Mali: Yoro Ould Daha, leader militaire pro-gouvernemental, a été tué

2

Un chef militaire d’une plateforme de groupes armés pro-gouvernementaux a été assassiné dimanche dans la région de Gao. Yoro Ould Daha, personnage influent de la région, a été tué ainsi que son garde du corps, par des hommes armés non formellement identifiés.

Yoro Ould Daha s’était autoproclamé général. Il avait une double casquette : celle de chef militaire de la plateforme composée de plusieurs groupes armés, tous pro-gouvernementaux. Il les représentait également au sein du mécanisme opérationnel de commandement (MOC). Cette structure considérée comme l’embryon de la nouvelle armée nationale, réunit dans plusieurs localités du pays ex-combattants et éléments des Fama.

Yoro, comme on l’appelle communément, est un ancien d’un groupe jihadiste. Il a été arrêté un moment par la force française Barkhane avant d’être relâché. Ce dimanche, c’est entre les localités de Gao et d’Ansogo que des hommes armés circulant à motos se sont présentés devant son campement. Il était avec son troupeau d’animaux. Les visiteurs plutôt nerveux lui demandent de payer une taxe. Il refuse d’obtempérer. Les coups de feu sont tirés. Il décédera un peu plus tard.

Pas de revendication, mais plusieurs sources affirment que les auteurs du crime pourraient être des membres d’un groupe jihadiste. Le garde du corps de Yoro a également été assassiné. Les deux corps ont été inhumés ce dimanche à Gao. Leurs proches ont promis de les venger.

Par ailleurs, théoriquement, c’est ce lundi qu’un premier contingent des Fama doit prendre la route de Gao pour Kidal. Une première depuis 2014. Outre les Fama, ce contingent sera également composé des ex-commandants des ex-mouvements armés impliqués dans le processus de paix.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. ces inormation de RFI est fausse , la france sait qui l’a tue.
    yoro ould daha etait contre la CMA , quand la CMA a voulu federer tous les groupes du Nord . il a dit Niet , tant qu’il vit la CMA ne pourra pas regner sur l;ensemble du nord dont il fallait l;eleminer selon la strategie francaise . cela n’est pas surprennant la france a tue bahanga par parceque il fait du tord au mali mais parcequ’ il a refuse de delaisser kadhafi.
    Regarde de depuis combien de temps on ne fait que tuer les officiers rebelle pro-gouvernemental mais pro-CMA!
    Maintenant RFI et France24 au service du diable veulent nous faire avaler une fausse information.
    comment un chef armee peut etre un berger et se faire ronconner par des bandits ???
    Dites nous la verite le diable !

  2. Oui facile et pratique pour RFI et France24, les qualificatifs “pro-gouvernementaux” !!! Ça me fait penser au moment ou mordicus RFI refusait d’appeler la rebelion “rebelion touareg” mais “rebelion du Nord” oui le pretexte etait, tout le nord fait partie! Cela facilitait leur demande (des rebels). Mais RFI a fini par prononner l’expression face aux réalités. Voir un noir ou deux, peulh ou songhoï, a des moindres hierarchies suffirait -il a donner une conitation globale de “” rebellion du nord””? Pas plus qu’un rebelle non partisan pour le separatisme ne fera celui ci “un pro-giuvermental”.
    Après tout rfi c’est le ministère des affaires etrangères…… Allez comprendre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here