Le 3e arrondissement met hors d''état de nuire Kadiatou Diarra et sa complice Batoma : Fausse aide-ménagère, mais vraie voleuse de bijoux

    0

    C”est avec une main  de maître que l”inspecteur, Papa Mambi Kéïta,  vient de mettre hors d”état de nuire Kadiatou Diarra, une ressortissante de Dioro, région de Ségou, qui opérait à partir de Kati. Elle avait été tracée à partir d”un téléphone portable volé. Elle fut enfin appréhendée, le mercredi 7 février, par les éléments de la brigade de recherches du commissariat du 3e arrondissement après une longue traque.

    ”était un vrai cauchemar que Mme Awa Cissé, une commerçante du marché Médine, a vécu juste à la veille de son départ pour La Mecque. Elle était chez elle quand une jeune fille qui s”était présentée sous le nom de Rokia Diakité est venue la voir en prétenbdant que son mari l”avait répudiée et qu”elle cherchait du travail. Awa Cissé lui répondit qu”elle n”avait pas besoin d”une aide-ménagère mais que, cependant elle pouvait l”envoyer chez son mari à Nouakchott, en Mauritanie. La voleuse n”y trouva rien d”anormal et son traitement fut fixé à 10 000 FCFA par mois. Le temps qu”Awa Cissé vaque à d”autres occupations en dehors de la maison.

    Profitant de son absence, la délinquante trompa la vigilance de la vieille maman d”Awa en lui annonçant qu”elle allait balayer la chambre de sa patronne.
    En l”espace de 30 minutes, elle réussit à chiper un téléphone Motorola R6, les bijoux en or, une somme de 1 200 000 FCFA plus 800 euros avant de disparaître. Malheureusement, elle va continuer à utiliser le téléphone jusqu”à la date du 9 janvier 2007. Immédiatement après le vol, Awa Cissé vint au 3e arrondissement faire une déclaration de perte et, par la même occasion, déposer une plainte contre X. La brigade de recherches se mit aussitôt en branle.

    Grâce à la fiche d”appel, l”inspecteur Papa procéda à la vérification et à l”élimination des différentes personnes qui avaient communiqué avec la voleuse, depuis la date du vol jusqu”au 9 janvier. Il forma un numéro suspect et tomba sur une certaine Fatou. Pour la mettre en confiance, il se présenta comme un ami de longue date, lui gratifia d”un crédit avant de lui annoncer qu”il avait un cadeau qu”il aimerait bien lui remettre.

    Le rendez-vous fut pris, une équipe de policiers vint sur le lieu et cueillit la jeune dame. Grâce à sa franche collaboration, la police put mettre la main sur une certaine Batoma avant de remonter la filière. Mais cette dernière essaya tant bien que mal de mener les policiers en bateau. Mais c”était sans compter avec la perspicacité de ces derniers qui finirent par mettre la main sur l”auteur du vol.

    Au poste de police, Rokia Diakité, de son vrai nom Kayatou Diarra, reconnut que c”était elle qui avait volé les bijoux et l”argent d’Awa Cissé. Elle confia ensuite qu”elle avait donné une partie des bijoux plus 300 000 FCFA et les 800 euros à la dame Batoma. Une somme  qui aurait permis à cette dernière de célébrer son mariage.  L”autre partie des bijoux avait été volée par  un certain Adama Traoré alias Yago. Ce dernier fut, à son tour, cueilli par les limiers du 3e arrondissement.

    Kayatou Diarra et ses deux complices ont été déférés la semaine dernière devant le procureur de la commune II.

    Pierre Fo’o MEDJO

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER