École de Maintien de la Paix de Bamako Alioune Blondin Bèye : 99 cadres de 21 pays différents formés en GPSC, GRC, DH-G5 Sahel et UNSOC

0

L’Ecole de Maintien de la Paix de Bamako Alioune Blondin Bèye (EMPABB) a servi de cadre à la tenue des stages suivants : GPSC (Gestion des Projets Sensibles aux Conflits) ; GRC (Gestion des Risques et Catastrophes) ; DH-G5 Sahel (Droits de l’Homme du G5-Sahel) et UNSOC (Cours pour officier d’état-major des Nations-Unies.) La clôture de ces formations, cofinancées par le Japon, le Canada et le PNUD, a eu lieu le vendredi 29 mars 2019 dans l’amphithéâtre de l’EMP. Ces formations ont vu la participation de 99 stagiaires, militaires, paramilitaires et civils, venus de 21 pays dont 14 pays africains.

Lors des stages en « Gestion des Risques de Catastrophes » dénommé GRC 1-19 et des « officiers d’état major des Nations Unies », UNSOC 1-19, les participants ont, durant respectivement deux et trois semaines, renforcé leurs compétences techniques, tactiques et opérationnelles.

Pendant une semaine, les stagiaires du cours DH-G5 Sahel ont appris l’importance et la nécessité de la prise en compte des Droits de l’Homme sur le théâtre des opérations. Les enseignements, partage d’expérience ont porté sur les principes des Droits de l’Homme, de ses origines et son application récurrente.

Les stagiaires de la formation des formateurs sur la « Gestion des Projets Sensibles au Conflit » ont durant 5 jours parcourus les multiples facettes de la sensibilité au conflit à travers des outils dédiés notamment l’analyse du contexte du projet, les facteurs et acteurs qui influencent positivement ou négativement le processus, l’impact et les diverses options qui s’offrent à eux pour faire un choix.

Dans son discours de clôture, le colonel Joseph Calvez, le représentant du Directeur Général de l’EMPABB a remercié les partenaires(le Canada, le Japon, l’Allemagne les Pays Bas, le PNUD, la MINUSMA), les experts formateurs et les stagiaires. « La formation est le fondement de l’EMPABB qui œuvre toujours dans le secteur de la paix. Les malheureux évènements qui se sont déroulés dernièrement doivent nous montrer que la tâche est immense et qu’il ne faut jamais baisser les bras », a déclaré le colonel Joseph Calvez.

Pour leur part, les responsables des formations, à l’image de la formatrice de l’Interpeace, se sont réjouis du « haut niveau et l’engagement fort des stagiaires.» Les représentants des stagiaires, quant à eux, ont remercié le leadership de l’EMP, son administration, son personnel de soutien et ses partenaires.

M.K. Diakité

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here