OPERATION FRIMOUSSES DE CRéATEURS" DE L'UNICEF : La poupée de Mariétou Dicko vendue à 1000 euros"

    0

    Achetez les poupées qui sauvent !" Tel était le slogan de la 4e édition de l’opération "Frimousses de créateurs" pour laquelle plus de 80 artistes de la mode ont confectionné de somptueuses poupées de collection. Parmi ces créateurs figure Mariétou Dicko, la Malienne qui défend la tradition de la mode malienne en Europe. A rappeler que les poupées ont été exposées les 11 et 12 novembre au "Palais de Tokyo" à Paris et mises aux enchères le 16 novembre à 19 H 00.

    Après les ventes, l’opération "Frimousses de créateurs" a récolté 200 000 euros lors d’une vente aux enchères à l’hôtel Drouot, avenue de Montaigne à Paris, où la marraine, Laeticia Halliday, et son époux, Jonny Halliday, étaient présents. Cette vente aux enchères était animée par Me Corneille de Saint Cyr et Nicos Aliagas, animateur de l’émission "Star Académy".

    De généreux donateurs ont acheté les poupées confectionnées par plus de 87 créateurs de mode de France au profit du projet de vaccination des enfants dans le monde. La poupée de notre compatriote Marétou Dicko a été vendue à 1000 euros. "J’ai reçu les félicitations du président de l’UNICEF, Jacques Hintzy", nous a-t-elle confié. En 2004 déjà l’UNICEF avait accepté son projet de mettre le Mali à l’honneur dans ce projet avec des poupées faites par des créateurs maliens de France et de Bamako: c’était un franc succès avec le soutien de l’ambassadeur du Mali en France. Dans son discours devant les officiels, Mariètou a présenté sa poupée surnommée "Noumousso", qui est habillée de "niaga", une étoffe en coton traditionnel peuhl du Mali filé et tissé à la main, et d’un boubou en organza brodé à la main.

    Quant aux bijoux traditionnels, ils ont été aussi confectionnés à la main. Cette étoffe particulière était cousue en grand boubou et offerte aux hommes pour les cérémonies de mariage il y a des décennies. "J’en fais des tenues tradi-modernes pour femmes et hommes dans différents styles". "Je suis créatrice de mode du Mali, consultante pour la promotion des textiles du Mali en France auprès du ministère de l’Artisanat et du Tourisme d’un pays en développement. Je suis heureuse et fière de mes deux participations au projet Frimousses de créateurs grâce à ce grand esprit de mise des talents des créateurs de mode au profit de la santé des enfants. Après avoir travaillée 11 ans pour l’UNICEF au Mali, sillonné les villages du Sud et du Nord, je sais combien le travail de l’UNICEF est indispensable aux enfants défavorisés dans le monde", nous a confié Mariétou Dicko. Qui a remercié d’avance le grand généreux donateur qui adoptera cette poupée du Mali car il contribuera doublement à aider l’UNICEF dans son combat quotidien de sauver les enfants du monde et sa générosité encourage la créatrice à persévérer dans la promotion des textiles en France pour le développement du Mali.

    Mariétou Dicko a un autre projet: "L’UNICEF m’a accordé l’organisation des Frimousses du Mali en France. Je suis en train de préparer le projet pour le présenter à Bamako dans le cadre de la promotion des textiles du Mali". Cette opération est tout aussi faite pour sauver des enfants. Car selon l’UNICEF, chaque année, cinq millions d’enfants sont sauvés grâce aux campagnes de vaccination qu’elle mène. Mais deux millions meurent encore faute d’être vaccinés contre la diphtérie, la rougeole, la coqueluche, la poliomyélite, la tuberculose et le tétanos. Les fonds récoltés à l’issue de cette vente seront intégralement reversés à l’UNICEF pour des programmes de vaccination. Il est a signaler que notre compatriote Mariétou Dicko n’était pas à sa première édition.

    K .TRAORE

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER