ANPE/Al Farouk : Un partenariat au service de la formation et l’insertion

0
Nock Ibrahim, DG ANPE

En appui à la formation et à l’insertion des groupes cibles, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) a remis un chèque géant de 10 millions de F CFA à l’Ong Al Farouk

La réception dudit chèque effectuée le jeudi dernier au siège de l’Ong Al Farouk, sis à l’ACI 2000, a donné lieu à une  cérémonie officielle presideée par le ministre de la jeunesse, de l’Emploi et de Construction citoyenne. C’est des mains de Amadou Koita, que le président directeur de ladite Ong, Ibrahima Kontao a reçu ce chèque au nom de ces personnes qui sont dans le besoin de formation, aux fins de leur insertion dans la vie professionnelle.

Intervenant à la suite du mots de bienvenue du maire de la commune IV, le président directeur de l’’Ong Al Farouk s’est dit très content de cette journée, symbolisant la réception de ce chèque géant. Selon lui, la somme remise permettra de lutter contre la pauvreté. Parce qu’elle servira à former et à donner du travail à un grand nombre de personnes. Avec ce montant, l’Ong Al Farouk pourra contribuer à l’employabilité de 100 jeunes chômeurs dans le district de Bamako et les régions de Kayes, Mopti et Sikasso. Aussi, au moins 100 jeunes des localités indiquées seront formés en entreprenariat et en auto-emploi. De même, il pourrait permettre de financer au moins 10 activités génératrices de revenus.

Et Ibrahima Kontao d’ajouter que le partenariat Anpe/l’Ong Al Farouk est au beau fixe avec l’atteinte de plusieurs objectifs au plan de la formation et l’insertion professionnelle. Ceux-ci ont été enregistrés dans les domains comme la couture, le jardinage et autres métiers de la vie. Il a ensuite, rassuré les plus hautes autorités du pays, de l’utilisation judicieuse de la somme remise.

Pour le directeur général de l’Anpe, Ibrahima Ag Nock, cette subvention permettra à l’Ong Al Farouk de répondre aux besoins de formation et d’insertion des groupes cibles des endroits cités. Les actions à mener viseront, à travers cette subvention, à sensibiliser, à former et à accompagner les bénéficiaires. Celles-ci se feront dans les domaines tels que les techniques de recherche d’emploi ; l’entreprenariat et l’auto-emploi et le financement des activités génératrices de revenus (AGR). Aussi, par ces actions, 100 demandeurs d’emploi bénéficieront les retombées.

La subvention permettra de réaliser certaines activités, notamment : « de renforcer l’employabilité des bénéficiaires dans les domaines de l’élaboration domaines de l’élaboration de projet professionnel, de rédaction de Curriculum Vitae(CV) et de recherche d’emploi et de faciliter l’accès des bénéficiaires au financement des activités génératrices de revenus » a expliqué Ibrahima Ag Nock.

Le ministre Koita a, quant à lui, insisté sur la disponibilité du gouvernement à assister financièrement la création et la promotion de l’emploi dans notre pays. Chose qui s’inscrit en droite ligne de la vision du président de la République. Laquelle vision permet de matérialiser son projet de société, accordant une place de choix à l’inclusion sociale de toutes les couches vulnérables.

Le porte-parole du gouvernement a également insisté sur le rôle des Ong dans la mise en œuvre de cette politique de formation et d’insertion des groupes cibles.  C’est dans cette dynamique que s’inscrit la démarche de l’Ong Al Farouk, très active dans les secteurs d’hydraulique, de formation, de construction de mosquées, de logements sociaux etc.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here