Riposte significative des FAMas après l’attaque de Tessit : Une lourde perte infligée aux groupes terroristes

1

Durant le week-end, des informations venant de vers Haoussa, notamment de la région de Kidal font état de la présence des corps sans vie (37) et plus d’une cinquantaine en soin médical, des éléments des groupes terroristes, auteurs de l’attaque lâche contre une unité des FAMas, éléments de la relève montante du poste de sécurité de Tessit. Eu égard à ces informations, le moins que l’on puisse dire est que malgré le bilan lourd de 33 morts et de 14 blessés, la riposte des forces armées maliennes a été payante, car ayant permis d’infliger une lourde perte dans les rangs des groupes terroristes.
Comme un couperet, la triste nouvelle de l’attaque surprise d’un convoi des militaires maliens à Tessit est tombée à travers un communiqué du Chef d’état-major des armées. Le bilan qui était préalablement de 11 morts, 11 portés disparus, 14 blessés dont 8 graves coté malien et 7 morts retrouvés sur le terrain coté ennemi, s’est alourdit le lendemain. Ainsi, à travers un autre communiqué officiel, le bilan a donné les chiffres suivants : 33 morts, 14 blessés coté FAMas et 20 morts du côté de l’ennemi.
A cet effet, sous l’égide du président de la Transition, la nation malienne a rendu un hommage mérité à ses 33 militaires tombés sur le champ d’honneur. Un deuil national de trois jours fut décrété. Une cérémonie funèbre grandiose, sous la présidence du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara a été organisée en présence de l’ensemble de la hiérarchie militaire sur le plan national et local. Au cours de laquelle cérémonie, le ministre Camara et sa délégation se sont inclinés devant les tombes des militaires tombés, décernés des médailles aux 14 blessés en soin à Gao. Le ministre de la Défense et des Anciens combattants a par la suite donné l’assurance que le sacrifice de ces vaillants soldats ne sera pas vain.
Le week end dernier, des informations provenant de la zone font état de la présence de près de 37 corps des éléments des groupes terroristes et d’une cinquantaine autres blessés en soin au niveau de certains centres de santé de Kidal. De sources sécuritaires, on affirme aussi d’avoir aperçu des convois des mêmes groupes terroristes amenant des dizaines de corps sans vie, en fuite vers le Gourma. Si ces informations se confirment, tout laisse croire que la riposte des FAMas fut payante. La lourde perte en vies humaines infligée à ces jihadistes, de l’organisation Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) est salutaire. Ce qui donne espoir sur la détermination de l’armée malienne avec l’appui de ses forces partenaires à amorcer sa montée en puissance.
La Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. c’est pas surprenant que les blesses jihadistes se retrouvent dans les centre de sante de kidal car ils viennent de laba protegees pas la munisma et la CMA.
    Le president Nigerien l’avait dit et la suite est connut car quelques jours seulement il y’a eu environ une centaine de morts militaire au niger et le president etait obliger de n’en parler plus .
    Nous devons nous liberer sinon personne ne viendra nous aider , tous ceux squi ont la barkane takuba , munisma ont leurs agenda differrent de le notre.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here