Sécurisation des zones minières: des FAMa trouvent la mort à Kangaba

12
Nord du Mali : Des FAMas chassées manu militari comme des malpropres par des soldats français du Camp de Tessalit
Les Famas au Nord du Mali

Quatre personnels de la Gendarmerie Nationale, dont l’adjoint au commandant de compagnie de Kati, ont trouvé la mort le lundi 27 novembre 2017 lors d’une opération de sécurisation des populations sur le site d’exploitation minière de Niaouleni. Cette localité est située dans le cercle de Kangaba, à la frontière guinéenne.

Ils ont été victimes de tirs de ressortissants guinéens suite à un conflit consécutif à l’exploitation minière sur ce site entre le village malien de Niaouleni et un autre village guinéen.

Les honneurs militaires leurs ont été rendus ce mercredi 29 novembre 2017 au camp II de la Gendarmerie à Bamako.

Par fama.ml

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Ici il est question de mort de personnels de la Gendarmerie Nationale, dont un au commandant de compagnie de Kati, lors d’une opération de sécurisation des populations sur le site d’exploitation minière de Niaouleni. Une localité située dans le cercle de Kangaba, à la frontière guinéenne…
    Et nos commentaires dénoncent plutôt une recrudescence des incidents de frontière entre le MALI et la GUINEE… Tantôt c’est entre des habitants de villages frontaliers MALI-GUINEE, côté région de Sikasso au MALI…, et tantôt c’est des conflits entre orpailleurs Maliens et orpailleurs Guinéens ou entre orpailleurs tout court et représentant de la loi…
    Peu importent les raisons de ces incidents, il faut que ça cesse… !

  2. En dehors du sentiment nationaliste, il serait intéressant souvent de se mettre en cause. Le capitaine Isaac Kone a été intégré au sein de l’armée à cause de son défunt honorable papa. Mais, il était un capitaine qui osait frapper sans arrière-pensée les citoyens honnêtes et en règles du Mali. Il m’a emprisonné, enchainé et brutalisé pour avoir refusé de payer 1000fcfa au moment où tous mes papiers étaient en règles. Il a été un homme corrompu, un voleur, un fourgué et un malhonnête durant toute sa vie.
    Le Mali doit éviter de mettre des gendarmes idiots dans des zones sensibles comme les frontières. D’ailleurs nous disons merci aux guinéens de nous avoir débarrassés d’Isaac Kone. Que son âme repose dans l’enfer.
    Certes c’est à cause de la stupidité de Isaac Koné, les autres braves gendarmes sont mort. Nous recommandons aux autorités de faire une enquête dans le sens de nos idées.

    • Ici il est question de mort de personnels de la Gendarmerie Nationale, dont un au commandant de compagnie de Kati, lors d’une opération de sécurisation des populations sur le site d’exploitation minière de Niaouleni. Une localité est située dans le cercle de Kangaba, à la frontière guinéenne…
      Et nos commentaires dénoncent plutôt une recrudescence des incidents de frontière entre le MALI et la GUINEE… Tantôt c’est entre des habitants de villages frontaliers MALI-GUINEE, côté région de Sikasso au MALI…, et tantôt c’est des conflits entre orpailleurs Maliens et orpailleurs Guinéens ou entre orpailleurs tout court et représentant de la loi…
      Peu importent les raisons de ces incidents, il faut que ça cesse… !

  3. Nfp,
    Des incidents de ce genre aux frontières MALI-GUINEE sont devenus récurrents. Et malheureusement, à chaque fois il y a mort d’hommes…
    Les Gouvernants de ces deux pays devraient entreprendre des campagne de sensibilisation à l’endroit des populations des deux côtés de la frontière. Sensibilisations sur ce qu’est une frontière entre deux ETATS indépendants et souverains. Que si on quitte son pays pour entrer dans un autre pays, il y a des formalités administratives et des loi du pays où on veut aller à respecter… Il y a souvent des affrontements entre paysans-villageois frontaliers dans la région Sikasso frontières MALI-GUINEE. Chaque fois il y a eu des morts. Et cette fois c’est près de Kangaba, dans la région de Koulikoro frontière MALI-GUINEE…, c’est des orpailleurs contre forces de l’ordre…, là encore il y a mort d’hommes. L’on devrait mener des campagnes sensibilisation pour mettre un terme à ces incidents meurtriers qui se multiplient entre les population de deux pays frères qui ont presque tout en commun. A croire que ces populations chercheraient à entrainer leurs deux pays à se faire la guerre… ? C’est pas intelligent… !
    Nos populations, celles analphabètes ou illettrés ne s’embarrassent pas des considérations de frontières. Avant la colonisation et le morcèlement de notre territoire par les Colons…, l’histoires leur raconte que nous sommes tous plus ou moins parents…, mandingue en tout cas. On ne se déplaçait pas sans raison, mais on allait où on voulait… Seulement voilà, avec la colonisation et le découpage de l’Afrique…, on ne circule plus comme avant.
    Le MALI a un problème grave de politique intérieur à régler, il ne doit pas se permettre d’ouvrir un nouveau front, cette fois contre un pays voisin qui n’est autre que son pays-frère jumeau. Ce serait ridicule si ce n’était tragique… !

    • Bamako
      Mon frère, ton commentaire est un modèle en terme d’analyse objective et lucide.

      C’est vrai que ce genre de conflits d’ailleurs entraînent souvent des pertes en vies humaines.
      Mais au delà de l’aspect dramatique des morts que ces conflits entraînent, il y a en plus dans ce cas précis un constat effarant à faire sur le plan sécuritaire :nos hommes en tenue ne sont même pas de niveau pour faire face à de simples conflits civils!!!

      Alors quand on sait que notre territoire est infesté de DJIHADISTES super armés et formes au combat…

      • En dehors du sentiment nationaliste, il serait intéressant souvent de se mettre en cause. Le capitaine Isaac Kone a été intégré au sein de l’armée à cause de son défunt honorable papa. Mais, il était un capitaine qui osait frapper sans arrière-pensée les citoyens honnêtes et en règles du Mali. Il m’a emprisonné, enchainé et brutalisé pour avoir refusé de payer 1000fcfa au moment où tous mes papiers étaient en règles. Il a été un homme corrompu, un voleur, un fourgué et un malhonnête durant toute sa vie.
        Le Mali doit éviter de mettre des gendarmes idiots dans des zones sensibles comme les frontières. D’ailleurs nous disons merci aux guinéens de nous avoir débarrassés d’Isaac Kone. Que son âme repose dans l’enfer.
        Certes c’est à cause de la stupidité de Isaac Koné, les autres braves gendarmes sont mort. Nous recommandons aux autorités de faire une enquête dans le sens de nos idées.

  4. Je le répète encore , ces vauriens de soldats ne sont bon qu’au défilé!

  5. Condoléances aux familles endeuillées.

    Ceci dit, ce drame démontre (voire confirme,hélas ), que nos forces dites “de sécurité” sont à ce point sous formées qu’elles ne parviennent même pas à faire face à de simples violences CIVILES !
    Et pourtant,ce sont des DJIHADISTES LOURDEMENT ARMÉS qui infestent notre pays!!!!!

    Malgré ça, en plus de QUATRE ANS DE POUVOIR (!…), ibkon n’a STRICTEMENT RIEN FAIT pour la sécurité du territoire et des populations , a part nommer successivement 2 pantins incapables, feu le général Samake et salif, aussi incompétents l’un que l’autre !

    Vous comprenez pourquoi, avec nos redoutables DJIHADISTES, nous faisons peur à toute la sous région qui nous appelle le “ventre mou du Sahel”. ..

    Et ici, même contre de simples civils armés, 4 de chez nous tués et…..ZERO victimes chez les tireurs, comme avec les terroristes. ..

    Voilà à quoi est rendu le Mali d’aujourd’hui.

    Un grand merci à ibk😭😭😭

  6. C’est bizarre personne ne demande le renvoi du ministre de La Défense à croire que les détracteurs de Tièman ont disparu Dieu existe pourtant depuis sont départ toutes les semaines les Fama meurent mais on ne fait plus de gros titre pour dire que l’actuel Ministre coulibaly est incompétent!!!!
    Bande de vaurien c’est Dieu qui tranche

  7. Paix à leurs âmes. Mais, il est important de se poser la question de savoir, ce qui s’est réellement passé. Là, il ne s’agit pas de djihadistes, mais, de citoyens civils entre eux, qui ont tout de même réussi à désarmer des gendarmes pourtant bien formés au maintien d’ordre. C’est que ce pays va, de plus en plus mal, lorsque des militaires ne parviennent même pas à gérer ce genre de situation entre civils. Il y’a de quoi devenir fou avec les forces Maliennes. Ça devient vraiment inquiétant. C’est une honte que d’attribuer ces faits à des djihadistes, même si le djihadisme a bon dos.

    • Mon ami, ces gendarmes étaient venus sécuriser et non tirer sur quelqu’un.
      Mais ils l’ont appris à leur dépend. C’est la faute de la hiérarchie qui les a envoyé en touriste croyant avoir à faire à de simples bagarres entre orpailleurs.
      Des chasseurs guinéens sont venus nombreux avec des armes à feu pour tirer sur tout ce qui bouge.

      Et dire que le Mali a ouvert ses frontières à ces gens pendant que tout le monde les fuyait au moment de l”Ebola.
      Mais cette erreur fatale ne devrait plus se reproduire.

  8. Mes condoleances aux familles endeuillees et que leur ame repose en paix.

Comments are closed.