Dianwely dans le cercle de Douentza : 7 morts et plusieurs blessés dans un explosif

0

Hier, dimanche 7 juin 2020, un véhicule transportant des forains de la Commune rurale de Dianwely pour le marché de Douentza, est monté sur un engin explosif. Le bilan a été lourd : 7 personnes ont trouvé la mort. Plusieurs autres personnes ont été blessées dont une dizaine de cas graves.

Les autorités locales et les populations expriment leur colère et inquiétude. Elles demandent aux autorités de faire tout pour assurer la sécurité des personnes et leurs biens.

Lutte contre le terrorisme : le chef d’Al Qaïda tué au Mali

Lors d’une opération dans le nord du Mali, le chef d’Al Qaïda au Maghreb, Abdelmalek Droukdel, serait tué par les forces Barkhanes. L’information a été donnée par la ministre française des armées, Florence Parly, le vendredi 05 juin 2020. Selon AMAP, Mme Parly déclare que l’opération a été menée par la force Barkhane en compagnie de ses partenaires. La ministre française annonce qu’en plus du chef de cette organisation djihadiste, plusieurs autres de ses collaborateurs ont été tués le mercredi 03 juin 2020. À noter qu’Abdelmalek Droukdel était le commandant de l’ensemble des groupes alqaidistes d’Afrique du Nord et de la bande sahélienne. Plus précisément le JNIM, l’un des principaux groupes terroristes actifs au sahel. Il était également un membre du comité directeur d’Al Qaïda.

Insécurité au Mali : un homme de nationalité sénégalaise arrêté muni d’une arme sur le territoire Malien

Un jeune homme du nom de Mohamed Ousmane Fati de nationalité sénégalaise a été arrêté par le commissariat de Kéniéba, la nuit du lundi 1er juin 2020, en possession d’une arme. Cet individu affirme être un employé de commerce à Moussala, mais il a été arrêté dans un bar à Koundan, une localité située sur la route internationale Bamako-Dakar, par le corridor sud à environ 15 km de Kéniéba. Signalé à la police en tant que suspect, l’individu était en possession d’un pistolet automatique de fabrication russe avec un chargeur contenant trois cartouches de 9 mm, d’une paire de menottes avec clés qu’il dit avoir volé à un policier sénégalais et d’une quantité importante de chanvre indien. Compte tenu de sa nationalité et du lieu de vol, le commissaire principal, Ancoundia Napo a fait appel au chef secteur de police de Moussala, l’adjudant Moundourou Diouf. Après une enquête menée par le commissaire Napo et l’adjudant Diouf, le suspect a plaidé avoir volé les matériels dont il dispose chez un sergent de police sénégalais, Abdramane Sow. Un vol qui a été confirmé par ledit sergent. À cause des bonnes collaborations entre les deux pays, le suspect a été finalement remis aux autorités sénégalaises avec l’accord du procureur du tribunal d’instance de Kéniéba, Hamidou N’Dao.

Insécurité : multiplication du banditisme dans le nord du Mali

Des bandits armés n’arrêtent pas de faire peur aux passagers et transporteurs sur l’axe de Goundam- Tombouctou, dans le nord du Mali. Les forces armées maliennes, en partance pour Tombouctou, ont réussi à sauver trois camions contenant du vivre destinés aux plus démunies de la région de Tombouctou. Des camions qui se dirigeaient vers Tombouctou lorsqu’ils ont été arrêtés par des bandits armés, le samedi 30 mai 2020. Après l’attaque du camion de transport quittant Tombouctou qui a fait l’objet de tirs causant des morts. Un autre véhicule de même modèle a subi le même sort deux jours plus tard et a fait des blessées. Les blessés au nombre de deux ont vite été amenés à l’hôpital. Selon des sources, c’est des dizaines de véhicules qui sont immobilisés et les passagers dépouillés de tous leurs biens chaque jour. Selon des témoins, il arrive souvent que les bandits leur demandent les mots de passe de leurs portables. Des actes qui ont commencé à s’aggraver au cours du mois dernier. Les populations au sud de Tombouctou (Goundam, Diré et Niafounké) sont les plus touchées par ces virus. Pour les habitants de Goundam, la seule raison de tous leurs malheurs est l’absence des forces armées maliennes.

L’inauguration du centre de médecine du sport ‘’Lassana Traoré dit Ambiance’’

Le conseil d’administration du centre de médecine du sport ‘’Lassana Traoré dit Ambiance’’ a été inauguré le jeudi 04 juin 2020, au cours d’une session dirigée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré en compagnie des administrateurs et du directeur dudit centre, Dr Adama Yousouf Sangaré. Ce nouveau centre a pour but d’assurer le suivi de la santé des sportifs ; accomplir des recherches en santé des sportifs et de contribuer à lutter contre le dopage dans le sport. C’est un établissement à caractère scientifique et technologique (EPST). Créé par l’ordonnance numéro 2017-016/P-RM du 13 mars 2017, la première session du conseil d’administration a été une occasion pour le ministre de la Jeunesse et des Sports de parler aux administrateurs des attentes légitimes du pouvoir public sur son devenir.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here