Cession MARIETOU PALACE : Les Libyens dans nos murs ?

    0

    Les représentants de l’Afico, repreneurs libyens du chantier de Mariétou Palace, étaient attendus hier mercredi dans notre capitale. Déjà propriétaires de l’Amitié et d’El Farouk (Kempesky), nos amis de la Jamahiriya viennent finaliser l’acte de cession.

    Sauf semble-t-il que les choses ne sont pas aussi simples qu’elles en ont l’air si l’on en croit des sources bien au fait du dossier. Le titre foncier reste toujours en gage au niveau de Me Alassane Sangaré pour le compte d’un commerçant malien répondant au nom de Bah pour 43 millions de nos francs. Mieux, des grincements de dents pourraient se faire entendre à cause de l’écart entre le montant que le milliardaire déchu devrait toucher, à savoir 3 milliards FCFA avec à ses trousses une kyrielle de créanciers, et celui de la vente, les 5 milliards annoncés. C’est dire que les questions et commentaires

    tournent autour du gap restant, soit 2 milliards ?

    Mieux encore, le brouillard est plus que jamais épais autour du terrain appartenant au village artisanal dans le voisinage de Mariétou Palace, dont la mise à la disposition de Babani était conditionnée à la finalisation de l’hôtel, avant la Can 2002. Pari manifestement perdu par l’actuel élu de Dabia.

    Sory Haîdara

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER