Mali: vague d’indignation après l’attaque de Dioura

6

Le dernier bilan fourni par l’état-major malien fait état de 23 morts et 17 blessés après l’attaque de ce dimanche 17 mars qui a visé une base militaire à Dioura, dans le centre du pays. Le campement a été pris d’assaut à l’aube par des dizaines d’hommes armés venus en voiture et à moto. Une opération qui a une onde de choc au Mali, suscitant de nombreuses réactions.

Après l’attaque meurtrière de Dioura, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta a condamné fermement cette opération. Sur Twitter, le chef de l’Etat a rappelé la détermination du Mali et des Maliens à lutter contre « des actes ignominieux » commis par un « ennemi lâche ».

Autre condamnation, celle de Mahamat Saleh Annadif. Le chef de la mission de l’ONU au Mali s’est dit « consterné ». La Minusma, qui est aux premières loges dans le centre du pays. Elle a d’ailleurs organisé ce dimanche l’évacuation médicale de plusieurs blessés.

Sortir de l’immobilisme pour l’opposition

Cette attaque meurtrière a aussi fait réagir rapidement l’opposition. La dégradation dans le centre du pays doit interpeller le président et le gouvernement, estime le Front de sauvegarde de la démocratie dans un communiqué. Le FSD interroge les conditions générales dans lesquelles les troupes maliennes sont engagées dans la guerre, et le comportement de la hiérarchie militaire.

Pour l’opposition, le chef de l’Etat doit prendre des mesures urgentes pour sortir « de l’immobilisme et des effets d’annonce stériles ». Le FSD plaide à nouveau pour des assises nationales inclusives.

Par RFI Publié le 18-03-2019

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Tignefo

    Bravo pour la qualité, la finesse, et la pertinence de ton analyse!

    Un commentaire juste MAGISTRAL comme on aimerait en lire plus souvent sur ce forum.

    Merci encore.

  2. Tignèfô, bravo pour votre remarquable analyse ainsi que vos suggestions! Vous avez parfaitement bien diagnostiqué les causes profondes de la défaillance de notre armée. Mais malheureusement, je crains que la descende aux enfers de notre pays ne continue tant que les terroristes ne viennent pas à Bamako attaquer le palais présidentiel ou la propre famille de IBK. Nos dirigeants actuels ne sont pas à la hauteur des dangers qui engloutissent de jour en jour le Mali. A ce rythme là, c’est l’existence même du pays qui est menacée. Tous les maliens doivent descendre dans les rues pour exiger le départ de ces dirigeants vauriens et corrompus! Trop de morts, trop de familles brisées dans l’indifférence générale du pouvoir! Nous ne devons plus nous résigner; la situation actuelle n’est pas une fatalité mais bien la faute des dirigeants incompétents et mafieux! Tous dans la rue pour dégager IBK et son clan!

  3. La réaction du chef suprême des armées à travers Twitter est dans l’air du temps, mais il est également réducteur au vu de la gravité des faits.
    Sur le fond, les condamnations et complaintes répétitives sont manifeste de l’impuissance de notre Chef suprême des armées devant les agressions contre nos forces armées et de sécurité et donc de renoncement.
    Ce qui est plus choquant c’est ce qui s’est passé à Dioura même: les terroristes ont encore surpris nos 200 soldats de la caserne alors que ce mode opératoire est demeuré invarié. Est ce à croire que nous ne tirons pas les enseignements de nos échecs passés ?
    Le terroristes ont emporté des citernes de carburant des minutions des armes et des véhicules montés d’armes lourdes. Ils ont détruit ce qu’ils ne pouvaient emporter. Cela veut clairement dire que nos hommes n’étaient pas à court de matériels. Cela veut également dire que la résilience des nos troupes a encore fléchi depuis les événements de Kidal de mai 2014. Cela est très inquiétant.
    À Dioura nous avons assisté pour la première collision opérationnelle entre les terroristes du centre et ceux du Nord.
    Comment expliquer la défaillance de nos hommes puis qu’il ne s’agit plus d’une question de matériels?
    Le mal est enfoui dans l’échec du réarmement moral de nos troupes. L’armée est supposée être un sacerdoce et une vocation. Ces deux vertus existent t elles aujourd’hui? Que non! L’armée d’aujourd’hui est un sanctuaire pour les jeunes chômeurs des familles souvent nanties qui y trouvent une source de revenus et un moyen pour faire du trafic d’influence en particulier au sein des administrations publiques.
    L’armée d’aujourd’hui est composée de jeunes gens très connectés aux technologies de l’information, aux réseaux sociaux même quand ils sont en opération. Ils vivent les choses en temps réel. Ils sont très perméables à leur environnement social et politique. Au plan social c’est la famille et les amis qui influent sur comportement du militaire, y compris en opération. Au plan politique nos hommes de troupe sont très au fait des scandales à répétition du régime en place: détournements de fonds de la hiérarchie militaire, de passation de marchés juteux, le détournements des pga et surtout l’inféodation de la hiérarchie militaire au régime en place et chefs fêtards qui n’ont aucun égard pour la noblesse du métier. En clair les hommes de troupes ont du mal à trouver le bon exemple, l’inspiration. En conséquence ils baissent les bras et la famille les encourage à ne pas “accepter de mourir pour une cause qui n’est pas la leur”
    Tout le mal de l’armée se situe à ce niveau
    Que faut-il faire pour remobiliser notre armée?
    1-continuer de mettre en oeuvre la loi de programmation militaire et de sécurité pour une mise à niveau matérielle tout en veillant à éloigner les vautours de son exécution à travers de mécanismes de contrôle efficients;
    2- dégager la hiérarchie militaire, de sécurité et du renseignement actuels qui sont en deçà les attentes et qui ont un déficit moral énorme. Les remplacer par de jeunes officiers diplômés des grandes académies militaires, qui ont une expérience du terrain et qui ont fait montre de rectitude et de rigueur morale pour inspirer les troupes
    3- dégager les hommes politiques actuels en charge de la Défense et de la Sécurité en raison de leur carences;
    4-affranchir l’armée de l’inféodation au régime . Ils doivent défendre la Nation, pas un régime ou une famille;
    5- déraciner la corruption de l’espace militaire et la sécurité. À titre d’exemple: sacrifier un haut gradé dont la nature corrompue est avérée en le radiant du corps.
    5- à défaut de demettre le chef suprême des armées de ses fonctions, l’obliger à faire amende honorable en mettant fin à des pratiques de cleptomanie dans son entourage immédiat;
    6-veiller à ce que le recrutement et la carrière des militaires se déroulent de manière transparente, combattre les sélections non méritées de fils à papa.
    En posant ces jalons, nous commencerons à faire de notre armée un vrai sacerdoce.
    À bon entendeur salut!

  4. “le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta a condamné fermement cette opération. Sur Twitter”

    Formidable !!!
    (Voilà qui va sans doute consoler les 21 familles endeuillées )

    Le problème, c’est que sur Twitter ou ailleurs, ça fait maintenant 6 ans (!…) que Son Altesse Zonkeba 1er “condamne-les-lâches-attentats”….TOUTES LES SEMAINES OU TOUS LES 15 JOURS !!!
    Et ça fait aussi 6 ans que le Mali pleure et enterre ses morts TOUTES LES SEMAINES OU TOUS LES 15 JOURS …

    Malheureusement, ses bla-bla-condamnations ne l’ont pas empêché de nommer à la tête d’une armée POURTANT EN GUERRE toute une foule de Généraux de salon bons à rien, copains, amis, relations, plutôt que de nommer DES EXPERTS MILITAIRES !!

    Mais sachant qu’il a aussi nommé un LOUEUR DE VOITURES “Président du comité Défense et Sécurité à l’assemblée”, on peut dire que Zonkeba est… COHERENT!😎

    Et depuis 6 années que nos innombrables Grands généraux se promènent dans Bamako à bord de leurs somptueux 4×4, PAS UN SEUL n’a encore eu l’idée a ce jour d’instaurer et d’imposer une procédure de surveillance nocturne de nos positions et camps militaires et de patrouilles obligatoires aux abords de ceux-ci !!!

    (Ce que toutes les armées du monde font……MEME EN TEMPS DE PAIX)

    Conclusion : Attendons donc la prochaine attaque sanglante et meurtrière d’un autre camp, et nous aurons encore droit………..A UNE SOLENNELLE CONDAMNATION PRÉSIDENTIELLE…😎😎😎

    C’est mieux que rien.😢

  5. Oui….Pendant que les vaillant soldat sont entrain de réclamer des matériels de combat, le Général Moussa Diawara fête ses 50 ans avec une somme colossale.

  6. “interroge les conditions générales dans lesquelles les troupes maliennes sont engagées dans la guerre, et le comportement de la hiérarchie militaire.”

    QUEL …..comportement ?

    Et d’ailleurs, QUELLE… hiérarchie militaire? On a une hiérarchie militaire, chez nous ?

    Depuis quand?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here