Sevré de relations sexuelles par son mari : K.D tente de se donner la mort en buvant un poison

    0

    Devenue encombrante dans le foyer conjugal, ayant piqué une crise de jalousie et privée un moment de relations intimes, KD tente de se donner la mort….

    De nos jours, beaucoup pensent que se donner la mort est la meilleure des solutions face à des situations qu’ils estiment trop compliquées. Selon eux, il n’y a pas d’alternative pour se sortir d’affaire la tête haute.

    Les faits. Le 14 mai dernier, dans la localité de Dogoni, commune de Kignan, cercle et région de Sikasso, la dame K.D, âgée de 39 ans environ, a tenté de se suicider, parce que son mari avec qui elle a fait 6 enfants, lui a refusé des relations sexuelles. Une grève du lit pour punir la dame. Car, pour le mari, ces relations intimes « se font avec des femmes qui respectent leur mari ».

    Tout le problème tourne autour des appels téléphoniques de G.T, que K.D cherchait à écouter (ou espionner) en l’absence de son mari. G.T, qui a pourtant interdit à sa femme de fouiller dans son téléphone. Mais, rien n’y fit. Elle persistait. G.T a interpellé sa femme chez sa belle-famille, qui a vainement donné des conseils à cette dernière. Mécontente de cet acte, elle a fait ses affaires pour se retrouver dans un site d’orpaillage, où elle a séjourné pendant deux (2) bons mois.

    A son retour au domicile conjugal, comme c’était le mari qui cherchait du bois durant son absence, celui-ci a décidé de ne plus le faire cette corvée. C’est à l’approche de la fête, se trouvant dans le besoin d’argent, que G.T a eu un contrat avec les enseignants pour des chargements  de bois. C’est en exécutant ce marché que la bonne dame s’est montrée mécontente, car selon elle, son mari refuse de lui chercher du bois, mais a accepté d’en chercher pour d’autres femmes. En réplique et pour sanctionner son mari, K.D décide alors de priver son époux de toute intimité.

    Mais après, lorsque la dame décida de revenir dans le lit de son mari, ce dernier l’a rejetée, comme pour lui rendre la monnaie de sa pièce. En disant que c’est avec une épouse respectueuse qu’on peut partager l’intimité. Sous le choc, K.D  a attendu que son mari parte à une cérémonie sacrificielle avant de boire un poison mortel. Heureusement pour elle, selon nos sources, elle ne l’avait pas bu en grande quantité. Surtout qu’elle a eu la chance de vomir une partie.

    Ayant échappé à cette mort tragique, K.D explique que son époux l’a épousé sans l’accord de ses parents. « Mes parents nous ont laissés ensemble en me faisant savoir que tout adviendrait dans ce mariage, j’en serai entièrement responsable » précise K.D. et d’ajouter que les mésententes ont commencé ces derniers temps, à la veille de son acte. A l’en croire, c’est lorsqu’elle a voulu se coucher à coté de son mari que celui-ci l’a repoussé, tout en lui disant qu’elle est maudite par sa famille… Comme si elle était devenue encombrante chez lui.  Ce qui, a laissé entendre K D,  poussa la victime à tenter de se suicider en buvant du pesticide.

    Lamine BAGAYOGO.

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here