Hippodrome : Un élément de la garde nationale passe à tabac une femme mariée

    5

    Les faits se sont déroulés récemment à l’Hippodrome non loin du siège du parti MPM. Une dispute verbale a eu lieu entre deux femmes vivant dans la même cour commune. L’époux de l’une est militaire. Celui-ci n’a pas digéré la prise de bec.

    Le porteur d’uniforme, en service au Tribunal de grande instance de la Commune V, comme mû par des forces invisibles, s’est acharné sur le vis-à-vis de son épouse, qui est aussi une femme mariée, comme s’il avait affaire à une horde de jihadistes.

    Comme il fallait s’y attendre, la dame s’en est sortie avec une fracture à un doigt et des blessures sur diverses parties de son corps. Elle a été admise à l’hôpital Gabriel Touré pour des soins et pour subir des examens complémentaires.

    La question qui est sur toutes les lèvres est de savoir comment un militaire de surcroît en activité dans une juridiction peut se comporter de la sorte, en passant la main sur une dame mariée ?

    Reste maintenant à savoir si la hiérarchie militaire, la juridiction au sein de laquelle il travaille et les organisations féminines vont fermer les yeux sur ce scandale.                           Kassoum THERA

     

    Commentaires via Facebook :

    5 COMMENTAIRES

    1. ” … Reste maintenant à savoir si la hiérarchie militaire, la juridiction au sein de laquelle il travaille et les organisations féminines vont fermer les yeux sur ce scandale… ” …///…

      :
      Monsieur le JOURNALISTE,
      que cette DAME victime, soit mariée ou non n’est pas la question.
      Même si elle n’était pas mariée, le Militaire aurait pu se contenter de séparer les deux DAMES même si l’une est son épouse.
      Quel comportement aurait eu le militaire, si le mari de la protagoniste de sa Femme, était aussi un militaire comme lui… ???
      Ce militaire a abusé de sa force à mon humble avis.
      Mais Monsieur le JOURNALISTE, ce n’est pas une raison pour vous d’appeler :… la hiérarchie militaire, la juridiction au sein de laquelle il travaille et les organisations féminines à sévir contre le militaire…
      L’appel au lynchage…, c’est pas bien… !

      Vivement le Mali pour nous tous.

    2. Malheureusement ce récit très incomplet ne permet pas de juger l acte du militaire !!! Le récit ne dit pas le pourquoi, le déroulement des discussions qui devraient être l essentiel du récit. En conclusion ce récit est très nul et pousse les non analystes à la révolte.

      • Aux âmes bien nées un père de famille Malien ne se mêle pas de querelles entre femmes, à plus forte raison, rosser une autre femme mariée pour son épouse. Ce Monsieur est l’image de cette armée Malienne qui, elle-même est le reflet de cette société Malienne en décadence. 💡💡💡

    3. Pourquoi s’indigner pour si peu venant du soldat Malien ? Vous dîtes bien qu’il s’est acharné comme s’il avait affaire à une horde de djihadistes non ? Je dois vous dire que vous avez menti car devant le djihadiste on ne s’acharne pas, on baisse la culotte comme à FARABOUGOU pour se faire circoncire.

      Après avoir pris à deux reprises des soldats Maliens entrain de voler des armes pour les vendre à des djihadistes qui continuent de les tuer qu’est-ce qui peut nous surprendre chez le guerrier Bambara ?

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here