Tabital Pulaaku sonne la grande mobilisation : Halte aux massacres des peulhs !

3
Un risque génocidaire au Mali

Face aux affrontements intercommunautaires et surtout aux massacres des peulhs dans le Centre, Tabital Pulaaku (Association des amis de la culture peulh) monte au créneau.  Plus qu’un simple coup de gueule, c’est un sérieux avertissement que cette association entend adresser au gouvernement. A cet effet,  elle compte organiser à Bamako, le samedi 26 janvier 2019, et dans toutes les régions du Mali des actions d’envergures, notamment une journée de colère, de protestation et de dénonciation. Objectif ?  Dénoncer les crimes odieux perpétrés quotidiennement contre les populations civiles dans le Centre du pays.

En effet, à l’occasion de cette  journée, Tabital Pulaku Mali organisera un meeting et des marches pacifiques.  Et trois jours de grève seront observés (samedi, dimanche et lundi sans viande ni lait dans tous les centres urbains du pays).

L’objectif ? Dénoncer « les meurtres/assassinats » quotidiens des innocents (jeunes hommes, vieillards, femmes, enfants et bébés) par des milices tolérées et/ou soutenues par le Gouvernement, la destruction des villages et des greniers, l’interdiction d’accès aux marchés, aux points  d’eau et aux pâturages, l’impossibilité de circuler pour accéder aux services sociaux de base (centres de santé et écoles) l’arrestation, la torture et la détention de centaines de Peulhs dans des conditions infra humaines.

Par ailleurs, des propositions seront de nouveau adresser au Gouvernement, à la Communauté internationale et aux populations.

« Nous demandons aux Associations Tabital Pulaaku du Monde, à toutes les Associations de Défense des droits humains, Aux Organisations de la Société Civile et à toutes les personnes soucieuses du respect de la Vie et de la Dignité Humaine de se joindre à nous en organisant des Manifestations et ou en Arborant le ROUGE (symbole du sang des innocents) », déclare le président de Tabital Pulaku Mali, Adboul Aziz Diallo.

Plus de 500 morts, selon l’ONU…

Ce ras-le-bol intervient suite à la dégradation de la situation sécuritaire au Centre, où les affrontements communautaire ont faits de nombreuses victimes dans la communauté peulh.

En effet, le plus récent date du 1er janvier 2019, où un village peulh a été attaqué, dans le Centre (région de Mopti), par des chasseurs traditionnels. Cette attaque meurtrière a fait une quarantaine victimes.

Des « hommes armés habillés en tenue de chasseurs traditionnels dozos » ont mené cette attaque. « Outre les 37 morts enregistrés, tous des civils, le bilan fait état de plusieurs blessés et de nombreuses habitations incendiées », selon un communiqué officiel.

Aussi, depuis quelques temps, des voix se sont élevées pour attirer l’attention des autorités sur le pourrissement de la situation dans la région de Mopti et une bonne partie du Centre du pays. Ainsi, l’association Tabital Pulaaku (Association des amis de la culture peulh) a, à plusieurs reprise, attiré l’attention du pouvoir sur la dégradation de la situation au Centre et les exactions à l’encontre des populations civiles, mais les autorités maliennes n’ont pas pu trouver la solution au drame du Centre, qui continue de faire de nombreuses victimes.

Depuis l’apparition il y a quatre ans dans le Centre du Mali du groupe djihadiste du prédicateur peulh Amadou Koufa, les violences se multiplient entre les Peulhs, et les Bambara et Dogon. Ces violences intercommunautaires ont fait plus de 500 morts civils en 2018, selon l’ONU.

Par ailleurs plusieurs organisations, associations et personnalités ont dénoncé ces exactions à l’endroit des peulhs…

Mohamed Sylla

 

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. I do not believe there is any person on earth that desire peace in Ubuntu Africa excess what I do. I believe considering numerous Ubuntu ethnic groups we should start at common ground. For us common ground is we all are Ubuntu that desire to live in world class modern living nations in peace plus prosperity. We all are tired of Ubuntu Africa being group of “shit hole” nations. Under those circumstance we must reveal plus eliminate those from community that partake in criminal acts especially violence plus murder. Ethnic groups best do this by first identifying those among their group who partake in criminal acts especially violence. These perpetrators should be identified wherever they exist in Ubuntu Africa.
    A major problem for Fulani have been there are murderous perpetrators among them who criminally murder in one Ubuntu nation but expect to live in peace in Ubuntu nation where they have not criminally murdered. This condition have across Ubuntu Africa led other ethnic groups to perceive that it is in their best interest to treat Fulani to In Kind treatment thereof not allowing place of peace to exist fro criminal murders among Fulani.
    Fulani criminal plus murderous actions have been judged by other ethnic groups to be approved by leaders of Fulani especially Shagari family of Nigeria where Fulani seem to murder with impunity. We believe it is for Shagari family as supreme leader of Fulani to order Fulani across Ubuntu Africa to act in civil fashion in their daily lives including management of their cattle by modern cattle management methods as to where greater work plus cost will come about in managing herds of cattle. Cattle management have been directly plus indirectly cause of many murders of others by Fulani plus murders by others of Fulani. Fulani must cast out laziness plus apply modern cattle raising methods that limit size of pastures cattle have to roam. Fulani’s cattle management in many cases to meet modern cattle management obligations must be given hay that is gathered or/plus stored unto needed.
    If Shagari Family impose such orders upon Fulani this will not only decrease amount of criminal violence Fulani perpetrate but will also lead to those who retaliate or launch preemptive strikes against Fulani not having cause to do so plus acting in accordance. To make these agreements but only to violate them when at advantageous position is something Fulani have done on numerous occasions thus, trust have been destroyed plus is likely to take some time to again have to degree needed however, if Fulani take defensive as oppose to aggressive position that existence will immensely help in restoring trust. In addition, Fulani must immediately decide if they are going to be loyal member of Ubuntu community or servant to foreigners.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Pour Lastus
    Pas besoin d’etre idiot. Ne pas confondre Terroriste et peulh.
    Ne pas confondre peulh terroriste et peulh
    Rien n’est plus imbécile que de croire que les peuls sont des terroristes.
    Vous faites preuve de manque de hauteur, d’intelligence. Je reste persuadé que vous avez dans votre entourage immédiat, parmi vos amis, des peuls qui ne demandent que la paix.
    C’est enfin ignorer que les premières victimes de la terreurs sont les peuls aussi.
    De garce, pas de confusion, pas de généralisation imbécile et coupable.
    De grâce, respect pour les maliens qui tous, peu ou prou sont des peul y compris vous.
    De grâce, notre pays n’a pas besoin de tel amalgames.
    Nos ennemis, nous les connaissons: islamistes de tout bord, trafiquants, ignorance et la corruption.
    J’ai connu un Mali dans laquelle nous n’avions pas de questions raciale.

  3. Ils doivent également avoir pour slogan : ” Halte à l’enrollement des peulhs dans les groupes terroristes”.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here