Agressée sexuellement en plein vol Washington-Amsterdam

    2

    R.M., un Indien de 71 ans, a écopé de 18 jours de prison pour attentats aux moeurs sur une passagère qui voyageait à côté de lui le 12 octobre dernier dans un avion parti des Etats-Unis et qui arrivait aux Pays-Bas.

    Caresses, coups de langue et pénétration digitale
    L’accusé, qui réside à Baltimore, était assis à côté d’une Danoise dont le charme ne l’a pas laissé insensible. Plutôt que de profiter du vol pour tenter de la séduire, le septuagénaire a choisi de l’agresser sexuellement, la menaçant de la violenter et la caressant à plusieurs reprises sous ses vêtements. Elle aurait également subi une pénétration digitale, ce qui a valu à l’individu une comparution initiale pour viol.

    Endormie
    La victime danoise, quant à elle, n’a pas réussi à se défendre. Profondément endormie à cause de somnifères qu’elle avait ingérés en toute confiance en début de vol, elle n’avait pas réalisé ce dont elle était victime depuis le décollage. Ce n’est que lorsque l’avion survolait déjà les Pays-Bas, qu’elle était à moitié réveillée et encore sous le coup des médicaments, qu’elle a compris ce qui se passait, quand R. M. l’a sommée de ne pas bouger et l’a menacée si elle criait ou se débattait. Coincée entre l’accusé et la fenêtre, elle était prise au piège.

    Pas de preuves du viol
    A la fin du vol, la victime a pu prévenir le personnel de bord et recevoir de l’aide tandis que l’agresseur était interpellé. Placé 18 jours en détention préventive, il a comparu ce lundi devant le tribunal de Schiphol. Le chef d’inculpation pour viol a été réduit à simple agression sexuelle car “la pénétration ne pouvait être prouvée”.

    Liberté
    Le Ministère public a par contre jugé avéré que l’accusé avait léché la peau du dos de sa victime et l’avait caressée contre son gré. Il a requis 50 jours de prison dont 32 avec sursis. L’homme n’a pas encore reçu le verdict mais a d’ores et déjà passé près de trois semaines en préventive, ce qui devrait lui permettre de rester en liberté après le jugement.

     Par 7sur7.be
    18/01/16 – 15h17  Source: hln
    SOURCE7sur7.be
    PARTAGER

    2 COMMENTAIRES

    1. Tu as raison, il ne suffit pas d’être dans la mouvance présidentielle pour participer dans la gestion du pays. Toute personnes disposants de l’expertise et de la capacité d’occuper un post et cela pour le bien être du pays se verra désigner pour ce poste. L’homme qui faut à la place qu’il faut, c’est sous le régime d’IBK.

      • OUI , c’est vrai !
        Parce que l’ensemble des socialistes et leur cynisme politique s’acharne dans l’anti-sarkozysme primaire.
        Et …..C’est d’autant plus grave sur le sujet de l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne, thème à propos duquel les Français qui ont regardé Nicolas Sarkozy sur TF1, approuvent la politique du gouvernement.
        Combien faudra-t-il de créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres ?

        😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉
        COCO …..Cauritologue …
        Sinon , YARIEN !

    Comments are closed.