Actualité́ de Barkhane : Des Djihadistes neutralisés, 21 motos, des armes légères et des dispositifs d’EEI saisis

0

En coopération avec les différentes armées partenaires, les forces armées sahéliennes poursuivent leurs efforts dans la région dite des « trois frontières » en menant des opérations de harcèlement dans le Gourma et le Liptako.

Les forces françaises  présentes  au Sahel  continuent  en  compagnie des Forces armées maliennes (FAMa) du camp de Boulikessi  une opération conjointe avec le Groupement tactique désert (GTD) Chimère.  Dans un communiqué,  Barkhane  soutient qu’elle visait à faire des missions de  reconnaissances dans  la forêt de Foulsaré et ses abords.  C’est ainsi que  dans la période du  10 au 11 mai 2021, les éléments de l’armée malienne positionnés au nord de la forêt  et les soldats français  ont  conduit  une mission d’infiltration de nuit pour atteindre les lisières.  Selon Barkhane, Cette manœuvre militaire combinée a surpris et déstabilisé́ un réseau de membres de Groupes armés terroristes (GAT) qui ont été neutralisé par les FAMa.   L’opération, selon Barkhane,  a permis aux  forces militaires maliennes et françaises  de neutraliser plusieurs GAT et  de saisir : 21 motos, 2 armes légères d’infanterie, 2 équipements de communication, deux dispositifs d’EEI, des bidons d’essence et des effets militaires.

Cette opération démontre que les FAMa de Boulikessi, accompagnes par la Force Barkhane contrôlent leur zone avec toujours autant de combattivité́ et de détermination

Renforcement de la base opérationnelle avancée de Hombori, principal camp militaire malien au cœur du Gourma.

Pour permettre aux Forces armées maliennes (FAMa) d’assurer la sécurisation du Gourma en totale autonomie, depuis la fin de l’année 2020, la force Barkhane investit sur l’aménagement du camp de Hombori. Elle a déjà réalisé plusieurs travaux pour renforcer la sécurité de l’enceinte militaire : le creusement de fossés anti-pick-up, la mise en place d’abris pour les soldats en cas d’attaque et l’optimisation des postes de sécurité.

Ces travaux ont été réalisés par une équipe de soldats du 25e Régiment du génie de l’air, protégée par le GTD Chimère dans des conditions particulièrement difficiles sous une forte chaleur et sous la menace permanente des GAT. En une semaine, cette équipe a notamment réalisé une piste d’atterrissage sommaire qui permet le poser des avions de  transport tactique. Le 18 mai, un avion de transport A400 M Atlas s’est posé sur le terrain. Désormais, les FAMa disposent de la capacité de ravitaillement par air qui permet de s’affranchir, en partie de la RN16 et des risques d’attaques par EEI.

Premier vol opérationnel du Reaper block 5

Le 14 mai 2021, un drone Reaper block 5 de l’armée de l’Air et de l’Espace française, a fait son premier vol opérationnel à partir de la base de Niamey. Sa première mission a consisté à appuyer les soldats du groupement tactique désert (GTD) Bison engagés dans une opération majeure de lutte contre les GAT dans la région de Nokara dans le Gourma. L’arrivé de ce nouveau standard apporte au théâtre sahélien de nouvelles capacités qui découplent ses performances.

Fin du renfort des PUMA en provenance des FFDJ •

Du 10 mars au 9 mai 2021, barkhane a bénéficié du renfort de trois hélicoptères Puma de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) en provenance des Forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj).

Entre missions de transport, ravitaillements logistiques et évacuations sanitaires, les trois appareils ont effectué 120 heures de vols. Ce détachement a apporté un soutien capital au GTD aéro combat. . Lors de ce déploiement, la bonne connaissance de l’environnement sahélien, les savoir-faire spécifiques à l’intervention en milieu désertique et leur capacité́ de projection rapide sont autant d’atouts qui confirment la pertinence des forces de présence en Afrique, notamment à Djibouti.

Sorties air hebdomadaires (bilan du 12 au 18 mai inclus)

Les avions de la Force Barkhane ont réalisé́ 120 sorties, parmi lesquelles 20 sorties chasse, 39 sorties ISR et 61 missions de transport ou de ravitaillement.

Source : Barkhane

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here