CPR : Un si précieux outil de consolidation des emplois par l’ANPE

0

Créé à l’origine pour assurer le perfectionnement des agents d’entreprises privées contributrices à la caisse de sécurité sociale (INPS), l’actuel Centre de Perfectionnement et de Reconversion (CPR) s’impose de nos jours comme l’une des structures les plus enviables de l’Agence nationale pour l’Emploi (ANPE), au regard de sa partition dans la consolidation des emplois et le renforcement de l’employabilité. Et, sous l’égide du Directeur général Ibrahim Ag Nock, il se bat corps et âme pour qu’aucun malien ne puisse rater une opportunité d’emploi par insuffisance professionnelle. Ce, à travers le recyclage professionnel qu’il offre aux agents des entreprises privées et publiques maliennes.

 

Après avoir fonctionné des décennies durant, au sein de l’Ex OMO/ONMOE, le CPR passera sous la coupe d’un département de l’ANPE à l’occasion de la création de celle-ci en lieu et place de l’ONMOE en 2001.

Doté d’un organe d’orientation (conseil de perfectionnement) et d’un organe d’administration et de gestion (direction), la structure tire désormais ses missions de la délibération n°11-014/CA-ANPE et de la décision n°12-067/ANPE.

En vertu desquels actes administratifs, il est assigné la mission d’organisation de la formation continue par le perfectionnement et la reconversion des agents en cours d’emploi des services publics, parapublics et privés et d’encadrement de tout groupe en quête de formation continue.

Les activités de mise en œuvrent de cette mission sont arrimées à l’Objectif Stratégique Immédiat N°5 du Plan Stratégique de Développement de l’ANPE (PSD 2016-2020) en cours de réalisation.

Le perfectionnement est une action de formation continue destinée aux travailleurs en cours d’emploi en vue d’acquérir de nouvelles compétences en lien avec leurs emplois, soit avec l’obtention d’un diplôme (formation diplômante), soit avec le renforcement des aptitudes de travail sans diplôme (formation qualifiante).

Ainsi l’offre de formation du CPR comporte, entre autres, les types suivants : la formation diplômante (LMD) débouchant sur des Licences professionnelles en Gestion des Ressources Humaines, Assistant de Gestion, Finances Comptabilité, Informatique de Gestion ; la formation diplômante (en lien avec l’APBEF) débouchant sur un diplôme du Brevet Professionnel de Banque, homologue au DUT/BTS en Finances Banque, également éligible au concours d’entrée à l’Institut Technique de Banque (ITB) de Paris pour l’obtention d’un DESS/Master Professionnel ; la formation diplômante de niveau secondaire technique et professionnel pour l’obtention du Brevet de Technicien (BT1, BT2) de l’Education Nationale ; la formation qualifiante (modulaire) en lien avec l’Assemblée Permanente Chambres de Métiers du Mali et ses démembrements pour les praticiens des corps de métiers ; la formation qualifiante (modulaire) à la carte sur demande expresse et individuelle des entreprises, co-organisée avec celles-ci; la formation qualifiante (modulaire) initiée et financée sur budget ANPE, en faveur des agents d’entreprises membres du Conseil National du Patronat du Mali ; la formation qualifiante (modulaire) de reconversion des victimes d’accidents de travail ou de maladies professionnelles, pour leur redéploiement en entreprises.

 

  • Des succès en chiffres

Les réalisations du CPR (à Bamako, centres régionaux et toutes les salles informatiques) sont faites en grande partie dans les entrées en formations pour la période comprise entre octobre 2012 (2012-2013) et juillet 2019 (2018-2019).

A titre illustratif, la structure compte aujourd’hui plusieurs promotions en Licences Professionnelles (LMD) dans divers domaines dont (04) promotions en Gestion des Ressources Humaines, (04) promotions en Finances Comptabilité, (01) promotion en Assistant de Gestion, (01) promotion en informatique de Gestion.

En outre, le Centre, en partenariat avec l’Association Professionnelle des Banques et Etablissements Financiers, offre un plateau de formation hautement professionnalisante aux banquiers et assureurs maliens en particulier.

C’est le fruit d’un partenariat qui remonte à 1975 et dans le cadre duquel les travailleurs des banques, d’établissements financiers et d’assurances d’une même branche d’activités bénéficient du perfectionnement et de la reconversion vers le Brevet Professionnel de Banque (BPB). Et l’ANPE, qui fait de la consolidation des emplois un crédo de stabilité et de dynamisation de l’emploi, a pensé tôt à doter son Centre d’une filière unique au Mali qui offre sur place les meilleures chances de perfectionnement et de reconversion des agents de cette branche très influente et très sensible de l’économie moderne.

Avec un taux d’exécution de plus de 81% pour 26 activités effectuées avant terme, le domaine du perfectionnement fait ainsi figure d’outil assez emblématique d’une Agence en plein essor depuis quelques années et dont les performances peuvent se juger à l’aune de résultats qui crèvent le plafond dans chacun des domaines de prédilection. Qu’il s’agisse de l’intermédiation, de l’auto-emploi, de la promotion de l’emploi ou de l’insertion professionnelle des migrants, entre autres, les objectifs fixés et programmés dans les plans de travail, d’années en années, connaissent des niveaux de réalisation qui défient toute diligence à mi-parcours d’exercice.

 

A KÉÏTA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here