Concours d’entrée à la fonction publique : Classé 1er de sa spécialité au Mali, Seydou Dao remplacé par un autre candidat, les raisons !

33

Seul retenu dans le corps des ingénieurs de l’industrie  et des mines (spécialité pétrochimie) après la proclamation des résultats, Seydou Dao a été dix jours plus tard remplacé par un autre candidat. Motifs évoqués par le Centre national des concours de la fonction publique : dissimulation de diplôme, défaillance. Un argument contesté par le jeune Dao.

02Selon Seydou Dao, tout est parti après le lancement au mois d’octobre de l’avis du concours de recrutement à la fonction publique. A l’en croire dès qu’il a vu le communiqué, il a aussi monté le dossier afin de tenter sa chance.

“Mais au moment de déposer mon  dossier, ils étaient réticents au niveau du Centre sous prétexte que le niveau de mon diplôme licence (bac+3) ne correspond pas à la catégorie demandée (bac+5). Cependant, un jour j’ai pu déposer mes dossiers et au niveau du Centre national des concours de la fonction publique ils ont pris l’engagement qu’ils vont l’étudier pour savoir si je pouvais concourir. C’est après leur accord que je suis parti composer. Ainsi après la publication du résultat, j’ai été le seul retenu au Mali dans cette spécialité, comme ils avaient besoin d’une seule personne aussi”, nous a confié Seydou Dao. Cependant, il pensait qu’à partir de cette publication sa mésaventure de jeune chômeur sans emploi était derrière lui. Que nenni !

“Dix jours plus tard après l’affichage des résultats, à ma grande surprise, je vois un autre communiqué du même du Centre des examens me faisant remplacer par un autre candidat du nom d’Ahmed Sékou Touré. Et le motif évoqué dans le communiqué est que j’ai été défaillant et je ne sais pas en quoi j’ai été défaillant”, proteste Seydou Dao. A l’en croire, vu sa situation sociale, chef de famille sans emploi, son passage à ce concours a été accueilli par une immense joie par sa famille surtout sa mère et son épouse qui voyaient la fin de leur traversée du désert.

“C’est pourquoi je n’ai pas pu jusqu’à présent informer certains membres de ma famille surtout ma mère que j’ai été remplacé par quelqu’un d’autre”, poursuit-il,  les yeux pleins de larme. Avant d’interpeller les plus hautes autorités  pour que justice lui soit faite.

Approché par nos soins, le directeur du Centre national des concours de la fonction publique, Dr. Ousmane Magassy, entouré de certains de ses collègues qu’il a voulu prendre à témoin, balaie d’un revers de la main certains propos du jeune candidat.

“C’est vrai qu’après le concours, il est venu en première position et son nom a été affiché pour la proclamation. Mais le hic est qu’il n’était pas habilité à concourir dans cette catégorie. Le communiqué que nous avons publié était clair tout comme les exigences du département des Mines qui a demandé un spécialiste en pétrochimie avec un diplôme d’ingénieur de type Ecole nationale d’ingénieurs du Mali de type niveau bac+5, or, lui a bac+3. Il ne devrait même pas déposer le dossier à fortiori concourir”, introduit le directeur.

Pourquoi le Centre a accepté qu’il compose ? Le directeur répond : “Il a été refoulé à plusieurs reprises avec son dossier. On lui a dit clairement qu’il ne répond pas à la demande exigé. Cependant, il a attendu le dernier jour de dépôt qui est un jour de grande affluence tout en dissimulant son diplôme et soutenir qu’il n’arrive pas à déposer son dossier sous prétexte qu’il ne répond au profil à savoir pétrochimie, mais tout en prenant soin de cacher le niveau. C’est ainsi que je lui ai dit d’aller déposer son dossier et concourir. Aussi il dit qu’il a été appelé, je le mets au défi de communiquer le nom et le numéro de la personne qui l’a appelé pour concourir après le dépôt de son dossier”.

Pour le directeur, c’est après la publication des résultats, qu’ils procèdent encore à d’autres vérifications des diplômes avant leur intégration définitive pour savoir si tout est correct, c’est à ce moment-là, poursuit-il, qu’ils se sont rendus compte que Seydou Dao ne correspond pas au profil.

“Aussitôt je l’ai appelé dans mon bureau pour lui tendre le communiqué de recrutement que nous avons lancé où c’est bien mentionné bac+5. Il a pris le communiqué, il a fondu en larme parce qu’il sait qu’il a triché pour faire le concours. Et ce jour-là, il a fait pleurer beaucoup de personnes avec lui au service lorsqu’il a parlé de sa situation sociale. Mais nous avons dit que la loi c’est la loi, le statut général des fonctionnaires en son article 48 est très clair : «l’admission d’un candidat au concours peut être annulée pour faits antérieurs à son intégration et qui, s’ils avaient été connus, auraient fait obstacle à sa candidature ou à son admission». C’est partant de cela que nous avons informé notre ministre de tutelle, qui a ordonné à son tour d’appliquer la loi à la lettre. Donc, il a été automatiquement remplacé par un autre candidat son poursuivant direct qui a fait le concours au même titre que lui”, se défend M. Magassy. Pour lui, ces cas sont fréquents vu le nombre de candidats qui varie souvent de 20 000 à 30 000 pour un concours.

En  tout cas pour le moment, c’est Ahmed Sékou Touré le nouvel admis qui se frotte les mains et Seydou Traoré va reprendre à zéro sa recherche d’emploi avec une grande désillusion pour ses proches.

                             Kassoum Théra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

33 COMMENTAIRES

  1. Bonjour à tous. Je suis un ingénieur d’état de 55 ans à la retraite et j’aimerais bien que quelqu’un éclaire ma lanterne.
    De notre temps, nous connaissions les ingénieurs d’application qui avaient un cursus de 4 ans contre 5 ans pour les ingénieurs d’état.
    Les techniciens supérieurs faisaient un cursus de 5 semestres (donc se rapprochant de celui de Mr Dao).
    Depuis quand forme-t-on des ingénieurs en 3 ans, de surcroit des pétrochimistes, et dans quel pays ?
    Cordialement.
    RAKOH

  2. Les centres d’examens au Mali sont pourris. Aujourd’hui le concours d’entrée à l’IFM est pourri. des AE comme celles du centre organisent des concours avec des candidats dont les diplômes sont suspects. Des candidats passent le concours et sont orientés dans des IFM en violation des lois évoquées par ce Directeur. Exemple, Badouga Kéménani née en 1977 ( 42 ans) est autorisée à REFAIRE le concours et le CNECE la renvoie à l’IFM de Koutiala d’où elle a été exclue quelques années plus tôt. Cela fait combien d’entorses à la loi? Pauvre Mali et ce n’est qu’une goutte d’eau dans un océan de corruption

  3. Rendez a Cezar ce qui lui revient. Un bac +3 a pu battre des bac +5. Ceci n est toujours pas suffisant pour l’africain de comprendre que la competence d’un individu ne depend toujours pas de son diplome. Arretons la bureaucratie et essayons d ‘etre pragmatics. Combien de grand cerveaux a travers le monde sont sans diplome et ont toujours fait preuve oppulence: Bill Gate, Mark Zukubert, Steve Job, j en passe; demander a ces gens la qu est ce qu un diplome signifie.
    De grace faite quelque chose pour Mr Dao. Mettez lui dans ces droits. On doit tous tirer une lecon de cette experience. l exigence d un niveau dans les annonces d emploi ne doit plus etre une reference

  4. C’est bien dommage pour Mr Daou mais nul ne peut se prevaloir de sa propre turpitude
    Il faut remplir les conditions exigees.Il s’est lui meme mis dans cette situation.Il faut qu’il y ait des regles sinon ca devient un bordel impossible excusez l’expression.Si chacun decide de se presenter aux concours au mepris des criteres exiges ou va ton?Maintenant vu ses competences si c’etait un pays avance on lui aurait trouve un poste quelque part. Ca c’est sur.

  5. salut, le pauvre Seydou a démontré qu’il est plus méritant que les ingénieurs qui ont compétit avec lui.Un concours s’organise pour recruter les plus méritants, d’autant que le CNCFP lui a permis de composer, ils doivent également lui permettre d’exercer dans ce corps.
    Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude….

  6. Mon cousin DAO (BAC+3) a damé le PION aux BAC+5.
    Conclusion : Certains détenteurs de BAC+3 ou BAC+2 sont plus compétents que des titulaires de BAC+5. Pourquoi ? Parce qu’ils sont plus intelligents que ces derniers, seulement, à cause de leur situation sociale ou de certaines contingences de la vie, ils n’ont pas pu poursuivre ou entreprendre des études longues et décrocher des diplômes supérieurs. Être bardé de diplômes ne veut nullement dire être plus intelligent ou important que les autres.

  7. Courage jeune homme. Dieu ne dort pas. Il n y aura surement pas de solution pour toi. Mais dis leur que Dieu va les juger. Ce sont des magouilleurs, menteurs et corrompus.

  8. Dans un pays sérieux, les organisateurs de ce concours auraient tous été relevé de leur fonction et poursuivi en justice pour négligences graves confinant à la faute lourde dans l’exercice de leurs missions de sélection et recrutement des agents publics. Avant la publication des résultats définitifs, la vérification des diplômes requis pour postuler à une fonction est une diligence minimum que doit accomplir tout organisateur de concours ou d’examens.

    Monsieur Dao doit aussi être poursuivi. Se présenter délibérément à un concours au mépris des critères requis et préalablement annoncés n’est ni plus ni moins qu’une tentative de fraude passible de sanction pénale. Personnellement, je le trouve outrecuidant de médiatiser son forfait en espérant tirer profit d’une situation dont il devrait normalement avoir honte. Plutôt que de pleurnicher, Monsieur Dao , doit continuer ses études (en prison s’il le faut) pour devenir ingénieur dans le domaine convoité.

    Par ailleurs, Il faut rappeler à tous chez nous, qu’il est irresponsable de se marier si on a pas les moyens de subvenir aux besoin de sa famille! Car la misère pousse les gens à tout comme on le voit avec le cas de ce Monsieur.

    Bref, nos dirigeants doivent s’emparer rapidement de ce fait divers ahurissant pour punir sévèrement les différents protagonistes. Ce fait divers leur offre une formidable opportunité de prouver à l’opinion publique malienne que les incompétents, corrompus et fraudeurs n’ont plus leurs places dans la fonction publique! Malheureusement, je sais qu’il s’agit d’un vœu pieux! IBK et sa bande sont pires que ces différents Loulous! Pauvre de nous! Pauvre Maliba!

  9. Faaroh, Le diplome demontre ce qu’on a “appris”. Si tout est fait correctement, le diplome est une bonne indication du degre de connaissance de la personne qui l’a obtenu! Dans l’exemple que tu evoques, il s’agit plutot de l’expertise v. le diplome! L’expertise vient avec l’experience. J’ai donne’ l’exemple de ma defunte mere qui a travaille’ dans un hopital pendant 40 ans. Elle a exerce’ la meme fonction. Les differents docteurs qui etaient ses patrons, ont envoye’ des gens la ramener a’ l’hopital pendant des heures ou’ elle n’etait pas suppose’e travailler pour les aider quand il y avait des complications qu’ils ne comprennaient pas! L’EXPERIENCE EST TRES IMPORTANTE! J’ai vecu aux USA pendant 30 ans. J’enseigne depuis plus de 20 ans et j’ai plusieurs diplomes universitaires et professionnels mais croyez-moi lorsque je vous dis que certains aspects de mon boulot m’echappent toujours. Je n’hesite pas a’ faire appel a’ mes assistantes pour m’aider a’ comprendre certaines choses car elles ont vecu la meme vie que les enfants; ce qui n’est pas mon cas parce que j’ai vecu toute ma jeunesse en Afrique. C’EST IMPORTANT DE SAVOIR LE GENRE DE PUNITION QU’IL FAUT QUAND IL Y A UNE INFRACTION GRAVE. TOUT COMME IL EST EXTREMEMENT IMPORTANT DE SAVOIR COMMENT PARLER AUX PARENTS DES ELEVES! COMME TU LE SAIS DANS NOS CULTURES AFRICAINES, NOUS SOMMES AUTORITAIRES ET NOUS TENDONS A’ ETRE ARROGANTS SANS LE SAVOIR! IL EST SAGE D’ETRE PRUDENT!
    Faaroh, pouvez-vous me dire l’experience que N’TOGOMA a? Je vous remercie d’avance!!!

  10. Bamake’, un tel cas aux USA, aurait declenche’ une investigation pour savoir qui est a’ l’origine de cette fraude car IL S’AGIT BIEN D’UN CAS DE FRAUDE! Le suspect aurait repondu devant un juge.
    Mes amis n’encourageons pas la fraude!!! Si on accepte de laisser quelqu’un occuper frauduleusement une fonction, est-ce qu’on peut lui reprocher quoi que ce soit s’il fait de la fraude dans l’exercice de ses fonctions?
    AW BE’ KA SABALI!!! IL FAUT RESPECTER LES REGLES DU JEU! Je comprends parfaitement la situation de N’TOGOMA! J’ai connu 3 ans de chomage apres ma premiere Maitrise dans les anne’es 1980! Je n’ai besoin de personne pour me dire que signifie etre un chomeur!!!! Il faut trouver une solution a’ la crise de chomage qui existe! Ceci etant dit, si on decide de commencer avec celles et ceux qui ont investi plus de temps pour leur education, les regles du recrutement doivent etre respecte’es!!!!

  11. Je veux parler du Président Feu Modibo KEITA qui l’avait dit dans une de ses déclarations: ” Quand le propriétaire devient spectateur, c’est le spectacle des brigands”. Nous vivons cette réalité aujourd’hui.

  12. Pour recruter un nouveau employé que çà soit dans la fonction publique ou dans le secteur privé sur la base de la compétence dans une discipline bien déterminée, c’est le diplôme ou background qui définit cette base de compétence. Mais au Mali c’est tout à fait le contraire dans l’administration publique, on recrute n’importe qui sur la base d’un faux profil pour lui confier des tâches dont il n’a aucune connaissance. L’ancien Président de la République du Mali l’a dit dans une de ses déclarations : ” Quand le propriétaire devient spectateur, c’est le spectacle des brigands”. Mon pays, le Mali est dans cette situation actuellement et bonjour à la médiocrité.

  13. Ailleurs, en Europe ou aux ETATS-UNIS, après la médiatisation d’une telle affaire, Monsieur Seydou DAO aurait vite été contacté par des Entreprises privées. Si sa compétence est avérée, il ne serait pas resté longtemps au chômage… Au Mali, je sais pas trop.

  14. CHER ROI BITON DE SEGOU (SBC)!
    …LES CONDITIONS PEUVENT ETRE DISCRIMINATOIRES (BAC+5, 1m 50 haut, blanc, noir, touareg, bwa,bamanan, AFRICAIN, citoyen,…
    …..en aeronautique, j ai appris une histoire, en Guinee Bissao voisine! UN de mes collegues est venu direct avec un MSc.trouver a l aeroport un technicien 30 d experience, et n a pas pu collaborer surtout respecter le merite et la connaissance accumulee par le vieux, ….imaginez que l avion presidentiel a ete confie aux deux avec la signature du jeune BOSS!….imaginez CE qu a fait le vieux a quelques mois de son depart a la retraite…..
    L AVION PRESIDENTIEL A DECOLLE ET RETOURNE AUSSITOT, MAIS….QUI AVAIT SIGNE?……

    LE MERITE N EST PAS LE DIPLOME, LA CONNAISSANCE! DES GENS COMPETENTS CREEENT TOUT CE QUE NOUS AVONS AUTOUR DE NOUS, PAS FORCEMENT DES DIPLOMES!…IL YA AUJOURDHUI D AUTRES PARAMETRES A AJOUTER COMME L EXPERIENCE, ET AUTRES CAPABILITES,….UN BAC+3 + EXPERIENCE, N EST PAS LOIN DU BAC+5 QUI LUI PEUT ETRE UN GRAND THEORICIEN sans labo!

  15. Le profil Ingénieur en Pétrochimie n’existe pas au Mali, c’est un diplôme étranger. C’est pourquoi je disais que si le sujet donné le jour du concours reflétait le niveau Ingénieur en Pétrochimie, Monsieur Seydou DAO ne pouvait pas être admis. Il faut même vérifier le profil du deuxième qui a été admis. Peut-être il n’a pas le profil Ingénieur en Pétrochimie. Donnons à César ce qui lui appartient pour faire avancer ce pays normalement vers la voie du développement.

  16. ….LA PLACE A LA COMPETENCE ET NON AU PAPIER TOILETTE RAMASSE PAR CI ET LA, DANS LES ECOLES DE MEDIOCRITE ET MAGOUILLE….

    EN ARRIVANT A BAMAKO LA CARANCE DE COMPETENCE SAUTE A L OEIL ET LA GORGE SERRE, POURTANT LES FILS DU PAYS FONT DU BON BOULOT AILLEURS ET SONT REFOULES DU MALI PAR UNE NEGLIGENCE DOUBLEE D UN EGOISME FAROUCHE, COMME LES FRANCAIS EN FRANCE, D AILLEURS CETTE SITUATION EST COMMUNE A TOUS LES PAYS QUI PARLENT FRANCAIS,…NE TROUVEZ VOUS PAS CA BIZARRE?…BON…

    DAO A GAGNE PARCEQUE LES DIPLOMES BAC+5 VALENT LES BAC+3 DONC DESORMAIS IL FAUDRA LES INVITER TOUS!…DES GENS SERIEUX PEUVENT MIEUX APRENDRE QUE DES MEDIOCRES FILS DE MEDIOCRES!….

  17. clay, je ne peux pas blamer les gens qui etaient charge’s de la reception des dossiers a’ cause de la grande confusion qui regne dans les bureaux sous nos cieux! Avec des milliers de dossiers, meme un planton peut faire glisser un dossier sans que son patron le sache!
    Alybakoneta, il n’y a pas de compromis ici car le dossier ne devait pas etre depose’! N’TOGOMA n’avait pas de place dans la salle d’examen! C’EST COMME FAIRE UN ACCIDENT EN CONDUISANT UNE VOITURE QUI N’EST PAS ASSURE’E. TU AS AUTOMATIQUEMENT TORT CAR LA LOI DIT QUE LA VOITURE DOIT ETRE ASSURE’E AVANT D’ETRE DANS LA CIRCULATION! UNE VOITURE SANS ASSURANCE N’A PAS DE PLACE SUR LA ROUTE! IL FAUT RECONNAITRE QU’IL Y A FRAUDE ICI DE LA PART DE N’TOGOMA!
    Vous savez bien que dans un tournoi de football reserve’ aux moins de 20 ans, si vous faites jouer quelqu’un qui a 21 ans, on vous disqualifie!!!
    Si on laisse le jeune passer, qu’allons-nous dire aux autres bac + 3 qui n’ont pas depose’ de dossier pour des raisons evidentes?
    LET’S DO THINGS THE RIGHT WAY!!!!!!!!!!!!!!!

  18. pourquoi sont nom a apparu sur la liste des candidats à concourir? lui est en faute ainsi que l’administration.
    Un Bac+3 est il de niveau un ingénieur?

  19. mes chers ce monsieur est un bandit il a du acheter le sujet sinon pourquoi dissimiler ses dosiers ?
    il savait bel et bien que s’il arrivait a deposer il va passer . il semble avoir quelqu’un au sein de l’administartion meme qui l’a aide a faire ce forfait .

  20. Si le sujet donné le jour du concours reflétait réellement le niveau Ingénieur en Pétrochimie, Monsieur Seydou DAO ne pouvait pas être admis même s’il avait échappé à un contrôle de diplôme. Donnons à César ce qui lui appartient pour participer pleinement au développement du pays.

  21. JE PENSE QUE CE MR DOIT ETRE DONNE UNE CHANCE, OUI IL A BESOIN D’UN BAC+5 POUR ETRE QUALIFIE MAIS AVEC UN BAC+3 SI IL ARRIVE 1ER AU CONCOURS EN BATTANT CEUX QUI SUR PAPIER SON PLUS QUALIFIE QUE LUI, IL MERITE UNE CHANCE, ON PEUT FAIRE UN COMPROMIS PAR EXAMPLE LUI ET L’AUTRE MR DOIVENT TOUS LES DEUX ETRE ADMIS MAIS A CONDITION QUE MR DAO SOIT RECRUTE ET EN MEME TEMPS CONTINUE SES ETUDES JUSQU’A CE QUE IL AIT SES BAC+5 POUR ETRE EN FORMALITE. JE VIS ICI AUX USA ET JE PEUX DIRE QU’ICI ETRE UN INGENIEUR C’EST PAS PETIT ET CE N’EST PAS TOUT LE MONDE QUI PEUT L’ETRE, CE MR DAO A DEFINITIVEMENT UN DON QU’IL FAUT PAS NEGLIGER.

  22. ….PLUS LES DIPLOMES AU MALI SONT SUPERIEURS PLUS DE MEDIOCRITE CAR CES NIVEAUX NE SONT SUPPORTES QUE PAR LE VIDE ET LA MAGOUILLE….

    DES 1000 D ENAzies MEDIOCRES DANS L ADMINISTRATION LA JUSTICE ET AILLEURS…..

  23. UN PAYS OU LES PANSSANTS SONT IGNORES MEMES OFFENSES! MAL AIMEES! DENIGRES! LES ABRUTIS SONT ROIS! FAAROHW LEVEZ VOUS! DAO DESERVE LE ROLE!

    …LE PAYS QUI RECRUTE SES BAC+3 EN LAISSANT SES BAC+5 AU CHOMAGE!….
    UNE SEULE REPONSE A CELA, C EST QUE LE MEDIOCRE ET LA MEDIOCRITE SONT LA BASE DE FONCTIONEMENT DE CES PAYS FRANCOPHONES DE BRAZZAVILLE A DJIBOUTI ET DE DAKAR A ALGER EN PASSANT PAR PARIS ET PORT AUX PRINCES!…..

    ……FRANCOPHILIE ARABOPHILIE MEDIOCROPHILIE!…

  24. Mon cher Seydou, c’est ca aussi la grande magie de Boua et Talla! Le Mali du nepotisme, de la corruption et du manque du merite. Boua ka bla!

  25. Mes amis, on ne peut pas fermer nos yeux sur les conditions exige’es pour etre un candidat. Si N’togoma savait lesdites conditions mais a decide’ de profiter de la grande confusion qui existe dans l’administration pour deposer son dossier, il ne peut pas occuper la fonction. On doit donner la position au candidat qualifie’ qui a obtenu la meilleure note. Mes amis, toutes les circonstances doivent etre prises en consideration mais on ne peut pas tricher pour etre candidat et/ou occuper une fonction.
    Faites tres attention avec les resultats car ils peuvent decevoir. Je suis educateur et je donne plusieurs examens par semaine. Une mauvaise note ne signifie que l’eleve est necessairement mauvais. Peut etre que l’eleve etait malade le jour de l’examen. Peut etre qu’il etait fache’ pour une raison ou une autre. Peut etre qu’il n’avait pas mange’ avant l’examen. Peut etre qu’il y avait un probleme familial. Peut etre que les questions a’ l’examen ne refletent pas ce qui a ete’ enseigne’ a’ l’eleve…. etc.
    kinguiranke’ a ecrit ici qu’il etait le premier de sa promotion a’ l’ecole de Medecine de Bamako. Je ne vois ni connaissance ni sagesse dans ce qu’il vomit quotidiennement ici sur maliweb.
    Platon, peut-etre que le curriculum enseigne’ a change’.
    Le toubon, tout est relatif!
    Ladji, supposons qu’apres la proclamation des resultats a’ une election presidentielle au Mali, on decouvre que la personne qui est arrive’e en tete, n’etait pas malienne.
    Pensez-vous que la Cour Constitutionnelle et la Cour Supreme doivent laisser une personne qui n’est pas citoyenne du Mali preter serment comme president de la republique!
    To make a long story short, N’TOGOMA DJOTE’ NI NA!!!!!
    LET’S DO THINGS THE RIGHT WAY!!!!!

  26. ” … “C’est vrai qu’après le concours, il est venu en première position et son nom a été affiché pour la proclamation… ” … /// …
    :
    D’abord pour clarté, la victime s’appelle Seydou DAO ou Seydou TRAORE, même si ça ne change rien aux faits… ?
    Ce bachelier + 3, a réussi, et est arrivé premier devant les Bac+5. C’est qu’il est très fort, s’il n’a pas triché, s’il n’est pas ” un initié ” c’est à dire quelqu’un qui aurait eu connaissance des sujets du concours et qui en aurait profité… ?
    S’il n’a pas triché, les Autorités devraient octroyer à ce jeune, dans la Fonction Publique Malienne, un poste à la mesure de son niveau intellectuel. Sinon ce serait du gâchis que de se passer d’une ” telle Tête “.
    Bravo à ce jeune ( si c’est pas un initié ) et Félicitations.

  27. C’est la preuve que ce n’est pas toujours les meilleurs qui sont recrutés. Quelle est la pertinence d’un concours si celui qui est admis premier peut ne pas avoir le diplôme exigé. Comment peut on prioriser le papier (que l’on peut obtenir n’importe comment) à la démonstration tangible à travers les tests? Il est important d’opérer un changement de paradigme dans notre façon de valoriser les hommes et les femmes et que la question fondamentale pour faire confiance à une personne soit “dit moi ce que tu peux faire?” et non “montre moi le papier que tu as?” Lorsque nous nous réveillerons un jour au Mali, il sera trop tard.

  28. Cette histoire est triste, mais l’administration a raison. Par contre avec un bac+3 comment ce monsieur a pu être le premier du concours devant des diplômés de la catégorie? Le ministère doit être indulgent et émettre une dérogation car c’est sûr qu’il a niveau pour occuper ce poste.
    A mon avis ils ont sous-estimé le candidat malheureux en prenant son dossier, tout en se disant qu’il allait tout compte fait échouer. Au pire, il est apparemment intelligent, donc qu’il termine ses études car la règle de catégories surtout dans la fonction publique est stricte.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here