La France et ses alliés sahéliens tiennent sommet contre le jihadisme

5

Les pays du G5 Sahel et la France font le point mardi à Nouakchott sur leur combat contre les jihadistes six mois après avoir décidé d’intensifier l’effort commun pour reconquérir le terrain perdu dans la région.

Le constat attendu des pertes infligées à l’ennemi au cours de ces six mois est contre-balancé par la précarité rémanente de la situation et le peu de progrès accompli sur les fronts autres que militaire: la reconstruction politique et civile, ainsi que la réconciliation.

Or ces volets sont unanimement jugés indispensables pour sortir la sous-région de la spirale des violences commencée en 2012 dans le nord du Mali.

En janvier, le sommet de Pau (France) avait été organisé sous la pression d’une série de revers des armées de la région face aux jihadistes, de la mort de 13 soldats français en opération et de remises en question de l’intervention française.

Les chefs d’Etat du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad) et l’allié français s’étaient entendus pour resserrer les rangs.

Ils avaient décidé de concentrer leur action contre l’organisation Etat islamique dans la “zone des trois frontières” (Mali, Burkina, Niger) sous un commandement conjoint de la force française Barkhane et de la Force antijihadiste du G5 Sahel, se donnant rendez-vous pour un nouvel état des lieux à Nouakchott.

Les six mêmes présidents sont annoncés présents physiquement mardi dans la capitale mauritanienne, leur premier déplacement officiel à l’étranger pour les Sahéliens, le premier hors d’Europe pour le Français Emmanuel Macron depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Les six hommes et des représentants d’organisations internationales (Union africaine, Francophonie, ONU, Union européenne) s’entretiendront à huis clos.

Motif de satisfaction pour la France, qui cherche depuis des mois à impliquer ses partenaires européens: la réunion sera ensuite élargie aux chefs de gouvernement allemand, espagnol et italien, par visioconférence pour la plupart.

La progression rapide du Covid-19 en Mauritanie, l’arrivée de délégations en provenance de différents pays alors que les frontières aériennes sont fermées, les exigences de la distanciation ont confronté les autorités à un casse-tête logistique.

– Consolider les acquis –

Au cours des six mois écoulés, la France a augmenté les effectifs de Barkhane de 500 militaires pour les porter à 5.100.Elle et ses partenaires ont multiplié les offensives dans la zone des trois frontières, revendiquant la “neutralisation” de centaines de jihadistes.

A Nouakchott, il s’agira selon l’Elysée d’ouvrir une “période de consolidation” dans cette région.

Autre succès enregistré: dans le nord du Mali, où les forces spéciales françaises, aiguillées par un drone américain, ont tué le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l’Algérien Abdelmalek Droukdal.

“On a inversé le principe d’incertitude.C’est nous qui sommes imprévisibles pour les groupes terroristes”, se félicitait juste après l’opération un haut gradé français.

D’autres relativisent ces succès: à l’ONU début juin, les Etats-unis s’inquiétaient d’une “incapacité des signataires (de l’accord de paix de 2015 au Mali, NDLR) à faire des progrès significatifs” qui “perpétue l’aggravation de la situation sécuritaire au Sahel”.

“Le nombre d’attaques dans la région de l’Ouest sahélien a augmenté de 250 pour cent depuis 2018. Les pays partenaires restent déterminés contre le terrorisme, mais n’ont pas les moyens de contenir ni réduire la menace de façon soutenue”, estime le département d’État américain dans un rapport récemment publié.

Dans le centre du Mali, les affrontements locaux sont “largement passés inaperçus ces derniers mois”, note Ibrahim Maïga, chercheur à l’Institut d’études de sécurité (ISS) à Bamako.

Les groupes jihadistes étendent leur emprise au Burkina, qui s’enfonce dangereusement.Au Burkina, au Mali, au Niger, les accusations d’exactions contre les civils se sont aussi multipliées depuis le sommet de Pau contre les armées nationales.

La communauté internationale suit aussi avec préoccupation les évolutions politiques, alors que 2020 est une échéance électorale dans les trois pays: législatives en mars/avril au Mali, et surtout présidentielle au Burkina et au Niger à la fin de l’année.

Au Burkina, des zones entières menacent d’être privées du scrutin présidentiel, qui risque donc d’être contesté.Quant au Mali, son président est confronté à une importante contestation intérieure dont l’issue pour l’instant imprévisible inquiète ses voisins ouest-africains et ses alliés.

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. NAHAL, NHIL, NIL,NGR,NIGER, FAAROH KO: " LES NEGRES FAIT POUR REPETER ET RECITER, L ISLAM ET LE CHRISTIANISME ONT BOUSILLE LA COLONNE VERTEBRALE DES NEGRES!'

    VOILA LES ‘ INTELLECTUELS AFRICAINS FORMES A REPETER A RECITER ‘
    ILS SONT TOUJOURS LA ENTAIN D ESSAYER D ATTRAPER LE VERS QUI SE JOUE D EUX DANS L ANUS! ILS FOUINENT PERPETUELLEMENT AVEC LES DEUX DOIGTS, QUOTIDIENEMENT ILS REAGISSENT ET FONT LES MEMES GESTES, COMMENTER AU QUOTIDIEN SANS ALLER AUX VRAIS SOURCES DES PROBLEMES!

  2. C’est du Gachis ces Reunions Budgetivores!!!! Il N’y a pas de Resultat encourageant Sur le Terrain, et la lutte contre le Terrorisme par la France est un Faux Semblant. Le Mali est Devenu un Terrain de deploiement longue duree pr la France, un espace d’aguerissement de ses soldats, un espace d’experimentation de toutes armes( ideal Non?).Les terroristes, les vrais haissent l’occident et l’occupant mais mais eux ils font leur tourisme sans crainte mais ce sont des maliens civils et militaire qui tombent. On attaque meme la Minusma mais pas Barkhane!!! Non ce n’est pas parceque le terroriste a Peur, non, il est prêt a mourir donc pourquoi pas . il y’a un jeu de dupe dans cette lutte.
    Que les Pays attaqués unissent leurs renseignements, en faire un mais qu’ils s’associent pas avec la Mauritanie( c’est le virus du Sahel), ils auront des resultats au point la France leur demandera de baisser le rythme! Là vous saurez qu’il n’ya un Pays Etranger au Sahel qui voudrait que ca finisse vite!!!

    • “Le Mali est Devenu un Terrain de deploiement longue duree pr la France, un espace d’aguerissement de ses soldats, un espace d’experimentation de toutes armes( ideal Non?)”

      CEla fait des années que je dis aux maliens que rien ne sera resolu par le duo de la mort : fransS +onul

      la franSS a transformé le mali en terrain d’entrainement militaires, essais d’armes etc …
      Et l’onul n’a reglé aucun problème ailleurs dans le monde, et le mali ne sera pas une première

      Rappellez-vous : la fransS et l’onul étaient au rwanda, la franSS et l'”onul etaient au congo, la franSS et l’onul etaient en iraq, la franSS et l’onu letait en cote d’ivoire, la fransS et l’onul etaient en libye …

      Nous devons tuer la suBpremaSSy blanche franSSaise : la fransS est une malédiction pou les pays francofous !

  3. L ISLAM DOIT ETRE COMBATU AU MALI,AU NIGER,AU TCHAD,AU BURKINA! LES LANGUES OFFICIELLES DOIVENT DEVENIR DES LANGUES LOCALES!

    NI LES MAURITANIENS, NI LES MALIENS, NI LES NIGERIENS, NI LES TCHADIENS, NI LES BURKINABES NE SONT FRANCOPHONES! LEURS POPULATIONS QUI PARLENT FRANCAIS EST BIEN MOINS DE 5%, QU ONT -ILS A FOUTRE AVEC LA FRANCE COLONIALE?

    LA SEULE CHOSE QUE CES PAYS ONT EN COMMUN C EST L HERITAGE DE L ESCLAVAGE ARABO-MUSULMANE, QUI FAIT DES FILS D ESCLAVAGISES NEGRES SE FAIRE APPELER ” MUSULMANS” ,DONNANT AINSI LA LEGITIMITEE AUX ISLAMISTES DE RECLAMER LEURS TERRES COMME TERRES DE L ISLAM, ET VOULOIR Y IMPOSER LA LOI DE CHARIAT…! ANNEXANT TOTALEMENT PAR MORALE ET JURIDIQUEMENT LES TERRITOIRES DES FAROHS, LES TERRES DES KEMTHS, LES TERRES DES OROS, LES GRANDS NOIRS QUE NOUS SOMMES!

    L ISLAM DOIT ETRE COMBATU AU MALI,AU NIGER,AU TCHAD,AU BURKINA! LES LANGUES OFFICIELLES DOIVENT DEVENIR DES LANGUES LOCALES!

    NOUS APPRENDRONS VOLONTIERS, LE MORE, LE DJERMAH, LA LANGUE MAJORITAIREMENT PARLEE AU TCHAD ET LE BAMBARA, ET LE HASSANIYA!
    CECI POUR CHASSER LA FRANCE DE L AFRIQUE ET DU SAHEL!

  4. 🗿😂 TOUT COMME LE MALI N EST PAS FRANCOPHONE, LE MALI N EST PAS UNE TERRE DE L ISLAM, REVISITONS NOTRE ESSENCE NOTRE PASSE GLORIEUX AVANT L ISLAM ESCLAVAGISTE😂🗿

    🤣LES DEUX PROBLEMES DU MALI DEPUIS DES SIECLES SONT IMPOSES PAR L ISLAM ARABE EN TOUTE PREMIRE, PUIS LE COLONIALISME ET L IMPERIALISME FRANCAIS DEVENU OCCIDENTAL VENU SECONDER L ISLAM, LES DEUX CONCOURENT ET CONTRIBUENT A LA DESTRUCTION DE L HOMME NOIR🤣

    😎 RETENEZ BIEN LE MALI PARLE FRANCAIS A 5% MAXIMUM 8% DE SA POPULATION, DONC PAS FRANCOPHONE CE PAYS! POURQUOI SOMMES NOUS DANS UNE FRANCOPHONIE IMPERIALISTE ET COLONIALE? OUTIL PSYCHOLOGIQUE DEBILISANT, 8% DECIDENT POUR 92%, QUELS RESULTATS?

    😎 RETENEZ BIEN, LES FONDATEURS ET LES ANCETRES DES MALIENS N ETAIENT POINT DES MUSULMANS ET POURTANT ONT SU FAIRE LA PAIX ET LA PROSPERITE ECONOMIQUE CULTURELLE ET SOCIALE DE NOTRE NATION MALIENNE! …VOUS DITES LE MALI EST UNE TERRE DE L ISLAM? D OU SORT CETTE IDIOTIE REPETEE, ET MISE DANS LA BOUCHE DES MALIENS,…QUE VEUT DIRE ETRE MUSULMAN?…QUI EST MUSULMAN?…QUI DEFINI QUI EST MUSULMAN? QUELS SONT LES CRITERES POUR ETRE MUSULMAN?…POURQUOI, NOUS FAGELONS NOUS DES IDIOTIES IMPORTEES DE CHEZ LES ARABES QUI EUX MEMES NE SONT PAS MUSULMANS?…COMBIENS DE REPUBLIQUES ISLAMIQUES AVEZ VOUS EN ARABIE?….DES PAYS ARABES OUI IL YEN A, MAIS DES PAYS ISLAMIQUES, DES TERRES DE L ISLAM?…CE SONT DES TERRES COLONISEES PAR LES ARABES!
    LE MALI N EST PAS UNE TERRE DE L ISLAM, PERSONNE NE NOUS DIRA QU EST CE QUE ETRE MUSULMAN, QUELLE BASE POUR COMPTER LES MUSULMANS AU MALI, QUEL POURCENTAGE LES MUSULMANS FONT AU MALI…

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here