Sahel : La France annonce la mort d’un ’’ important’’ cadre djihadiste

3

La force antijihadiste française au Sahel a annoncé vendredi avoir tué jeudi au Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso, un cadre présenté comme “important” au sein d’un groupe jihadiste spécialisé dans la pose de mines artisanales

Oumarou Mobo Modhi, décrit comme étant à la tête d’un réseau de poseurs d’engins explosifs improvisés (EEI), a été “neutralisé” dans la région d’Hombori lors d’une opération de Barkhane “en coordination” avec les armées malienne et américaine, a indiqué Barkhane, employant le verbe communément utilisé pour signifier la mort de la cible.

L’armée américaine fournit du soutien en logistique et en renseignement aux forces françaises au Sahel. Oumarou Mobo Modhi “était un chef de groupe important au sein d’Ansarul Islam. Directement subordonné à Jafar Dicko, émir du groupe, il opérait dans la région de la RN16 (route nationale 16) entre Gossi et Gao et y supervisait en particulier la pose d’EEI”, a dit Barkahne.

Les mines artisanales sont une arme de prédilection des jihadistes dans la zone. Ce “chef de groupe respecté” pouvait “de manière ponctuelle prendre le commandement d’une centaine d’hommes pour mener des attaques d’envergure”, a dit Barkhane. Ansaroul Islam a été créé en 2016 du côté burkinabè de la frontière entre Mali et Burkina par Ibrahim Malam Dicko, un prêcheur burkinabè.

Ce groupe, d’abord établi dans le nord du Burkina Faso, a tissé des liens avec celui d’Amadou Koufa, appartenant à la nébuleuse Al-Qaïda au Sahel et opérant dans le centre du Mali. Il a revendiqué de nombreuses attaques dans le nord du Burkina Faso durant ses premières années d’activité.

Le nombre d’opérations revendiquées par Ansaroul Islam a drastiquement baissé après la mort d’Ibrahim Malam Dicko, remplacé par son frère Jafar Dicko. Des experts du conflit sahélien ont affirmé que ses membres avaient rejoint d’autres groupes jihadistes de la région, sans que cette information puisse être corroborée sur le terrain. Le centre du Mali est l’un des principaux foyers du conflit sahélien. Seize militaires maliens y ont été tués mercredi dans une embuscade imputée aux jihadistes.

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Vraiment nous les maliens, nous ne voulons plus voir la tête de cette dame. Nous avons déjà notre idée sur l’éducation qu’elle a reçu.
    Elle a annoncé d’abord la mort de Iyad Agali, puis celle de Amadou Kouffa. Ces infos se sont révélées fosses, alors pourquoi lui croire encore?

  2. Vraiment arrêtez de publier de “fake news “; la France n a jamais tué et ne tuera jamais un djadiste ni terroriste au Mali. , ni au Sahel.

  3. For publicity sake it was noted kill but we know that terrorist/ jahadist/ violent criminal was replaced by another capable terrorist/ jahadist/ violent criminal within 24 hours. What is most noted is that if we possess satellites we will be able to take that real time information plus of our own devices do what is in Sahel nation’s security needs should be done. Biden homosexual or bisexual mindset immobilizing of our troops carrying aircraft is evil that far out weight best of assistance United States could have given in this endeavor . What this is is more of treating us as one of their Negroid African whores thus comparable to pimp taking money whore earn but giving her new dress to wear to make more money.
    We would like to end this war with necessary victory but for certain will not timely do it in controlling manner needed using french or United States methods. But this do provide for further robbing us of natural resources by incompetent acting french plus United States. Where is Wagner of Russia?
    We have reach long awaited November Eve month I have pursued for decades with my return home to Africa 2021 being goal . That is gooddd!
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here