Mali : Quel est le bilan réel de civils tués par les forces françaises ?

13

The New Humanitarian, un site d’information sur les crises, et le journal allemand Der Spiegel ont enquêté sur le « bilan civil de la guerre anti-djihadiste de la France au Mali».  L’enquête publiée, le 16 juin dernier, révèle la tuerie de civils enterrés « sur place », sans aucune cérémonie funéraire. Le nombre de civils tués risque pourtant de s’allonger avec la nouvelle stratégie de lutte annoncée par le président français Emmanuel Macron.

  maliweb.net – « Il n’y avait pas de djihadistes… Pas d’armes… pas même un couteau », a juré Madabbel Diallo, un survivant des frappes françaises sur Bounti le 3 janvier 2021, interrogé par les journalistes. En tout, huit survivants ont été interrogés lors de cette enquête conjointe menée par The New Humanitarian et Der Spiegel. « Les huit survivants contestent le récit de l’armée française sur l’incident de Bounti », peut-on lire dans leur enquête.

Selon The New Humanitarian, 25 décès de civils ont été confirmés, de manière indépendante, dans les frappes sur Bounti. Un bilan « sept fois supérieur » à celui reconnu officiellement par l’armée française. Une enquête de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, avait aussi conclu, en mars 2021, le bilan de 22 tués dans l’attaque de Bounti. La MINUSMA a mené au moins 200 entretiens, analysé des images satellite et visité le site de la frappe avant de rendre ses conclusions. Mais l’armée française s’était contentée de mettre en doute la crédibilité du rapport de l’ONU.

Bounti n’est pas la seule affaire enquêtée par les journalistes, neuf cas ont été examinés « en profondeur ». Ainsi, l’un des cas concernait la mort « non signalée » d’un civil tué, le 17 mai 2020, par les forces françaises près du village de Tagarangabout à 65 km d’Ansongo. « L’homme a été abattu alors qu’il s’approchait des soldats de Barkhane sur une moto transportant deux autres passagers. Il a été enterré sur place – un incident qui avait été gardé secret », rapporte l’enquête. Une affaire qui ressemble aux tirs sur un bus de civils, en septembre 2020, près de Gao. Une famille avait été endeuillée, et deux personnes avaient été grièvement blessées.

Faire la grande muette…

 Se basant sur les rapports d’autres organisations, dont Armed Conflict Location & Data (ACLED), The New Humanitarian estime que plus de « 50 civils ont probablement été tués » par les forces françaises depuis 2013. Ce qui agace surtout, c’est l’opacité qui règne autour de la question de civils tués. « Ni le bureau de presse de l’armée française à Paris ni le commandement Barkhane à Bamako », n’ont accepté de répondre aux questions posées par les enquêteurs, malgré leur insistance.

A l’abri de toute poursuite judiciaire au Mali, en vertu de l’Accord de coopération militaire, la «réaction est presque toujours la même », du côté des autorités militaires françaises. « D’abord, ils ne disent rien, espérant que les accusations resteront inaudibles », indique un chercheur interrogé au cours de l’enquête. Quand il y a polémique, ces autorités promettent une enquête. «Puis, quelques mois plus tard, quand la polémique est un peu oubliée, on apprend par ailleurs que l’enquête interne n’a rien trouvé et que l’armée française est lavée de tout soupçon ».

« Le manque de responsabilité de la France concernant les morts de civils alimente la colère locale », selon l’universitaire Bréma Ely Dicko, récemment conseiller de l’ancien Premier ministre malien Moctar Ouane. « S’il y avait eu des excuses au moins, peut-être que les gens auraient pu pleurer et passer à autre chose ». « Mais ce déni est une cause de frustration. Ceux qui ont perdu des frères, des cousins… certains s’en remettront à Dieu, tandis que d’autres voudront se venger », a expliqué le chercheur malien.

De plus en plus de civils tués… ?

 Après Bounti, les frappes françaises ont fait cinq morts, le 25 mars dernier, à 25 kilomètres du village de Talataye. « Tous des civils âgés de 16 à 20 ans », a indiqué un enquêteur de la MINUSMA, contacté sous anonymat par les journalistes. Un bilan de 30 civils tués en trois mois dans les frappes aériennes françaises qui met en doute la capacité des forces françaises à utiliser les drones.

 

Une guerre de la France vue du ciel qui risque de « s’intensifier » selon l’enquête. Car le 10 juin dernier, le président Emmanuel Macron a annoncé un retrait des forces françaises. Il s’agit, en réalité, selon les deux journaux, d’établir une nouvelle stratégie de lutte anti-djihadiste qui reposera davantage sur la puissance aérienne, les forces spéciales et la collaboration avec les armées européennes et locales.

 

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

13 COMMENTAIRES

  1. un terroriste doit etre elimine’! Par qui?..pas d importance!
    S’ ils se disent musulmans alors combattons cette religion et cette relation

  2. Les exécutions extrajudiciaires de nos propres armées négros locales ne sont ni a oublier ni négliger sous prétexte de ce que auraient fait les autres chez nous! C’est souvent exactement a cause de comportements coquins de nos propres armées (qui fuient les vrais terroristes en combat pour venir lâchement ratisser de paisibles villages pour y exécuter de jeunes par amalgame et suspicions) que les conflits intercommunautaires sont exacerbés et ensanglantés.

  3. Ces mots mettent les Malienns encore plus en colère, la France huit ans au Mali a assassiné des milliers de Malienns, la France continue d’assassiner des Malienns, puis des Malienns stupides disent quand la France part au Mali qu’on va le faire

  4. Le number of people killed par French military is remotely fewer than those killed by we, Malian people, whether we are jihadists, military personnel or simple thugs. French bashing is becoming a Bobbie for us. We should remember that were are the ones who called them in. The reason is known to all of us: We were not able to defend ourselves and the same est true today. We like to have everything for free, and We barely blame ourselves.

  5. LES ISLAMO TERRORISTES SONT DES CIVILS ET QU IMPORTE QUI LES ELIMINE, BRAVO, ….LES FAMILLES DES TERRORISTES, LEURS SOUTIENTS SONT AUSSI ENGAGES DANS DES ACTIVITEES TERRORISTES, MEME CHOSE, …..ILS NE VALENT PAS MIEUX QUE LES CIVILS PAISIBLES NON MUSULMANS ET MUSULMANS QU ILS ATTAQUENT PAR RACISME UNIQUE….

  6. Les soldats Francais n’ont jamais voulu tuer les civils.Ils n’ont pas la gachette facile.
    Nous faisons face a une guerre asymetrique, le plus souvent difficile de voir qui est civil qui est combattant islaliste ou terroriste.
    Les Russes feront pareil.
    Ne mettons pas tout sur le dos les Francais.

    • “Nous faisons face a une guerre asymetrique, le plus souvent difficile de voir qui est civil qui est combattant islaliste ou terroriste.“

      Pourtant cela n’a pas empêché la douce France de larguer des tonnes d’armes de guerre en Libye..
      De grâce arrêtez de discuter l’évidence !

      • Je cite “Pourtant cela n’a pas empêché la douce France de larguer des tonnes d’armes de guerre en Libye”

        Sources ?

        • La France défend sa décision de larguer des armes en Libye

          Par
          LEXPRESS.fr ,
          publié le 30/06/2011 à 14:44 , mis à jour à 17:28
          La France défend sa décision de parachuter des armes aux insurgés libyens, une opération à laquelle l’Otan n’a pas été associée et qui suscite une controverse, Moscou ayant dénoncé jeudi une violation de l’embargo sur les armes imposé en février par les Nations unies.“

          LE MONDE AFRIQUE
          L’embarras de Paris après la découverte de missiles sur une base d’Haftar en Libye
          Le ministère des armées, qui confirme l’origine des armes antichars saisies aux mains des forces antigouvernementales libyennes, nie avoir enfreint l’embargo en vigueur dans le pays depuis 2011

  7. Terms of agreement as in military cooperation reveal Mali is weak nation that possess incompetent leaders unable to manage security therefore to get international military cooperation incompetent leadership of Mali grant assisting foreign military right to do as that military choose. That is response we have receive from foreigners. To do as they choose as in killing but not to win war. Response demonstrate nation given assistance citizens not deserving of humane respect.
    This is what nepotism have done to Africa with Mali near top of list. When government in Africa nation is managed by relatives much shoddy work is done with worker having no fear of being fired by relatives in higher position. Thereof shoddy work as do corruption become norm for that government to extent that government become incapable of functioning as competent government must. When government is incompetent for decades competent management by that government is lost unto there is restructuring of that government dealing with root cause of incompetence. In Mali case root cause is too many relatives in positions of power plus influence in government with those relatives featuring shoddy work plus corruption with impunity. What government-nation of Africa could be great or even good under like circumstance. None. Thus stupidity rule in Negroid Africa. Is this existence is it curse for being Negroid like many foreign religions imply? I hope not.
    It is government filled with nepotism that is cause of Mali problems. Government is not family business. Where leader make it so competence require that leader take care all Malian citizens to equal degree. Good leaders do not seek to manage government as they would family business in personnel or method. Where leaders are so stupid as to manage government as family business dynamics of governing promote dangerous incompetence as Mali have witness but it’s leaders out of shame in their ancestors leadership management keep lying about their ancestors great management while much of world laugh. I do not laugh. I share shame you will not admit exist .
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    • Le number of people killed par French military is remotely fewer than those killed we, Malian people, whether we are jihadists, military personnel or simple thugs. French bashing is becoming a Bobbie for us. We should remember that were are the ones who called them in. The reason is known to all of us: We were not able to defend ourselves and the same est true today. We like to have everything for free, and We barely blame ourselves.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here