Partenariat national de l’eau du Mali : Les difficultés et les perspectives en mire

0

Le partenariat national de l’eau du Mali (PNE-Mali) a organisé une conférence de presse le mercredi 30 mars à l’occasion de son 11e assemblée générale ordinaire. C’était à la direction nationale de la météo en présence du secrétaire général du ministère des Mines,  de l’Energie et de l’Eau.

La conférence portait sur les difficultés rencontrées l’année précédente et l’annonce du planning d’exécution de l’année 2022. L’année 2021 a été marquée par une crise  multidimensionnelle qui a sérieusement affecté le fonctionnement normal du PNE-Mali. affirme Navon Cissé, président du PNE-Mali. Mais selon lui, ils ont su se redresser et planifier un programme pour cette année comme le renouvellement des organes du PNE-Mali pour un mandat de 3 ans, le projet de programme de travail et le bilan de l’année 2022.

Le secrétaire général du ministère des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Soussourou Dembélé a encouragé et félicité le rôle que joue le PNE-Mali, qui depuis sa création à nos jours, ne cesse d’œuvrer pour le renforcement des capacités des acteurs nationaux en matière de la Gire. Selon le secrétaire général, au niveau national, les défis que la Gire a pour noms sont entre autres : l’amélioration de la compréhension de la Gire et de sa nature Transe-sectorielle pour toutes les parties prenantes ; la création d’un cadre de Gire  fonctionnel ; la relecture des attributions de certaines structures afin d’éviter les chevauchements de compétences ; le lancement des 3 grands chantiers de premier plan opérationnel du programme national Gire (PN-Gire) ; la poursuite d’un vaste programme de communication à l’attention de toutes les parties prenantes.

  1. Dembélé a réitéré la participation physique et morale de tout le personnel afin de mener à bout cette mission.

 

Aboubacar Sidiki Diarra

Stagiaire

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here