Les hommes de locard sont bien à Bamako : La Fusillade de la « Terrasse » révèle l’existence d’une police scientifique professionnelle au Mali

1

Rue Princesse BamakoDans la nuit du vendredi 6 au samedi 7 mars, une fusillade comme dans un Western a éclaté dans la rue Bla-Bla à l’Hippodrome dans le bar-restaurant la « Terrasse » faisant cinq morts, un Belge, trois Maliens et un Français et plus de neuf blessés grave dont deux experts de UNMAS, le Service des Nations unies de lutte contre les mines. La Fusillade de la « Terrasse » révèle pour la première fois l’existence d’une police scientifique professionnelle et respectable à Bamako qui a impressionné tous les curieux.

Vivement que les « Hommes de Locard » soient mis dans toutes les conditions pour relever le niveau technique d’une police jusqu’ici incapable de telles investigations criminalistiques.

En tous cas, la scène de crime était professionnellement bien quadrillée.

Notre police scientifique réussira-t-elle à confirmer la théorie de Locard selon laquelle l’intensité de l’action criminelle est telle que le criminel laisse toujours des traces sur la scène de crime ou emporte forcement des éléments de celles-ci avec lui qui permettent par l’étude d’un transfert croisé de mettre la main sur lui. Souhaitons vivement que notre police scientifique face son baptême de feu en mettant la main sur ces nouveaux malfrats jusqu’ici inconnu à Bamako. Mais leurs tâches, sans un appui extérieur, s’annoncent des plus difficiles dans un pays où il n’y a pas encore de fichier FAED/AFIS où l’identification judiciaire est encore très rudimentaire.

O’BAMBA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.