[Reportage] Mali: rencontre avec des blessés du drame d’Ogossagou

5

Une semaine jour pour jour après le drame dans le village peul d’Ogossagou, RFI est partie à la rencontre des rescapés. Au moins 160 personnes ont péri samedi 23 mars après l’attaque de leur village dans le centre du Mali, un massacre sans précédent dans l’histoire de la région. Une quarantaine de blessés a été transportée à l’hôpital régional de Sévaré.

Sous l’une des deux tentes installées devant la porte des urgences, une femme a les yeux tuméfiés. Elle a reçu des éclats de balle. La nuit de l’attaque, après avoir entendu les premiers coups de feu, elle s’est réfugiée dans une des maisons du marabout. « Dans ma course, raconte-t-elle, j’ai vu plus de morts que de vivants. »

Dans une chambre, une mère est au chevet de sa fille blessée par arme à feu au pied. Elle a été épargnée par les assaillants. « Quand ils sont rentrés dans la maison, j’ai entendu quelqu’un dire “tire, vas-y, fais-le”, dit-elle. Un autre a dit “non, on laisse”. On m’a demandé si j’avais de l’argent, si j’avais un téléphone et si j’avais des armes, j’ai dit que non. Ils sont sortis. Dans la maison d’à côté, il y avait mes garçons. Ils ont tiré sur les grands et ils ont égorgé les plus petits. »

Ici, la majorité des blessés sont des femmes et des enfants. Quelques hommes adultes également. L’un d’entre eux est blessé à l’œil. « Ma femme et mon fils étaient à la maison. Ils ont mis le feu. J’ai pu y échapper, mais ma famille est morte là-bas. »

L’hôpital de Bankass a aussi accueilli 30 blessés tandis que les plus urgents une quarantaine, ont été transférée ici à Sévaré. Dr Oumar Guindo est le directeur de l’hôpital. « La plupart, c’est des blessures par balle, témoigne-t-il. Il y a aussi beaucoup de cas de fractures, de brûlures, deux cas d’éviscération… »

Si ce médecin reste prudent, des armes blanches ont été utilisées, selon des témoins et les premières personnes qui se sont rendues sur place.

Par RFI Publié le 30-03-2019

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Répondez à l’appel pour la grande mobilisation “la nakba” pour le départ immédiat de BOUA whisky et son incompétent gouvernement !
    BOUA KA BLA!
    BOUA TISSÉ!
    FÊRÊTÊ BOUA KONÔ!

  2. LES MASSACRES QUI ONT MARQUE LA FIN DU REGIME GMT A ETE MARQUEE PAR UNE VIOLENCE INOUIE QUE NOUS NE CONNAISSIONS PAS, ORCHESTREE ALORS PAR LA FRANCE, TOUT EST PAREIL AUJOURDHUI!

    ….LAISSEZ ALLAH EN PAIX PUISQU IL EST ET Y EST BIEN!….LEVEZ VOUS ET FOUTEZ LES FRANCAIS ET LES ARABES DEHORS!…VOYEZ QUE NE FAISEZ RIEN SANS LE DICTAT DE CES DEUX LA ET SACHEZ QU EUX SONT VOS ENEMIS DEPUIS DES SIECLES!…..

  3. Bloquez comme vous voulez. De toutes les façons on saura la vérité.
    Nous sommes en train d’assister à une guerre de 4ème Génération ( type guerre par procuration) voulue et imposée par une puissance étrangère dont l’effet majeur recherché est :
    1_ donner l’impression aux populations qu’elles sont abandonnées par l’administration de l’Etat,

    2_mettre les peuples d’un même terroir dos à dos, chacun pensant que l’autre est responsable des forfaits commis à son encontre,

    3_ decrédibilisation de l’Etat embrasement de la situation, massacres à répétions, guerre civile et/ou génocide,

    4_Ingérance Occidentale (au nom de l’assistance humanitaire, ou Droit Humanitaire International) à l’issue d’une résolution votée à main levée.,

    5 Arrivée et Incrustation des forces d’occupation, exploitation des ressources minières et préparation psychologique des leaders locaux à une Autonomie de leur Terroir, partition de l’Etat faible en entités non viables aussi bien sur le plan démographique que celui économique.
    Tout cela peut paraître abstrait aujourd’hui pour le citoyen Lamda, mais tous les ingrédients sont là et palpables:

    *Les peuls et les dogons s’accusent mutuellement et se font la guerre parce que un esprit malin veut qu’il en soit ainsi,
    *Les dogons et les peuls pensent chacun de leur côté que le gouvernent aide un camp au détriment de l’autre. Il arme les peuls contre les dogons. Et pourtant tout (pièce d’identité ramassée, dialecte parlé par certains assaillants) porte à croire que c’est des étrangers qui se déguisent selon le cas soit en peul ou soit en dogon et ça marche
    * Les représentants de l’exécutif et les forces de défense et/ou de Sécurité restent sourds quand ils sont sollicités.
    Les populations sont aujourd’hui meurtries, martyrisées, terrorisées, affamées et prêtes en l’absence des structures légales et requises de l’Etat à s’auto-administrer quelque soit le prix à pays.
    Solutions: l’Etat doit jouer pleinement son rôle d’Admistrateur général qui lui est dû d’une manière générale. Et en particulier il faudrait une vaste et profonde campagne d’information, et d’éducation des protagonistes et de toutes les populations sur les causes, origines, modes opératoires et les conséquences de ce type de conflit.

    Puisse Allah le Tout-Puissant préserver le Mali et les maliens d’une guerre qui ne dit pas son nom.
    Amen.

  4. J’ai ecoute’ l’un des chefs des donzo, il nie les accusations. Je ne pense pas que ce crime odieux soit l’oeuvre des soldats maliens. Je conseillerais qu’on oriente les investigations vers un possible recrutement de mercenaires etrangers. Nous savons qu’il y a pres de 10 000 anciens combattants des Forces Nouvelles en RCI qui ne font rien. Est-ce qu’on a recrute’ parmi eux? Si oui, qui a fait le recrutement? Qui a finance’?
    Aux elements des FAMAs qui operaient dans la zone, je leur pose les questions suivantes: WHAT DID YOU KNOW AND WHEN DID YOU KNOW IT? En d’autres termes, QUE SAVEZ-VOUS ET QUAND AVEZ-VOUS EU CONNAISSANCE DE CE QUE VOUS SAVEZ? QU’AVEZ-VOUS FAIT APRES AVOIR EU L’INFORMATION?
    Je tends a’ croire que ce sont des politiciens criminels, vereux, irresponsables et inconscients qui sont derriere ce crime contre l’humanite’. POUR LE MOMENT LE PRESIDENT IBK EST LE SEUL POLITICIEN MALIEN QUE JE N’IMPLIQUE PAS DANS LE CRIME!!!!!!!!!!!!! En ce qui concerne les autres, je suis entrain de faire mes analyses!!!!!!
    LE MALI EST NOTRE FASO, NOTRE HERITAGE COMMUN!!!!!!!! NOUS NE LAISSERONS PERSONNE LE DETRUIRE!!!!! CE N’EST PAS A’ IBK SEUL QUE VOUS AVEZ AFFAIRE; VOUS AVEZ AFFAIRE A’ NOUS AUSSI!
    President IBK, l’actuel ministre de la Defense doit etre nomme’ ailleurs. On ne peut pas ecarter les patrons militaire et laisser leur ministre. Dans des cas de ce genre, on ne s’arrete pas a’ mi chemin. ON VA JUSQU’AU BOUT!!! VOTRE NOM ET VOTRE RESPONSABILITE’ SONT ENGAGE’S PAR LA NATURE DE VOTRE FONCTION PRESIDENTIELLE!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here