Sahel: la France envisage de réduire les effectifs de sa force Barkhane

3

Une annonce qui intervient après des succès militaires importants en 2020, a déclaré Florence Parly, ce lundi 4 janvier, dans les colonnes de nos confrères du Parisien. La ministre française des Armées a également indiqué qu’une décision sera prise à l’occasion du prochain sommet conjoint de la France et des pays du G5 Sahel en février à Ndjamena au Tchad.

Un renfort, par définition, c’est temporaire, martèle ce lundi matin Florence Parly. Aux yeux de la ministre des Armées, le déploiement de 600 hommes décidé, il y a un an, lors du sommet de Pau, et qui a porté les effectifs de Barkhane à 5100 hommes, a rempli sa mission.

Les succès opérationnels sont là et la ministre d’énumérer ces réussites comme la neutralisation de l’algérien Abdelmalek Droukdel, leader d’Aqmi en juin. Ou encore celle, en novembre, de Ba Ag Moussa décrit comme le chef militaire du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), affilié à al-Qaïda. Depuis un an, les efforts dans la zone des trois frontières, le Liptako, ont également permis de considérablement affaiblir l’État islamique au Grand Sahara, l’EIGS. Un groupe terroriste rival d’Aqmi, désigné ennemi numéro un lors du sommet de Pau en janvier.

Mais après la mort de cinq soldats, tués lundi et samedi dernier dans deux attaques à l’engin explosif improvisé, Florence Parly admet que les conditions de sécurité restent difficiles. Et ce n’est pas la seule difficulté à laquelle Barkhane doit faire face : le soutien européen au travers de la force Takouba, prend du retard et l’arrivée au Mali d’un bataillon tchadien se fait toujours attendre. Or ces soutiens seront indispensables si bientôt la France émet le souhait de réduire son empreinte au Sahel.

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. In latter part of year 2020 france fought as we set forth fight should have been fought all alone. That is to fight to win in shortest period possible with as few casualties as possible. france made use of satellite info to reveal terrorists whereabout plus numbers plus used helicopter gunships to support troops in battle. All giving to success in winning battles. However as in this case to win few battles is not to win war. Terrorists or jahadists or any other name we refer to them by replace leaders killed as easily as they replaced fighters. Thus war will not be won unto we neutralize all their fighters in Sahel nations. We should continue our aggressive fight using satellite information plus gunships in support of our troops as well as perpetual implementation of Seek plus Destroy of terrorists plus their support apparats with intent of making life in Sahel unliveable for them.
    As france return home our number one obligation is to replace any essential military action france performed in behalf of our war effort.
    Thank you for your contribution france. We may now deal with terrorists as they deal with us which is by any means necessary to quickly achieve goal of forever neutralizing terrorists in Sahel.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. Dans une guerre dite antiterroriste, parler de “succès militaires importants” signifierait qu’il y’ait moins de victimes des attaques terroristes. Ce qui est loin d’être le cas au Mali, au Niger et au Burkina Faso…
    Je ne comprends toujours pas pourquoi la France et ses alliés Européens refusent d’équiper directement nos FAMA et de les entrainer adéquatement pour qu’elles soient capables de défendre notre MALI. Pourquoi veulent-ils se substituer à notre armée et nous imposer un foutu Accord d’Alger?
    Nous n’avons aucunement besoin de barkhani ou je ne sais quoi d’autres… et nous n’en avons jamais eu réellement besoin. Nous avons tout simplement besoin des matériels de guerres et de surveillance ainsi que des trainings appropriés quant à leurs utilisations. Les FAMA comptent aujourd’hui environ 20 000 militaires, soit 4 fois l’effectif actuel de barkhani ou barkhabané…avant que son nom ne change encore de Serval à Takamba ou Takurouba – comme les autorités françaises le font à chaque deux ans.
    Depuis 8 longues années, nous tournons en rond pendant que l’insécurité devient incontrôlable dans la sous-région.
    De cette facon, le Mali sera certainement plus en paix sans la France et ses alliés Européens. Arrogants et orgueilleux, ils sont en train de detruire nos pays comme ils l’ont fait en Lybie et au Soudan pour se partager le pétrole Lybien et Soudanais.

  3. DOUBLE LOOL !!!

    LE 20 JANVIER 2020 GRANDE MANIFESTATION FRANCE DEGAGE !!!

    On ne VOUS veut PLUS au MALI ! C’est fini ! Ciao, Tchuss ! GOOD BYE !!!

    Ceci étant dit, après avoir nettoyer le pays des terroristes que vous avez financés et des apatrides tel que nous les connaissons, nous resterons ouvert à de futurs partenariats WIN-WIN !!!

    Mais faudra dérouler le tapis ROUGE ! Parce que la concurrence va être féroce …

    Nous exigerons, pour celui qui souhaite travailler avec NOUS, des transfères de technologie dans divers domaines, des formations de pointes dans le domaine de la santé, de l’éducation et de la sécurité.

    Et tant d’autres choses…

    Incha Allah !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here