Attentat à l’hôtel Radisson : Le pire pouvait être évité

1

Loin de là l’intention de tremper la plume dans la plaie,  et loin de l’esprit fataliste, l’attentat perpétré contre l’hôtel Radisson de Bamako pouvait être évité. A défaut, le pire pouvait être évité, avec moins de morts. 

 

D’entrée de jeu, il est important que l’expansion du terrorisme est en train de prendre une vitesse de croisière. Malgré les grands moyens mis en place par les grandes puissances, le monde est frappé de plus en plus par ce phénomène à la grande déception des pauvres innocents qui meurent en longueur de journée.  En premier ce sont ces grandes puissances qui enregistrent les grandes victimes. Les attentats du 11 septembre 2011, celui de la France, de Mopti il y’a quelques années pour ne citer que cela.

Au Mali, ce phénomène est un peu nouveau, mais pas méconnu car, des petits cas dans les régions du nord du Mali ont augmenté ce dernier temps. En  plus de cela, ce qui s’est passé en France devait attirer l’attention des autorités maliennes. c’est aussi clair comme l’eau de roche que la cible parfaite des terroristes est  blanche, et les endroits susceptibles de recevoir les blancs sont entre autres les hôtels.

L’hôtel Radisson, qui est un des grand hôtels de Bamako a certes perdu des travailleurs.

Aujourd’hui, au vu de tout ce qui s’est passé, il est important de dire que les responsables de l’hôtel Radisson ont failli à leur mission première qui est de veiller sur leurs clients.  Sinon, comment est ce que dans un hôtel de grande renommée qu’on ne puisse pas mettre des hommes de tenue armés devant la porte ? comment comprendre l’absence des hommes en uniformes à l’intérieur de l’hôtel. Cela est inadmissible car, avec cette présence, il y’avait des fortes chances que les deux soient maitrisés avant qu’ils aient accès l’intérieur de l’hôtel. Ils pouvaient être abattus par des éléments armés devant la porte. Alors la question qui se trouve dans les lèvres est pourquoi pas la présence des militaires devant la porte ?  pourquoi tant de négligence au sein de ce secteur qui rapporte autant.

 

Une seule évidence reste  maintenant, la vigilance. Elle doit être de taille à tous les niveaux ; Aucune négligence ne doit être faite aux alentours des hôtels, des fouille doivent être minutieuses pour que le Mali puisse retrouver sa paix d’antan.

A.D   

PARTAGER

1 commentaire

  1. “il est important de dire que les responsables de l’hôtel Radisson ont failli à leur mission première qui est de veiller sur leurs clients.” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    Avant de pointer du doigt le Radisson et parler pompeusement de “sa mission” 😯 😯 , il faut rappeler que le terrorisme est une question de SECURITE INTERIEURE 👿 👿 👿 et c’est une “mission” qui relève entièrement des………… services de l’état! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Depuis quand un directeur d’établissement hôtelier privé est-il sensé être un spécialiste de questions sécuritaires???
    Comme dans tous les pays de monde, et surtout ceux particulièrement exposés au terrorisme, ce sont LES AUTORITES EN CHARGE DE LA SECURITE ET DE LA PROTECTION CIVILE qui sont sensés définir et appliquer les POLITIQUES DE SECURITE! 👿 👿 👿 Pas les patrons d’hôtels ou tout autre entrepreneurs privés! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    C’était a L’ETAT (et à personne d’autre!) de mettre en place un dispositif sécuritaire permanent autour des sites à très haut risque tels que le Radisson ( 🙄 !), mais bien entendu, la sécurité intérieure n’avait RIEN fait du tout et n’avait RIEN anticipé du tout! 👿 👿 👿 😳 😳 😳

    C’est quand même “un peu gros” d’incriminer le soi-disant laxisme d’un directeur d’hôtel, quand il s’agit de LA PROTECTION ANTI-TERRORISTE AU MALI! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

Comments are closed.