Un réseau de voleurs de moto démantelé

    0

    Peu de temps avant, le même commissariat de police avait démantelé un réseau de voleurs composé de cinq malfrats avant de les envoyer devant le même parquet. Il s’agit de BD dit « Sabré », AD, AK alias « Pa », SK dit « Lègui » et BT.

    Le 17 juin dernier vers 6 heures du matin, les policiers du même commissariat du 11è arrondissement ont été saisis par une personne anonyme. Elle a brièvement expliqué que deux suspects étaient entre les mains d’une foule surchauffée qui les suspectait de vol de téléphones portables à Garantiguibougou en Commune V du District Bamako.

    Immédiatement, le chef de l’unité des recherches, le capitaine Issa Yacouba Coulibaly a réuni certains de ses éléments pour se rendre sur place. Ainsi, les limiers ont interpellé les nommés B.D dit « Sabré » et son compagnon AD. Ils ont ensuite été conduits dans les locaux du commissariat pour audition.

    Explications simplistes

    Le premier a reconnu les faits. Quant au second, il les a niés et même tenté de se défendre en donnant des explications pour convaincre les policiers de son innocence. Dans ses explications, il s’est présenté comme un jeune frère de « Sabré ». à ses dires, il l’accompagnait simplement pour une commission personnelle, lorsque par malheur, cet incident est survenu en cours de route.

    Explications simplistes pour des policiers professionnels qui n’ont pas cru à ces déclarations du suspect.

    Durant les investigations qui s’en sont suivies, il s’est avéré que la moto sur laquelle les deux avaient effectué le déplacement ce jour-là était le butin d’un vol précédent qu’ils avaient commis.

    Dans la foulée, « Sabré » a dénoncé AK qui a été interpellé chez lui avec une moto volée. C’est à la suite d’une dénonciation en cascade que tous les éléments de la bande et leurs recéleurs ont été interpellés. Entre temps, les policiers avaient saisi sur certains d’entre eux trois motos volées. Tous les membres du réseau ont été déférés au parquet de la Commune V du District de Bamako.

     

    Y.D

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here