Mali : l’administration paralysée au lendemain de l’Aïd el-Fitr par l’absentéisme

9

Bureaux fermés, personnel absent et moins d’affluence dans la cité administrative en passant par d’autres services publics. Tel est le triste constat dans la plus part des services publics de l’Etat dans les jours qui ont suivi la célébration de la fête de l’Aïd el-Fitr de 2019.

maliweb.net – Les travailleurs de l’administration publique se faisaient rares à leurs postes, alors qu’aucun communiqué du Ministère de la fonction publique n’avait  annoncé  que les jours qui suivent la fête du ramadan sont fériés.  Cette pratique qui coûte des pertes énormes  pour les caisses  de l’État est finalement ancrée dans les mœurs  de notre pays depuis maintenant plusieurs années. Beaucoup de cadres voire des agents subalternes  s’octroient  un mini-congé de deux à trois jours  en violation de la loi sans se soucier  des mesures de sanction pour absentéisme à leur poste.  

Cette pratique illégale en phase de devenir légale est nourrie par le laxisme des plus hauts cadres de l’administration malienne, qui, pour la plupart, se sont fait entourer par des proches et contre qui ils sont incapables de prendre des mesures disciplinaires. Alors que ce n’est pas le travail qui manque dans l’administration. Des dossiers qu’on peut traiter dans l’espace de vingt heures restent souvent dans les tiroirs pendant un à trois mois contribuant ainsi à obliger nombreux investisseurs à rebrousser chemin avec des mallettes remplies de projets dont la réalisation pourraient créer de nombreux emplois. Toute chose qui a également rendu l’administration malienne moins performante, qui est pointée du doigt par les usagers d’être regorgée par des  cadres incompétents et véreux.   Conséquence, beaucoup d’usagers  de l’administration publique recourent généralement à des proches hauts placés au sommet de l’État   ou à des moyens de corruption pour des besoins quotidiens.

Il urge que le gouvernement de mission de Dr Boubou Cissé,  qui est réputé d’être rigoureux,  profite des réformes constitutionnelles et administratives en cours pour prendre des mesures drastiques contre ces pratiques qui entravent le développement des services publics.

Siaka DIAMOUTENE / maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. SOURCE DE TOUT LE DÉSORDRE DANS CE PAYS

    Ce sont bien ces services d’administration de l’état (censés guider le reste de la population) qui sèment la pagaille dans ce pays par leurs comportements d’irresponsables. Ces de vrais meneurs du désordre actuel qu l’on voit partout… A titre d’exemple, il faut observer comment ils manipulent la date de nos fêtes a fin de Ramadan . On en a marre de leurs programmes de tontines qui s’adonnent a des pratiques dignes d’autres époques (qui encouragent les mauvais traitements et abattages désordonnés des animaux dans nos rues… comme l’a si bien décrit Mr Adam Thiam “Abattoirs a ciel ouvert”). Ces services d’administration de l’état en complicité avec des services privés ont presque déjà installé cette tradition de «BŒUF DE RAMADAN » au Mali. Encore, l’Islam A LA MALIENNE ! Une véritable hypocrisie … faire recours à la manière qui nous arrange: c’est -a dire égorger le «BŒUF DE RAMADAN » dès le 29e jour et puis imposer la fête le lendemain aux maliens, lune ou sans lune! Ils confirment depuis le matin avec arrogance “demain c’est la fête!”

    L’ISLAM A LA MALIENNE

    Depuis quelques années, le Mali est devenu un pays a part avec un comportement de plus en plus erratique. Nous sommes le pays qui jeûne et fête dans sa propre orbite chaque année… le tout basé uniquement sur le désordre et l’incivisme aigus… sous l’aval de l’une des autorités les plus laxistes au monde. C’est bien un système solaire a part. C’est une tradition de « yerè sago kè Faso » qui s’installe a tous les niveaux de la société.

    Les maliens transforment donc l’Islam a leur guise. Pour preuve : en réalité la fête d’Aïd el Fitr ( de Ramadan) n’est pas une fête de sacrifices rituels (d’animaux); c’est plutôt la fête de Tabaski qui l’est. Mais hélas! Qu’est ce qu’on fait aujourd’hui au Mali a la fin de Ramadan? On court derrière la viande comme de vrais carnivores… nous abattons et consommons presque plus d’animaux qu’en fête de Tabaski. Or le mois de Ramadan est plutôt une période de spiritualité et d’auto–sacrifice (faim, soif, autocontrôle etc. “l’homme ne vivra pas que du pain [mais de la spiritualité aussi]” nous enseigne la Bible chrétienne); C’est un mois qui doit être conclu avec de bonnes leçons: de l’humilité, d’appréciation de diverses conditions de vie difficile, de frugalité… et NON avec une dose de gloutonnerie. Et pourquoi alors toute cette frénésie autour des tontines de bœufs, alors qu’on passe les 11 mois de l’année à manger la viande de bœuf dans nos assiettes ? Pourquoi encourager ces comportements qui tendent plutôt vers la barbarie et la primitivité? Que est ce que l’ère démocratique censées prôner l’humanisme nous a servi? Pourquoi ne pas grandir un peu!?

    TROP DE JOURS FÉRIÉS BIDON : MANQUE A GAGNER POUR L’ÉTAT

    De plus en plus c’est la paresse administrative que l’on voit. Déjà on sait comment on traine dans nos services …. les documents administratifs comme cartes grises (ONT), titres fonciers, NIF, NINA prennent l’éternité pour être livrés aux demandeurs … et, on veut toujours ajouter des jours fériés bidon pour apaiser des religieux etc..? Comment ce pays va avancer avec ce manque de rigueur et du serieux au niveau de nos service administratifs?

  2. la question est très complexe. parce que l’après fête n’est pas officiellement déclarée chômer . le laxisme est tellement ancré dans le comportement de nos agents de l’administration malienne. que l’absentéisme est plus fréquente qu’au jour ouvrable que feriez. chaque jour il y’a des milliers de fonctionnaires qui se donnent des minis congés par jour en tenant des argument non fondés . pour lutter contre ce fléau nos institution doivent être forte .l’autorité doit exigée le respect de l’éthique et valeurs sociétales .

  3. Erratum ;

    Il faut dire que, un mois sans manger ni boire dans la journée…, c’est éprouvant pour l’organisme…

    Quand le mois du jeun est terminé, on a vraiment besoin de récupération…, recharger les batteries en se reposant et se détendre avant de reprendre…

    En Europe où il n’y a pas de Jeûne avant Noël…, où on va à la messe de minuit ( pour les pratiquants ), pour les autres Croyants on se contente de se retrouver en Familles pour dîner ensemble… Des travailleurs n’hésitent pourtant pas à poser quelques jours de congés pendant cette période. Et la reprise du travail se fait progressivement et en douceur. Et comme Noël est à six jours seulement du nouvel an…, les congés sont prolongés pour beaucoup de Gens. C’est une période où il faut pas avoir une urgence qui dépendrait de l’Administration publique…
    Dans le cas du Mali, les travailleurs devraient avoir la possibilité de poser quelques jours de congés après le mois de carême…, ça éviterait les absences non déclarées.

    Les Hommes d’Affaires Occidentaux qui ont à faire avec nos Administrations devraient quand même être au courant de nos pratiques religieuses et s’informer avant d’établir leur agenda coïncidant avec la période du carême dans les pays musulmans…, ça leur éviterait des mauvaises surprises en voulant venir juste après la Fête du Ramadan.
    Tout est une question d’organisation dans ce cas. Si le Gouvernement Malien fait une loi permettant aux travailleurs de la Fonction publique de poser deux ou trois jours de congés juste après les Fêtes religieuses dans le pays, ce serait une bonne chose. Cela éviterait des pertes énormes pour les caisses de l’État. Mais éviterait aussi aux nombreux investisseurs de rebrousser chemin avec des mallettes remplis de projets dont la réalisation pourraient créer de nombreux emplois.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  4. Il faut dire que, un mois sans manger ni boire dans la journée…, c’est éprouvant pour l’organisme…

    Quand le mois du jeun est terminé, on a vraiment besoin de récupération…, recharger les batteries en se reposant et se détendre avant de reprendre…

    En Europe où il n’y a pas de Jeûne avant Noël…, où on va à la messe de minuit ( pour les pratiquants ), pour les autres Croyants on se contente de se retrouver en Familles pour dîner ensemble… Des travailleurs n’hésitent pourtant pas à poser quelques de congés pendant cette période. Et la reprise du travail se fait progressivement et en douceur. Et comme Noël est à six jours seulement du nouvel an…, les congés sont prolongés pour beaucoup de Gens. C’est une période où il faut pas avoir une urgence qui dépendrait de l’Administration publique…
    Dans le cas du Mali, les travailleurs devraient avoir la possibilité de poser quelques jours de congés après le mois de carême…, ça éviterait les absences non déclarées.

    Les Hommes d’Affaires Occidentaux qui ont à faire avec nos Administrations devraient quand même être au courant de nos pratiques religieuses et s’informer avant d’établir leur agenda coïncidant avec la période du carême dans les pays musulmans…, ça leur éviterait des mauvaises surprises en voulant venir juste après la Fête du Ramadan.
    Tout est une question d’organisation dans ce cas. Si le Gouvernement Malien fait une loi permettant aux travailleurs de la Fonction publique de poser deux ou trois jours de congés juste après les Fêtes religieuses dans le pays, ce serait une bonne chose. Cela éviterait des pertes énormes pour les caisses de l’État. Mais éviterait aussi aux nombreux investisseurs de rebrousser chemin avec des mallettes remplis de projets dont la réalisation pourraient créer de nombreux emplois.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  5. C’EST VRAIMENT DOMMAGE QUE LES JOURNALISTES MALIENS, MÊME DE BONNE FOI, TRAITENT DE FAÇON PARTISANE, LES ARTICLES.
    CET ABSENTÉISME APRES FÊTES, C’EST UNE RÉALITÉ QUI A ÉTÉ CONSTATÉE SUR LE TERRAIN UN PEU PARTOUT AU MALI.

    MAIS EN PARLANT DE LOI, POUVEZ VOUS DIRE QUELLE EST LA LOI AU MALI QUI INSTAURE LA JOURNÉE CHÔMÉE ET PAYER POUR:
    1. LE 27e DU RAMADAN;
    2. LE PREMIER JOUR DU MOIS DE L’ACHOURA
    3. LE 10e JOUR QUI CONSACRE L’ACHOURA.

    A MA CONNAISSANCE LA LOI DE JUILLET 2005 QUI RÉGIT LES FÊTES ET JOURS FÉRIES AU MALI N’A PAS ÉTÉ RELUE.

    ALORS, S’IL VOUS PLAIT, RÉDIGEZ VOS ARTICLES A CHARGE ET A DÉCHARGE. VOUS Y GAGNEREZ EN CRÉDIBILITÉ AUPRÈS DE VOS LECTEURS

  6. M. SIAKA DIAMOUTENE, POUVEZ VOUS CITER LE NOM DES DIFFERENTS SERVICES DONT LES PORTES ?ETAIENT FERMEES ? NOUS, A 6 H 00 NOTRE BUREAU ETAIT OUVERT

  7. L’article de Siaka ne fait aucune allusion au flemmard de Sébéninkoro qui, pourtant prend son Whisky et dort à poings fermés jusqu’à 11 heures pendant que son pays est au dessus du précipice. 😜 Est-ce pour dire que l’absence ou la présence de ***** n’a pas d’impacts sur l’administration ? On voit les autres chefs d’États annuler leurs déplacements à l’étranger suite à un accident ou un attentat qui tue 10 personnes mais 80 morts n’empêchent pas le Roi Sans Souci de sauter dans son jet privé pour se rendre à une manifestation culturelle au KAZAKHSTAN. 😜

    L’ADMINISTRATION MALIENNE EST À L’IMAGE DE SON IVROGNE DE PRÉSIDENT ! 😃😃😃😃😃😃😃😃😃😃😃😃

  8. Que l’état et le gouvernement maliens montrent un signe de patriotisme, et de dignité face aux taches assignées á eux, á ses devoirs régaliens : monnaie, indépendence politique, diplomatie saine et équilibrée, défence de la souvereineté nationale et de l’ intégrité territoriale, ….

  9. Siaka DIAMOUTENE, peux-tu nous affirmer qe Dr Boubou Cissé etait présent á son poste , au travail ce jour-ci ??

    Le “grand et grave absentéisme” est celui causé par trahison, causé par le gouvernement dans le nord-Mali.

    Que l’état et le gouvernement maliens montrent un signe de patriotisme, et de dignité face aux taches assignées á eux, aux dev

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here