Comment juguler le péril djihadiste?

4

Les forces armées du Burkina Faso et du Niger ont déclaré avoir tué une centaine de “terroristes” au cours d’une opération commune effectuée du 25 novembre au 9 décembre, à la frontière entre ces deux pays, confrontés à des attaques djihadistes récurrentes.

Selon un communiqué des deux états-majors, les différentes actions ont permis de “neutraliser une centaine de terroristes” et d'”appréhender une vingtaine d’individus suspects”, expliquent les dans un communiqué.

Par ailleurs, quatre militaires burkinabè ont également été tués, au cours de cette opération, dans l’explosion d’un engin explosif improvisé, dans l’est du Burkina, poursuit le communiqué.

Selon toujours ce communiqué, pour cette opération, “les forces armées nationales du Burkina Faso et du Niger ont chacune déployé plusieurs unités terrestres”, poursuivent les états-majors.

Au Mali, sept Casques bleus ont été tués et trois autres grièvement blessés le mercredi 8 décembre, par un engin explosif dans le centre du pays, selon Mali, a annoncé la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

L’attaque est survenu au lendemain de l’annonce par la Minusma du décès, lundi à Dakar, d’un Casque bleu qui avait été touché dans l’explosion d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule, le 22 novembre près de Tessalit, dans le nord du Mali. La nationalité du Casque bleu n’a pas été précisée.

Qu’est-ce qui justifie la recrudescence de ces attaques djihadistes dans la région du Sahel : Niger, Burkina Faso, Mali, et plus récemment, au Bénin ? Quelles sont les actions á mettre en œuvre pour y mettre un terme ?

Eric Topona, en débat avec ses invités, sous l’Arbre à Palabre. Il s’agit de :

-Boubacar Salif Traoré, directeur d’Afriglob et spécialiste des questions de sécurité et de développement dans le Sahel.

-Emmanuel Dupuy, président de l’Institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE).

-Mahamadou Sawadogo, ancien gendarme et spécialiste de l’extrémisme violent dans le Sahel.

Source: https://www.dw.com/

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. L’enjeu de cette guerre est énorme pour la position de la France en Afrique et dans le monde..

    A camper sur une position rigoriste on peut tout perdre

    Cette remarque vaut aussi pour la Russie dont l’attitude belliqueuse est soulignée par beaucoup de mouvements de troupes..
    L’ancienne URSS a fini par lasser beaucoup de pays qui en faisaient partie..
    La Russie actuelle est le 2 ème pays au monde (derrière la Chine) quand on compte le nombre de caméras installées
    Pour la Chine ce serait 1 caméra pour 4 Chinois..

  2. L’important est d’éradiquer le terrorisme..

    Une collaboration entre Barkhane et la Russie pourrait porter des fruits ..
    Attention quand on évoque la Russie cela veut dire que sur le terrain ce sont des soldats Russes qui opéreraient et non Wagner..
    Pourquoi la Russie se cache t-elle derrière Wagner ?
    Sans doute par ce que Wagner est plus secret et qu’il pourrait mieux dissimuler et aussi un revers de Wagner serait moins dur qu’un revers de l’armée Russe..
    L’armée Russe battue en Afghanistan par les djihadistes a du plier bagage sans gloire .

  3. La coopération entre l’armée française et celle de Russie serait peut-être efficace (ignorons que la Russie
    fait semblant de ne pas financer Wagner ce qui est un gros mensonge..)
    Mais pourquoi la Russie a t-elle d’abord mis en place le dénigrement des français à travers des foules manipulées (en payant certainement des intermédiaires)
    C’est une manière de faire pleine de tricheries qui fait que l’alliance avec les français devenait impossible
    DOMMAGE
    La Chine s’est imposée en Afrique en finançant des projets dans la paix , exemple que beaucoup d’autres pays suivi…d’autres pays comme la France faisaient cela depuis fort longtemps

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here