Qui peut bien être derrière l’hélicoptère qui aurait ravitaillé les groupes terroristes ?

7

Une note confidentielle des services de renseignements attribuée au G5-Sahel a fait le tour des réseaux sociaux dans la semaine. On peut lire dans cette fameuse note que «Un hélicoptère inconnu a survolé deux fois la zone de Gomacoura courant journée du 24/04/2019 à 10 H et à 16 H ; un hélicoptère a atterri dans un buisson près de Farabougou vers 16 H au milieu d’un dispositif temporaire établi par les GAT qui ont attaqué Dioura et Guiré.»

La note en question déduit que 《Une puissance étrangère État, ou une personne morale (Organisation internationale, ONG) pourrait apporter son soutien matériel, financier ou moral aux groupes armés terroristes (GAT) évoluant sur le territoire du Mali contre l’État malien. L’acte dont il est question est hostile et tend à déstabiliser d’avantage l’État malien.》

Ce fameux document nous amène à nous poser plusieurs questions. La première concerne l’authenticité de la note et comment cette dernière puisse, malgré son sceau de confidentialité, se retrouver sur les réseaux sociaux ? Par ailleurs, le contenu de la note, en supposant qu’elle soit authentique et les faits avérés, lève le voile sur une question qui taraude bien l’esprit des Maliens. Qui soutiendrait les Groupes terroristes au Mali ? Un autre élément d’analyse est le fait que le document serait issu du bataillon malien avec comme sigle dans le texte «MALIBAT». Est-ce une tentative des services de renseignements maliens de dénoncer une éventuelle ingérence externe en agissant par cette fuite du document ?

Jusqu’à ce jour, le G5 n’aurait pas communiqué officiellement et publiquement sur cette note, ni les faits qu’elle relate. Pour tous les observateurs avertis, les histoires d’appareils (volants identifiés et non identifiés) survolant le désert malien ne sont pas une nouveauté en tant que telle. En 2009 déjà, l’affaire du Boeing surnommé «air cocaïne» avait fait le tour du monde, montrant aux yeux de l’opinion publique les mouvements hors du commun qui se déroulaient dans le Sahara malien.

Depuis, les récits faisant état des objets volants dans le ciel malien sont légions courantes. Qu’il s’agisse des drones ou tout autre appareil. La grande nouveauté dans cette affaire est peut-être la connexion directe faite avec les groupes terroristes (GAT). Les anciens appareils étaient plus liés spécifiquement aux réseaux des trafiquants de drogue, même si les connexions dans le désert ne suivent aucune logique : tout y est lié, d’une manière ou d’une autre ! Une autre nouveauté remarquable, c’est que l’appareil en question aurait atterri à Farabougou dans la région de Koulikoro, plus au sud et à quelque centaine de kilomètres de Bamako, une zone densément peuplée par rapport au nord du pays. À qui peut bien appartenir cet hélicoptère ?

Quelles hypothèses crédibles ?

Avant de tenter de répondre à ces questions, il serait important de tenir compte de certaines caractéristiques techniques d’un hélicoptère ! Techniquement l’autonomie de vol d’un hélicoptère moderne varie entre 2 à 4 heures sans ravitaillement. Cette caractéristique peut nous indiquer le point de départ de l’appareil s’il viendrait d’un pays voisin. Donc la liste se réduit à nos voisins géographiques, mais lequel ? Deuxièmement, il y a des forces étrangères disposant des appareils de ce type sur le sol malien. On peut légitimement se demander les motivations pour ces forces, qui sont souvent victimes des terroristes, à apporter un soutien à ces derniers.

Opérations en lien avec les otages ?

Il y a la possibilité d’une négociation avec les groupes terroristes sur le sort des otages encore retenus. On se souviendra que, par le passé, des hélicoptères burkinabè ont souvent fait la navette entre les deux pays sur cette question. Dans ce cas, vu le caractère secret des opérations, les services de renseignements n’auraient pas été informés. Il peut s’agir aussi de la remise d’un terroriste de haute valeur en échange des otages, même si pour le moment aucun indice n’indique cette possibilité. Il n’est pas à exclure la remise de médicaments pour certains otages malades même si d’habitude cette opération est menée par des médiateurs locaux qui prennent contact avec leurs propres moyens.

En attendant plus de détails sur cette affaire, on peut dire que cette information vient donner du grain à moudre pour bon nombre de Maliens qui dénoncent depuis des années un complot de pays étrangers pour la déstabilisation du Mali.

Publié par Mohamed Ag ASSORY

Diplômé en Relations Internationales et Diplomatie.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Cest regrettable que on voir les Maliens dan la rue seulement pour reclamation d’augmantation des salaures, demande le depart de Boubeye et des NONSEBSES. Ils oublie que il doi faire fase au projet Mechavelique et complot international qui programe la disoarution de leur pays.
    Les Maliens doi accepte de verse leur sangs pour retrouve leur dignite et honeur.
    Le problem du Mali nest pas lie au resource naturel seulement, mais une guerre d’enpechement de la bloc communists pour s’installe au Mali.
    On as bien assiste le cas de Syrie. En tempt que il y a pas 2 acteurs sur soil Malien, on reste comme ca pour des annes.

  2. Une lance-riquette en plein vol etait la chose a faire et les discussions a qui appartient o’appareil suivront!!!! Forces armees et de securite, penez vos responsabilites. Une bonne arm3e a toujours besoin de tête brûlée, faites ce que les politiques pensent tout bas sans jamais le dire!!!

  3. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. With all information provided it is clear that satellite identify origin of helicopter(s). It is situational cowardice not to confront nation of origin even if it is foreign troops present supposedly to assist government of Mali. With that being acknowledged if it is foreign troops that supposedly assist Mali that is supplying terrorists likely they also include movement of illicit drugs to obtain money to pay for not only supplies but also terrorists to fight in who so ever in this instant is against Mali.
    This is much to serious matter to not be openly managed seeking information from citizens. Citizens of Mali may unknowingly possess information that become known to them as being important once links are established between what they know plus what is going on. It is more costly to take wait plus see attitude with terrorists. They must be constantly harassed plus discombobulated so that they be lesser fighting force.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  4. biensur que c’est la france et ses amis imperialistes violents du monde qui sont ces terroristes du monde. Ils sont capable de signer un pacte avec le diable pour aboutir a leur objectif. Ce pseudo terrorisme ou djohadisme est une nouvelle maniere de maintenir leur domination sur les peuples affaiblis, mertri, etc etc. Qui a dans ce monde les moyens techniques, financiers et logistiques pour le terrorisme si ce n’est pas ces imperialistes et leurs amis. A qui arrange ces chaos du monde si ce n’est pas ces violents du monde. Les Maliens/Maliennes doivent comprendre que la france a interdit Kidal aux Maliens/Maliennes pour la raison de cantonner ses criminels et pour aller destabiliser les villes et villages du Mali. Ce n’est pas pour rien que ces criminels arrivent a commettre des crimes partout ou ils veulent et s’en va sans crainte si ce n’est pas la france qui leur donne des directives et les moyens d’aller frapper la ou ils veulent. La guerre au Mali par la france n’est rien d’autre qu’une guerre contre l’argent car un gouvernement ne fonctionne pas comme une organisation charitable. Tout le monde sait que l’europe vit des moments tres difficiles et surtout la france qui ne sait plus comment resoudre son probleme car elle est pris en hotage par les grandes banques capitalistes.

  5. Que les maliens arrêtent d’avoir le complexe de se lever enfin contre la France qui est à la base de tous les maux que subissent les maliens.

    Plus d’un million de personnes contre le gouvernement et maintenant faites la même chose contre tous les intérêts français car ce pays ne nous rapport rien rien je dis bien.
    Qu’attendez vous pour sortir massivement et dire non à la France et réclamer une bonne alliance avec les russes et les chinois?

    Les religieux les destructeurs du pays où êtes vous pour dire non à la France en organisant une grande marche?

  6. Monsieur AG ASSORY, s’agissant des groupes armés terroristes opérant au MALI, la question n’est plus qui est derrière eux, la question qui se pose aujourd’hui est qui ” qui est devant eux ?”

    Nous ne sommes pas le seul pays victime de rébellion ou de terrorisme mais nous sommes le seul qui ne fait quasiment rien pour lutter contre. q1 Ça fait plus de 6 ans que les deux tiers du territoire national échappent au control de l’État mais jusqu’à présent nous semblons ne pas avoir pris la mesure de la situation. Comme toujours, les témoins disent avoir vu les assaillants du camp de GUIRÉ repartir avec les véhicules de l’armée, à l’arrière desquels on pouvait voir leurs engins à deux. Il n’est pas exclu que les mêmes assaillants reviennent dans le même camp militaire à plusieurs reprises. De tels GAT ont-il besoin d’un appui aérien ou d’un complot planétaire pour agir au MALI ? Des motocyclistes qui lancent un assaut sur une garnison militaire, prennent possession d’elle avant d’emporter ce qu’ils veulent et détruire ce qu’ils veulent n’ont pas besoin d’aide extérieur pour sévir. 💡💡

    Il est temps d’arrêter de se poser ces questions idiotes et nous dire ce que nous avons fait ou plutôt ce que nous devrions faire face à l’insécurité et aux groupes armés terroristes. 😎😎😎

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here