Une coalition inédite comme bouclier pour mieux protéger les populations sahéliennes

2

C’est une coalition inédite de près de 50 organisations sahéliennes, ouest africaines et internationales qui a pris la parole le mardi 13 avril 2021 pour exiger une autre gestion de la crise sécuritaire au Sahel afin de réduire ses conséquences néfastes sur les populations.

Il faut rappeler que la Coalition citoyenne pour le Sahel est une alliance diverse et informelle d’organisations de la société civile qui valorise la voix et l’expertise des Sahéliens afin d’appeler les gouvernements du Sahel et leurs soutiens internationaux à répondre au conflit et à la crise humanitaire au Sahel en répondant à 4 priorités : Placer la protection des populations au cœur de leur action ; s’attaquer aux causes profondes des conflits et de l’insécurité ; répondre à l’urgence humanitaire et lutter contre l’impunité !

Cette coalition a été lancée le 16 juillet 2020 et elle est composée d’organisations de la société civile basées au Burkina Faso, au Mali, au Niger et dans la région du Sahel, ainsi qu’au niveau international en Afrique, en Europe et aux États-Unis. Lors de son lancement, la coalition a présenté ses «Piliers citoyens». Il s’agit d’un ensemble de priorités qui devrait guider toute réponse des États au conflit et aux crises dans la région.

L’Association des femmes africaines pour la recherche et le développement (AFARD), l’Association des juristes maliennes (AJM), l’Association malienne des droits de l’Homme (AMDH), la Coordination des associations des femmes de l’Azawad (CAFA), Doniblog/Benbere Institut malien de recherche action pour la paix (IMRAP), l’ONG Eveil Volontaires pour le Mali, West Africa Network for Peacebuilding (WANEP) et Women in Law and Development (WILDAF) sont les organisations maliennes membres de cette coalition.

C’est donc une coalition inédite qui se veut un bouclier pour mieux protéger les populations sahéliennes contre les dérives de la lutte contre le terrorisme engagée par les armées nationales, les milices d’autodéfense et les forces internationales !

Naby

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. La protection des populations que ces angéliques ont à l’esprit est de parler de quelques bavures vraies ou inventées tout en évitant de parler du problème réel. Depuis longtemps on parle de soi-disantes causes profondes de l’islmaisme violent mais on passe toujours bien loin de la plaque. Le déni et le politiquement correcte n’aideront pas à résoudre ces problèmes tout l’invension des causes profondes ne le feront pas. Il faut examiner lucidement la siuation sous la lumière de l’histoire. Tous les djihdistes ne sont pas des pauvres. Les peuples delaissés de l’Inde, de l’Amérique latine et de l’Afrique ici ne sont pas des terroristes. Parquoi ceux qui sont riches de petrodallars le sont? Il y a certainement une autre explication que l’on évite de donner.

  2. Que des mots, aucune solution concrete poiur proteger les popualtions contre des criminels de Kouffa ou Aghaly, soyons honnetes et regardons la verite en face, mais si ces organisations veulent voir les gens avec des mains coupees ou des femmes lapidees, tuees a coups de cailloux ou fusillees sur les places publiques? Ces organisations doivent regarder ce que les Talibans ont fait en Afghanistan ou ce qui se passe en Arabie Saoudite et on ne peut pas appeler ca proteger les populations. Nous sommes tellement paresseux que que fuyons notre guerre pour defendre notre patrie, que des laches et apatrides!.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here