Ségou : Le prix du mouton, des faux billets.

    0

    Déception et désespoir se sont abattus sur la famille Diarra en cette veille de fête de la tabaski. Pour faire face à toutes les dépenses qu’exigent une fête, le chef de famille avait confié son bélier à un intermédiaire qui devait le vendre. Il faut dire que le bélier était tout gros, tout gras, bien propre, bien entretenu et ne devait pas avoir son  pareil au « garbal » , marché où sont vendus les animaux. Il était donc certain qu’une fois au marché, il serait vite payé. Aussitôt arrivé au marché, l’intermédiaire  n’eut aucune peine à vendre le bélier à 200.000 FCFA sans même que l’acheteur eût marchandé. Séance tenante, les deux cent mille francs CFA sont remis au vendeur uniquement en billets de dix mille francs. Celui-ci ayant fait bonne recette s’en vint au domicile du propriétaire qui avant de voyager lui avait laissé des consignes de garder le magot pour les dépenses de la famille. Deux jours avant la fête, alors que chaque membre de la famille surtout les femmes et les enfants avaient exprimé leurs besoins et les avaient même évalués, la surprise a été totale. Sur les 200.000 FCFA que l’intermédiaire Madou avait jalousement gardés, tous les billets de dix mille francs CFA étaient des faux billets. Un froid glacial venait de s’abattre sur la famille Diarra qui ne savait plus à quel saint se vouer. C’était la déception parce qu’ils venaient d’être trompés dans leur attente. C’était aussi le désespoir parce que l’espoir était brisé. Quant à l’intermédiaire, il était resté de marbre,  ne sachant comment il a été trompé par un filou venu on ne sait où. La tristesse, la rancœur, les pleurs venaient d’élire domicile dans  cette maison et la fête venait d’être  gâchée. Ce cas de la famille Diarra vient une fois de plus confirmer l’existence de faux billets de dix mille francs CFA qui circulent à Ségou. Très souvent ce sont les petits commerçants qui nuitamment sont victimes du comportement malhonnêtes de faux clients. Récemment encore, n’eût été la vigilance de la direction, une des responsables d’un kiosque Orange Money allait se laisser avoir par un Monsieur venu faire un dépôt de plus de 500.00 FCFA. Heureusement que l’intéressé a été arrêté et livré à la police.

    Alors, vigilance et toujours vigilance !

    M.M. Dembélé

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here