Le ministre Modibo Koné sur les dépôts d’ordures de Noumoubougou, de Medina coura et de Lafiabougou : « Je suis globalement satisfait des activités entreprises depuis deux mois »

0

Cette visite de prise de contact de prise a permis de constater de visu la situation de ces dépôts de transit d’ordures. Et d’envisager très bientôt, l’installation d’une industrie de transformation des déchets

Répondant aux questions de notre confrère de l’ORTM, après la visite effectuée sur les différents sites, le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Modibo Koné dira qu’ elle était initiée pour mesurer l’impact des entreprises sur ces dépôts de transit, depuis quelques semaines.

Selon lui, cette première étape qui a débuté à la décharge de Noumoubougou, sis dans la commune rurale de Tienfala,  a permis de constater, qu’il y a encore des travaux à faire au niveau du bassin. Il a aussi écouté les préoccupations des habitants des villages environnants et celles des autorités communales. A ce niveau, Modibo Koné leur a promis de prendre des dispositions afin que celles-ci puissent respirer dans la tranquillité.  Pour éviter des odeurs nauséabondes provoquées par ce dépôt de transit, le ministre Koné a donné des instructions pour la pulvérisation du site. Il a demandé qu’il soit aussi étendu aux villageois abritant le site. Et cela se fera une ou deux fois par semaine, avec la bénédiction des services de protection.

S’agissant du dépôt de transit de Medina Coura, le ministre de l’environnement, de l’assainissement et du développement durable dira que les dispositions sont en cours pour vider régulièrement le lieu des ordures. De même, des travaux complémentaires vont se faire, pour permettre aux charretiers de ne plus verser les ordures à l’entrée du dépôt. Aussi ceux de remblaiement sont envisagés. Egalement, il exprimé le souhait de rencontrer très bientôt les autorités municipales de la commune II pour délocaliser ce dépôt de transit, qui intègre une bonne partie du quartier de Médine.

Pour le dépôt de transit de Lafiabougou, Modibo Koné a déploré l’amoindrissement de l’activité entreprise sur le site. Là également, le département est en train de voir dans quelle mesure entreprendre des travaux complémentaires. Lesquels devraient permettre d’évacuer rapidement les eaux sur le dépôt. Aussi, il a demandé à ce que la sécurité soit renforcée sur le site. De même, les dispositions sont en train d’être prises pour sortir définitivement de ce dépôt.

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, dira que quatre dépôts de transit seront bientôt construits à Bamako. Deux sur la rive droite et les deux autres sur la rive gauche. Cela pour que, la capitale soit définitivement débarrassée de ce problème d’ordures.

Et le ministre Koné de conclure, en exprimant le souhait d’implantation d’une industrie de transformation de ces déchets solides. Laquelle servira à fabriquer de l’engrais, de produire de l’énergie et du gaz. Et en même temps, elle créera de l’emploi pour les jeunes des villages environnants. Pour que ce vœu puisse se réaliser, une rencontre sera organisée très prochainement avec les bailleurs pour la levée des fonds.

Auparavant, le ministre Koné avait écouté le président de la jeunesse, Sambou Cissoko et le maire de la commune rurale de Tienfala, N’Fa Diabaté. Lesquels ont assuré à Modibo Koné d’avoir pris bonne note. Il aussitôt donné des instructions à ces services techniques pour que des solutions soient apportées à ces préoccupations des habitants du site.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here