Histoire… : … de correction pour un amoureux

    4

    Qu’est ce qui explique le comportement de M.C. face aux jeunes garçons ? Une triste histoire connue de tous dans le quartier. En effet, M.C., père de 6 filles, avait en eu, il y a quelques années, la désagréable surprise de voir sa fille aînée en état de grossesse.

    Qui est le père ? La question demeure encore sans réponse. La “victime” accusait deux jeunes du quartier, tous demeurés introuvables et leurs familles respectives inconnues.

    Toute cette histoire était inconnue de B.T, employé de bureau dans une société privée, tombé éperdument amoureux d’une des filles du vieux. Et malgré les explications de cette dernière pour dissuader son amoureux de lui rendre visite à la maison, celui-ci s’entêta. Et le 15 février dernier à 21 heures, le voilà élégamment habillé qui s’introduit dans la concession du vieux M.C. Il avait même garé sa moto dans la cour, avant de saluer son « beau père ». Celui-ci, surpris de l’audace de son hôte, lui demanda ce qu’il voulait. B.T. venait de comprendre que ce que lui avait raconté son amante n’était pas une blague et répondit alors : “Je fréquente la même école que votre fille et je viens lui reprendre un livre que je lui avais prêté ». Un lourd silence, puis le père de sa dulcinée lui répondit : “attends donc que je te rapporte ce livre”, avant de rentrer  dans son salon.

    B.T. comprit qu’il était en danger et s’apprêtait à prendre ses jambes à son cou.

    Dans sa précipitation, il cogna une marmite et se retrouva par terre. M.C. le père de son amante avait eu le temps de s’emparer d’un gros bâton.

    Le malheureux amoureux ne sera sauvé que grâce à ses cris qui ont alerté les voisins qui purent enfin le libérer… Evanoui, le pantalon déchiré et la chemise en haillons, B.T., a été “réanimé” à l’aide d’un coton imbibé d’alcool. A peine réveillé, il se fraya un chemin parmi les curieux et s’éclipsa.

    Dans la famille M.C., on attend toujours le jeune homme pour venir récupérer sa moto.

     

     

    Boubacar Sankaré

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    4 COMMENTAIRES

    1. Respectez les lecteurs de maliweb.Sachez que nous sacrifions nos temps pour vous lire les histoires comme celles -la gardez-les pour vous.

    2. laissez ce journaliste nous distraire, j’ai bien rit en tout cas, le rire ça fait du bien. C’est recommander de rire au moins une fois par jour. C’est la meilleure remède qu’il faut noter dans votre agenda.

      • t’as raison, c’est très drôle !

        vraiment ça fait du bien !

        Mouhahahahahahahahaha 😀 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    3. Cette histoire inventée n’a pas sa place ici, je conseille à maliweb de ne plus publier un tel article pour ne pas se faire discréditer par les lecteurs.Le chômage ayant gagné le terrain, beaucoup de jeunes diplômés et déflatés des entreprises se sont reconvertis dans le journalisme sans formation et racontent du n’importe quoi.On les rencontre sur les lieux de séminaire avec des cahiers chiffonnés sur lesquels ils ne font que porter du mauvais français. 🙄 😥 😆 😛

    Comments are closed.