Inculpés pour association de malfaiteurs, vol commis en bande et à main armée et détention illégale d’arme à feu : Mango Tounkara dit Vieux, Dramane Togola, Drissa Togola dit Sénou Dra, Lassine Dembélé acquittés et Makan N’Diaye condamné à la peine de mort

    0

    Mango Tounkara dit Vieux, né vers 1982 à Bamako, est un réparateur de moto domicilié à Sirakoro, marié et père de trois enfants. Dramane Togola, né le 31 décembre 1987 à Bargué dans le cercle de Bandiagara, est revendeur de cartes SIM domicilié à Yirimadio-zerny. Il est marié et père de trois enfants. Drissa Togola dit Sénou Dra, né le 10 octobre 1994 à Bougouni, est marié et père de sept enfants. Lassine Dembélé est né le 10 juillet 1980 à N’Tossoni dans le cercle de Koutiala. Il est vendeur domicilié à Banankabougou-sema et Makan N’Diaye est né le  20 septembre 1991 à Bamako. Tous inculpés pour association de malfaiteurs, vol commis en bande et à main armée et détention illégale d’arme à feu, ils ont comparu à la barre de la Cour d’assises de Bamako, le lundi 07 décembre 2020. Ils ont tous été acquittés de leur charge, à part Makan N’Diaye qui n’a pas comparu et a été condamné à la peine de mort.

    Les faits qui leur sont reprochés sont prévus et punis par les articles 175, 253, alinéa 1 et 2 du code pénal ; 3 et 43 de la loi n°04-50 du 12 novembre 2004 régissant les armes et munitions en République du Mali.

    Il résulte de l’information les faits suivants: Ousmane Diépkilé est un commerçant aux Halles de Bamako sis à Faladié. Dans la nuit du 08 mai 2018, il quitte sa boutique pour son domicile à Niamana. Il est pisté par quatre individus sur deux mobylettes. Quand il s’en rend compte, il cherche à se réfugier auprès de jeunes gens à côté. Mais l’un des motocyclistes lui pointe son arme en lui faisant croire à un contrôle de la police, le contraignant ainsi au silence, s’il tient à la vie.

    Ensuite, l’homme armé l’oblige à se coucher par terre pendant que son second lui enlève ses pièces, notamment son permis de conduire, sa carte d’identité nationale et la carte grise de son véhicule. Le troisième chargé de faire le guet avec un autre, vient lui enlever son sac contenant la somme de 8 000 000 de Fcfa, des cartes de recharge d’une valeur de 6 000 000 de Fcfa, cinq téléphones portables et la clé secours de son véhicule. Après leur forfait, les quatre se retirent avec le butin.

    La même nuit, la victime informe les policiers du 13ème arrondissement de ce qui venait de lui arriver. Quelques mois plus tard, un groupe de malfrats, composé de Dramane Togola, Mangho

    Tounkara, Drissa Togola, Lassine Dembélé et Makan N’Diaye, sont interpellés, à la suite du braquage de la boutique de Kalilou Sacko, par les policiers du commissariat spécial du chemin de fer. Après avoir reçu l’information de l’interpellation par l’une de ses connaissances du nom de Dramane Toloba, Ousmane Diépkilé décide de porter plainte contre ces derniers devant les mêmes enquêteurs. Une enquête préliminaire est alors ouverte, à l’issue de laquelle une poursuite est engagée contre Dramane Toloba, Mangho Tounkara, Drissa Togola, Lassine Dembélé et Makan N’Diaye.

    Les inculpés, après avoir unanimement reconnu les faits à eux reprochés à l’enquête préliminaire, tentent de les nier devant le magistrat instructeur. Il s’agit d’une stratégie de défense savamment préparée par leurs soins, mais qui ne prospérera guerre.

    Au cours de l’enquête préliminaire, Makan N’Diaye a reconnu avoir été approché par son ami Drissa Togola, lequel lui a proposé leur projet de braquage d’Ousmane Dipépkilé auquel il a adhéré. Le 08 mai 2018, ils sont passés à l’acte. Au cours de l’opération, Dramane Togola montait le guet de l’autre côté des Halles de Bamako pour remonter l’information sur le départ d’Ousmane. Les autres, notamment Mangho Tounkara, Drissa Togola, Lassine Dembélé et lui-même, étaient restés à l’attente de cette information.

    Alertés du départ d’Ousmane de sa boutique, ils l’ont pisté. Arrivés à hauteur de Niamana, lorsque ce dernier a stationné son véhicule, Makan s’est garé près dudit véhicule et a pointé l’arme, pendant que Drissa Togola obligeait la victime à sortir de la voiture et à se coucher par terre. Drissa Togola l’a fouillé et Lassine Dembélé est descendu de la moto conduite par Mangho Tounkara pour récupérer le sac de la victime et la clé de son véhicule.

    Ensuite, ils se sont retirés pour rejoindre Dramane Togola, avant de se rendre à Sirakoro pour le partage du butin. À l’issue du partage, chacun d’entre eux a reçu, en espèces, la somme d’un million deux cent mille (1 200 000) francs Cfa et des cartes de recharge d’une valeur de 1 250 000 Fcfa. Les autres ont confirmé ce récit avec force détails.

    Après la délibération du jury, Mangho Tounkara dit Vieux, Dramane Togola, Drissa Togola dit Sénou Dra et Lassine Dembélé ont été acquittés de leur charge et Makan N’Diaye a été condamné à la peine de mort.

                   Marie DEMBELE

     

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here