Pour régler ses comptes à son mari qui a convolé en secondes noces : Dandjo Sidibé ébouillante son époux, Karim Sidibé

    11

    Chaque jour, nous assistons à la banalisation des crimes tant la violence est devenue le seul moyen d’expression pour la plupart de nos concitoyens. Les faits que nous allons vous décrire attestent confortablement cette triste réalité.

    Selon des sources proches du dossier, Karim et Dandjo, tous Sidibé, étaient unis dans les liens sacrés du mariage et le couple avait élu domicile à Lafiabougou, un quartier situé en commune IV du district de Bamako. Et de poursuivre que les relations entre les époux ont commencé à se détériorer lorsque Karim Sidibé a décidé de convoler en secondes noces.

    Depuis, précisent nos sources, la dame Dandjo Sidibé a juré par tous les saints de faire la peau à son désormais “ennemi” puisqu’elle considère la décision de son mari comme une trahison. Ainsi, dans la nuit du 5 février dernier, gagnée par une overdose de jalousie, elle avait aspergé son mari, Karim, d’essence afin de l’immoler. Ce dernier, ayant compris très rapidement l’intention de la criminelle, a été obligé d’abandonner le foyer conjugal pour éviter les affres de l’excès de jalousie de son épouse.

    Pensant que le temps arriverait certainement à bout de la colère de sa femme, Karim Sidibé est rentré, le matin, pour se coucher afin de récupérer le manque de sommeil qu’il avait accumulé la veille en fuyant le courroux de son épouse. C’est justement en ce moment qu’il a été surpris dans son sommeil. En effet, sa femme avait pris le soin de faire bouillir de l’eau qu’elle n’hésitera pas à verser sur le pauvre Karim, causant ainsi de graves brûlures sur son visage et une bonne partie de sa tête.

    Quelques jours plus tard, certainement après l’échec d’une médiation familiale, le mari, la tête complétement en bouillie, s’est rendu au commissariat du 5ème arrondissement pour porter plainte contre sa femme, Dandjo Sidibé. Immédiatement, la criminelle a été arrêtée et déférée devant le procureur de la République près du Tribunal de grande instance de la commune IV pour répondre des faits.

    Aux dernières nouvelles, comme un coup de masse sur la tête, nos sources nous indiquent que la dame Dandjo Sidibé a tout simple été relaxée sous le prétexte fallacieux que le mari a retiré sa plainte. Mais quid de la non-extinction de l’action publique ! Une décision que la population de Lafiabougou a dénoncée dans son écrasante majorité. Donc, nous pouvons dire, sans risque de nous tromper, que dans notre pays, l’impunité a de beaux jours devant elle.

         Boubacar PAÏTAO

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    11 COMMENTAIRES

    1. kinguiranke’, tu te dis docteur et tu applaudis ce qui est arrive’ a’ ce Mr. SHAME ON YOU!!!!!
      TWO WRONGS DON’T MAKE A RIGHT!
      Je suis oppose’ a’ la polygamie mais ce que la dame a fait, est un crime! IL NE FAUT JAMAIS APPLAUDIR LE CRIME!!!! TU ES IDIOT! MALANKOLON!!!!
      TU ES UN ANIMAL!!!

    2. Moi, à mon avis, la grande soeur a tout dit. Son raisonnement est pertinent puisque, en la matière, comme a dit la grande soeur, mieux vaut se divorcer que d’agir de cette manière qui, d’ailleurs, ne fera que ternir votre image.

    3. Moi je préfère me divorcer si je ne peux pas accepter la venue d’une coépouse. Cela est plus sage quand-même. Sinon, franchement en réalité, partager son homme avec quelqu’une d’autre, c’est vraiment parce que “on n’a pas d’autre choix”! Sinon, de la même manière, si nos us et coutumes nous permettaient nous-aussi de nous remarier à deux, trois ou quatre comme les hommes, je jure que maintenant trouverait que la majeur partie de ces hommes-là est déjà morte. Imaginez tout simplement, vous les hommes et vous verrez ce que cela allait vous coûter comme peine. C’est vraiment dur d’être secondée mais nos us et coutumes le permettent. Donc, soit nous l’acceptons comme tel; soit nous divorçons d’avec ces affamés du sexe. Cet acte-là quand-même n’est pas à encourager. Le mari a bien fait de retirer sa plainte mais ne répétons pas ces genres de colère.
      La grde soeur.

    4. Elle l’a rate!Ils sont enervants ces vieux fatigues qui ne pensent qu’a se prendre une deuxieme, troisiemee , quatrieme femme.Vous voyez , meme le juge n’a pas pris cette affaire au serieux.

    5. Certes la polygamie n’est pas une bonne chose mais brutalisé son mari sous le coup de la colère n’est pas aussi recommandé si toutes le femmes décident de faire cela le Maliba sera un pays barbare et sans Loix. Je pense que la dame doit regretter et c’est courageux de la part de son mari d’avoir retirer sa plainte et la pardonnée car rien ne vaut plus que le pardon.

        • Kone31 tout justifie cette barbarie, et surtout si c’est pour lutter contre la polygamie, combine de peine que de partager ton mari ou ta femme avec quelqu’un d’autre? Arretes Kone ne te caches pas derriere les mots tu supports la polygamie et dis-le.

          • ………..Si vous pensez que c’est la bonne manière, alors continuer. Le bonheur vous attend. Je suis sur à 100% que cette dame regrette déjà son acte.

            • Je suis a 100% sure et certain que cette dame regrette que ce Monsieur est encore la en vie!

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here