Causerie : Il y a quatre ans…

    0

    J’ai rencontré un vieux avec qui j’ai beaucoup causé et nous avions parlé du Mali, de l’Afrique et un peu de tout. Quatre années après, je me souviens de tout comme si c’était hier. Voici les propos pêle-mêle, “l’Afrique a de l’avenir mais le chemin est long”, me disait ce vieux.

    Cela fait aujourd’hui  quatre ans.  J’étais chez mon mécanicien pour y faire réviser ma moto. Là-bas j’ai croisé un vieillard, il avait on ne peut plus l’âge de mon grand père. Nous avions parlé. Que dis-je ! Causé comme si on se connaissait auparavant. Dans notre causerie nous avions parlé du grand Mali, oui le Mali que nous aimons tant. Nous avions parlé de Modibo Keita, le premier président de la République du Mali qui, pour ce vieux était un modèle. Il me dit «mon fils, tu sais Modibo était un visionnaire et un grand travailleur. Seulement son projet quinquennal entre autres le plan pompe moteur, le plan villa et le troisième que je ne me rappelle plus allait lancer le développement du jeune Etat indépendant le Mali mais aussi de toute l’Afrique. Ah ! Je viens de me souvenir ! Le  troisième plan était celui des taxis. Mais fiston, reprend mon vieux, Modibo Keita  fut élimé par la France en utilisant Moussa Traoré. Tu  sais (Sourire) Moussa est venu, il a gouverné de la plus mauvaise manière qui puisse exister. Pendant son mandat, il s’est rendu au Japon et c’est là qu’il a compris le complot fait à son prédécesseur. Un sursaut de remord le poussa à lancer cette phrase qui lui coûtera chère : quand je retournerais au Mali,  je mettrai ce plan en œuvre. Il fut renversé. Mais fiston, tu sais qui est à la base de tout ça ?  Je lui réponds les Blancs ! Il me dit les blancs oui ! Mais …je reviens en disant le peuple ! Un peu déçu, il me dit vous n’avez pas la bonne information, vous ne savez rien de tout ça. Cette fois convaincu je dis papa moi,  j’ai toujours cru que c’était la France ! Il me dit voila,  il fallait écarter Moussa parce qu’il ne faisait plus leur affaire et la population innocente est mise devant les faits. Je lui dis papa vous savez, même l’intervention en Côte d’Ivoire je n’ai pas aimé. Et vous ? Il me dit, fiston là aussi c’est une honte pour l’Afrique, ça fait mal quand je dirai ça mais les Africains sont des matériels de travail et non des travailleurs parce qu’on se sert d’eux et après… La poubelle !  Je lui dis aussi que je n’ai pas aimé quand ADO à remercié Sarkozy de façon solennelle pendant son discours d’investiture. Il me dit : mais qu’est ce que tu veux ? C’est lui qui l’a mis là, mais ce qui me fait mal, c’est ce Blaise.  C’est avec sa bénédiction que tous les mercenaires sont formés, et c’est lui Blaise qui faisait la médiation en Côte d’Ivoire alors qu’il est le moteur de la crise. Mais, il s’en ira parce qu’il a trop entendu et trop vu, et la France se débarrassera de lui. Si elle ne le fait pas, le peuple le ferra. Nous continuions et touchions le problème de la Libye. Là mon vieux était vraiment déçu il me dit : tu sais, ils auront raison de lui.  C’est le pétrole qu’ils veulent et ils l’obtiendront. L’attaque lancée contre l’Irak par l’Amérique et son allié l’Angleterre était pour le pétrole irakien et pendant le partage la France n’a rien eu. Et voila pourquoi elle s’est empressée d’attaquer la Libye pour avoir le contrôle du pétrole, alors que c’est Kadhafi qui avait financé la campagne de Sarko. Je parie qu’il y’aura une base française en Libye tu verras. Je réponds brusquement : justement papa il y a un moment ADO parlait du maintien des forces françaises sous prétexte que la sous région est menacée par des attaques terroristes. D’où la nécessité d’avoir cette troupe et à la demande des chefs d’Etat de la sous-région que je trouve curieux. Il me dit : c’est faux personne ne l’a dit ça. Et je rétorque : mais pourquoi les présidents n’ont pas réagi ? Il me dit : mais ils n’ont pas le choix en disant le contraire, il risque leur place ! Fiston ! Je dis oui ! Tu sais, c’est triste et le bout du tunnel est long. Je réponds de la tête. Il continue : tu as vu leur sommet du G8 où Alasane, Alpha et Issouffi furent invités, mais c’est le comble ! Pour le premier parce que c’est leur territoire, le deuxième parce que tout accès leur fut barré par Sékou et le troisième à cause de l’uranium… je te dis c’est triste. Oui papa moi je suis souvent indigné par ces actes mais ça va aller ! Oui ca va aller mais ce ne sera pas  facile.

    La causerie était longue et intéressante mais je suis désolé de m’arrêter là je suis fatigué et beaucoup de phrases m’échappent mais j’étais ravi de rencontrer cet homme. Son nom ? Non je ne le sais pas,  je ne lui ai pas demandé. Mais je l’appelais PAPA.

    Amadingué Sagara

    PARTAGER