L’intégrité territoriale du Mali “n’est pas négociable”, selon l’Algérie

12

Le ministre algérien délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, a souligné que l’intégrité territoriale du Mali “n’est pas négociable”, dans la recherche de toute solution à la crise que traverse ce pays depuis des mois.

“J’avais dit que notre approche se décline en six urgences, dont la première porte sur la préservation de l’intégrité territoriale et la souveraineté du Mali”, a déclaré dimanche à Alger M. Messahel lors d’un point de presse animée conjointement avec le ministre britannique des Affaires étrangères chargé des Affaires du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, Alistair Burt, en visite de travail en Algérie.

“Pour nous Algériens, comme pour le reste de la communauté internationale, l’intégrité territoriale (du Mali) n’est pas négociable”, a-t-il fait remarquer.

Par ailleurs, M. Messahel a jugé qu’il serait possible de trouver une issue à cette crise par voie de négociation politique.

“Nous avons toujours privilégié la solution politique. Nous croyons aux vertus du dialogue et dans le dossier particulier de la situation au Mali, il y a toutes les indications qui font croire et penser que la solution politique négociée est possible et nous y travaillons”, a-t-il poursuivi.

En proie à une situation particulièrement difficile après le coup d’Etat du 22 mars dernier et une rébellion dans le nord du pays, auxquels s’ajoutent le terrorisme et le trafic en tout genre, le Mali compte sur l’Algérie pour résoudre la crise.

Le Premier ministre malien Cheikh Modibo Diarra s’est rendu à la mi-juin en Algérie, dans l’espoir de trouver des solutions à la crise au Mali.

 

Publié le 2012-06-25 09:18:01 | French. News. Cn

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Le Mali est devenu un grand Super marché ou chacun peut faire ses courses 😈 😈 Même les gens qui ne se lavent pas la bouche parlent de nous :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: hé Kabako ❗ ❗ ❗

  2. Rien a Negocier Mais il n ya Rien a Conquerir Aussi Chers Maliens puis qu’il n’ya d’armée! fermons nos gueles en attendant que les rebelles se fatiguent et s’en ailles./.
    Un pays qui ressemble au “champs de Gombo” de grand-mere, tout le monde peut y entrer et cueillir quelques fruits et hop.

  3. Non à la proposition de l’Algérie. Il n’y a rien à négocier. L’attitude de l’Algérie dans le problème du nord mali n’a fait qu’enpirer la situation. A chaque fois que le Mali veut régler le problème du nord, l’Algérie propose ses services en accueillant ces rebelles. A l’agression, il n’y a que la guerre comme seule réponse sauf s’ils décident de lever le camp sans condition.
    Aujourd’hui nous sommes en difficultés parce que nous tardons à nous mettre en ordre de bataille. Mais l’avenir est dans le droit. Nous sommes du bon côté avec le droit international. L’Algérie est un voisin, ce voisin a tout intérêt à s’entendre avec un pays comme le Mali qui a toujours été de son côté dans des moments difficiles de leur histoire. Je ne comprends pas la position ambivalente de ce pays dans la crise du nord Mali. Si c’est pour retarder l’exploitation de notre gaz et de notre pétrole ça serait un très mauvais calcul pour eux. Qu’ils réfléchissent bien.
    Que Dieu bénisse le Mali uni et indivisible.

  4. L’intégrité territoriale du Mali « n’est pas négociable », selon l’Algérie. Conclusion: il n’y a rien à négocier avec le MNLA !

  5. Si l’Algerie ne soutenait pas la rébellion il y’a longtemps qu’elle serait finie.

  6. Le coup d’Etat pour soutenir la révolte populaire contre le laxisme ATT ou pour ruIner le Mali?
    Sur le plan politique UDPM contre Mouvement Démocratiques.
    Sur le plan militaire l’affaire béret rouge devient un véritablement règlement de compte.
    Le renforcement etl’équipement de l’armée pour libérer le pays appartient au passé.
    A quoi a servi le coup d’Etat?

  7. S’il s’agit de négocier pour ruser, OK. Sinon, ATT a été condamné parce qu’il a négocié, et au moment de sa chute il avait cessé de négocier, ce qui finit par accélérer sa chute par des soldats effrayés par AGUELHOC. Que peut-on négocier après tout ce qu’ATT a essayé avec ces gens (intégration et réintégration, postes juteux, argent, quasi complicité dans le paiement des rançons, etc.) Il est évident que ni la charia, ni l’indépendance n’intéressent ces gens. Ces soi-disants combattants de l’islam sont essentiellement des ‘’Mounafikoum’’/ les ennemis internes de l’islam : leurs activités se limitent aux vols, viols, pillages, narcotrafics, pirateries, etc. Le MNLA n’est qu’une minorité d’une minorité touareg. Aujourd’hui qu’ils ont quasiment indépendants, tout le Nord Mali est à l’arrêt EXCEPTIONNELLEMENT FAIT DU NARCOTRAFIC ET DU TRAFIC D’ARMES. Enfin, toute cette négociation semble se tenir sans la majorité sonray, sans les arabes, sans les bellahs, sans les peulhs et sans les dogons qui sont assujettis ! C’est dire qu’à terme, si l’armée malienne ne se démène pas, la guerre civile est inévitable au Nord, parce que nulle part au monde, une minorité n’opprime une majorité ad vitam et ad eternum (même l’Afrique su Sud blanche n’y est parvenue). Si l’armée malienne a des problèmes à s’en sortir seule et qu’elle veuille s’en sortir, elle ne peut qu’acquiescer à la venue de la CEDEAO, ce qui suppose la perte de son arme de terreur de la presse, des leaders politiques et de la population en général. On ne peut pas quémander et poser des conditions…

    • tu as raison blo ATT a fait tout son possible pour négocié. et il a été condané pour ça maintenant nous ne voulons plus de négociation… puisse que ils ont jugé k ATT étai incapable… montrez nous de koi vous etes capable….. mais pas la négociation…

Comments are closed.