Arrêté par les limiers du 1er Arrondissement : Sidi Traoré, affirme avoir agi en toute lucidité

    0

    Pour rappel, dans notre livraison du 8 février, on n’a pas manqué de sonner l’alerte sur le fait que le jeune Sidy Traoré qui a attenté à la vie de son oncle par plusieurs coups de couteau soit : « toujours plongé dans sa cachette ».Eh bien, le vendredi 12 février, soit moins d’un mois de cette agression, il a été déniché de sa cachette par les ‘’sorciers’’ de la Brigade de Recherche du commissariat du 1er Arrondissement et déféré à la maison Centrale d’Arrêt de Bamako.

    Quoi qu’on dise, l’efficacité et le professionnalisme de la police nationale du Mali ne souffrent d’aucune ambiguïté. Jamais un délinquant connu ou décrié par la société n’ait longtemps resté dans la nature.

    C’est le cas pour ce jeune Sidi Traoré, dont la vidéo d’agression sauvage aurait défrayé la chronique sur les réseaux sociaux. Le bambin de Bamako-Coura, n’est pas resté plus d’un mois dans sa cachette après son forfait du 24 janvier dernier à l’encontre de son oncle Mamadou Traoré dit Binkè. Comme une souris, il a été extirpé de son trou par les limiers du commissariat de police du 1er arrondissement, le 12 février dernier.

    Pour rappel, Sidi est parti dans le cybercafé de son oncle le samedi 24 janvier vers le petit soir, pour poignarder ce dernier plusieurs fois à coups de couteau, avant de prendre la tangente. Cette agression, n’a pas été sans conséquence pour ce débrouillard ayant subi des blessures au niveau de son cou.

    Ainsi, la victime n’a pas perdu de temps pour porter plainte contre son neveu de poignardeur au commissariat de police du 1er Arrondissement. Dès lors, comme son nom l’indique, la Brigade de Recherche sous la conduite du capitaine Robert Diakité, a commencé à mettre en place des mécanismes et techniques de recherches appropriées contre le néo-criminel. Lequel a été aperçu par des témoins aux alentours de son quartier (Bamako Coura). A partir de cette information reçue,une équipe de la BR du 1er arrondissement est descendue sur le terrain. Les dernières infos à sa disposition datent du vendredi 12 février 2021 vers 12h,faisant croire que le nommé Sidi rodait entre l’Ecobank et la cité ministérielle. Mais c’est finalement dans un endroit maraîcher que le grappin sera mis sur le jeune Traoré, plus précisément dans un jardin de bananiers.

    D’ailleurs, une fois au commissariat et soumit à l’interrogatoire, le jeune homme a reconnu les faits qui lui sont reprochés. A ses dires, sa motivation pour ce crime était de corriger une accusation de son oncle, faisant de lui le voleur de la somme de 600.000FCFA  durant le mois de novembre 2020. N’ayant pas digéré cette accusation au sein de la famille et animé d’une colère noire, il a planifié cette agression le 24 janvier 2021 en se servant du couteau de cuisine de sa mère.

    Selon l’enquêteur, Sidi a également avoué être consommateur du chanvre indien depuis à l’âge de 18 ans, en plus de la fréquentation des milieux non catholiques. « Au moment de la commission de ce forfait, je n’étais sous l’emprise d’aucun produit illicite. J’étais très lucide et j’ai agi en toute conscience »a-t-il dévoilé.

    En conclusion, Sidi Traoré est déféré depuis la semaine dernière au ‘’Lycée Ba’’ de Bamako Coura en attendant son procès. Sûrement, dans sa cellule avant de retrouver la lumière, il réfléchira mainte fois  sur les conséquences d’un acte d’agression préméditée avec arme contre son prochain.

    Bravo aux limiers du 1er Arrondissement !

    Par Mariam SISSOKO

     

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here