Le poste de sécurité de Sandaré, dans la région de Kayes, attaqué hier / Bilan : 2 gendarmes blessés et des dégâts matériels

12

Le poste de sécurité de Sandaré, dans le cercle de Nioro du Sahel dans la région de Kayes, a été attaqué hier soir vers 18h par des hommes armés non encore identifiés. Bilan provisoire : deux gendarmes gravement blessés. Selon des sources locales, les assaillants, au nombre de 4 personnes, ont incendié le poste avant de se fondre dans la nature.

Ces derniers moments, la région de Kayes est secouée par des attaques qui seraient l’œuvre des terroristes. En Avril dernier, à Kita, les postes de sécurité de Sebekoro et de Sanankoro ont été également visés, le vendredi 10 avril 2020. A la suite de ces attaques, un douanier et un gendarme ont été tués, des voitures et motos brûlées, 2 blessés dont 1 civil ont été enregistrés.

L’insécurité chronique et le terrorisme  font des victimes civiles et militaires pratiquement chaque jour sur l’ensemble du territoire malgré la signature, le 20 juin 2015, de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu des pourparlers d’Alger entre les groupes armés et le gouvernement malien. Dans son dernier rapport trimestriel sur la situation au Mali, publié en juin 2020, le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres révèle que les civils ont continué d’être victimes d’attaques de groupes terroristes, de violences intercommunautaires au centre du Mali. « Durant la période considérée, 169 civils ont été tués et 79 blessés lors de 190 actes de violence. La MINUSMA a été la cible de 26 attaques au cours desquelles trois Casques bleus et un prestataire de services ont été tués. Les Forces de défense et de sécurité maliennes ont été la cible de 49 attaques qui ont fait 67 morts et 86 blessés parmi les soldats », précise, dans son rapport, Antonio Guterres.

M.K. Diakité

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Quelles leçons avons nous tiré des premières attaques de poste avant celle de Sandaré ?
    C’est regrettable !

  2. Un poste de gendarmerie attaqué par 4 personnes!
    il faut dire que le poste était vide ou gardé par des militaires d’opérettes.

  3. Prompt rétablissement a nos gendarmes.

    HÉLAS VOILA CE QUE J’AVAIS ÉCRIS IL Y A 2 ANS PAR RAPPORT A CES GENRE D’ATTAQUE SUR NOS POSTES

    https://www.maliweb.net/insecurite/derniere-minute-le-poste-de-peage-de-sienso-encore-attaque-2786205.html

    Pkagame 8 Nov 2018 at 14:54

    “Ce n’est pas le premier poste de péage a être attaqués par des bandits/terroristes…mais la question qu’on se pose est qu’est ce qu’on y anticipe une défense ou une riposte. Agir le jour au jour est presque devenu un principe sécuritaire pour nos autorités..et c’est tellement pathétique que les milices des villages feraient mieux! Quand on avait attaque le poste de péage de Sanakoroba en octobre 2016, résultant a la mort de deux gendarmes et un civil et une recette en million emportée, le bon sens s’est dit “leçon tirée”: ceci servira alors de RÉVEIL BRUTAL a nos autorités d’anticiper ce genre d’attaques sur tous les postes de péages a travers le pays. On croirait alors qu’ils auraient a la suite installer des systèmes de protection (des sacs de sable etc..) et de surveillance (camera sensibles etc..) dans tous les postes de péage a travers le pays, afin de pouvoir au moins résister aux attaques légères. Mais hélas! C’était sans compter avec le laxisme chronique qui hante nos autorités en matière de la sécurité! Ce qui fait quand on attaquait ce même poste en janvier 2018, la leçon tirée de l’attaque de Sanankoroba deux ans avant n’avait aucun effet…. les pauvres agents ont simplement fui devant les assaillants. En mot, on réagit le poste au poste …c’est a dire les actions sécuritaires ne sont jamais uniformes au Mali, même les moindres. On peut aller tout de suite vérifier les postes de péage des autres localités et il y a forte chance qu’il n y’ aurait aucune mesure d’anticipation…, plutôt on risque de trouver les agents assis comme des canards d’étang au tour du thé, téléphone en main, sandales babibini au pied…, armes par terre, en distraction absolue. Au MALI on n’a pas l’ habitude de tirer profit de leçons des autres, on préfère toujours apprendre nos propres leçons avant de changer nos comportement.”

    • Peut être que Maliweb.net a censuré votre réaction, si non, c’est ça l’importance de l’alerte, qu’elle éclaire les décideurs sur une situation au lieu de prendre l’alerte pour une incitation quelconque à faire je ne sais quoi ?

  4. La sécurité doit être une priorité des maliens mais aussi des partenaires . Malheureusement les forces internationales ont un autre agenda différent de celui qu’elles brandissent. Depuis plus de 4 mois que le chef de file de l’opposition, l’honorable Soumaila a été enlevé dans le cercle de Nizfunke lorsqu’il se trouvait en campagne électorale pour les législatives. Malgré la présence de plus de 10 mille hommes , aucune nouvelle de l’opposant . Plus complexe , aucune revendication n’a jusqu’ici été faite par les groupes armés. Avec ce qui se passent dans le pays, ceux qui veulent le maintien de IBK au pouvoir sont les pires ennemis du Mali.

    • Mais il y’a l’effet de la surprise , les armes dont ils pourraient disposer , éventuellement le nombre d’assaillants . Quatre hommes armés ont été les acteurs de l’attaque , mais les autres pourraient se trouver non loin . Je comprends la où vous voulez en venir , ce qui n’est pas à écarter : dans un poste de Sécurité, les hommes doivent être sur leur garde 24 /24 heures . Malheureusement dans nos postes de Sécurité, tout est négligé comme si nous étions dans notre chambre à coucher . Je souhaite aux blessés prompt rétablissement.

      • NIORO n’est plus seulement un cercle, ce n’est pas d’important, le conseil que je donne les jeunesses des patriotes de la région de Kayes de surveiller notre belle région comme en1989 au 1994 bien sûr avec de Kalachnikov zéro tolérance .

        • Bien sûr que c’est important de rappeler que Nioro n’est plus seulement un Cercle, mais aussi une Région Administrative au même Titre que la Région de Kayes, avec son Gouverneur en activité…
          Et Sandaré est devenu un CERCLE.
          Même si c’est récent.
          Raison de plus pour le rappeler à nos Compatriotes.

          Vivement le Mali pour nous tous.

  5. ” … Le poste de sécurité de Sandaré, dans le cercle de Nioro du Sahel dans la région de Kayes,… ” … ///…

    :
    Nioro n’est plus seulement un Cercle, mais aussi une Région avec son Gouverneur en activité…
    Et Sandaré est devenu un CERCLE. Normalement… !

  6. Boua le ventr IBK le Franco-malien et el Chef Suppreme des Forces Armees du Mali doit partir car il ne sait plus gerer ce pays! Ca ne peut pas continuer!

Répondre à Bamaké Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here