Braquage à Bamako : Le phénomène prend de l’ascenseur

    1

    Depuis plusieurs mois, les commerçants des quartiers riverains de la capitale dorment d’un œil à cause de la recrudescence des braquages à main armée. La semaine dernière, non loin de la Tour d’Afrique, une agence d’Orange money avait été objet d’un braquage aux environs de 21 heures qui a coûté la vie à un étudiant, venu consulter son compte dans le guichet électronique de l’Ecobank, contigüe à cette agence. Les auteurs de cette attaque au nombre de deux à bord d’une moto ont pu s’échapper.

    Après cette attaque, une série de braquage a été perpétré samedi aux 1008 logements sociaux sis à Yirimadio non loin du camp de la gendarmerie, où  quatre agences d’Orange money ont fait objet d’attaques par des bandits armés. Selon des sources, si à Faladié, les malfrats n’ont pas pu amener de l’argent, dans  la présente attaque aux 1008 logements, ils auraient dérobés beaucoup d’argent après  des tirs aux alentours de 20h.

    Comme pour dire que les mesures annoncées par les autorités sécuritaires ne sont que des vains mots.  Des mesures draconiennes s’imposent pour que cesse cette série d’attaques des paisibles citoyens.

    A.D.

    Commentaires via Facebook :

    1 commentaire

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here