Au Nigeria, des hommes armés libèrent 240 détenus d’une prison

0

Quelque 240 détenus se sont évadés dans la nuit de dimanche à lundi d’une prison à Kabba, dans l’État de Kogi, situé dans le centre du Nigeria, après l’attaque du centre de détention par des hommes lourdement armés. Il s’agit de la deuxième évasion de grande ampleur dans le pays en moins de six mois.

Des hommes armés ont pris d’assaut une prison dans l’État de Kogi, dans le centre du Nigeria, dans la nuit de dimanche 12 à lundi 13 septembre, libérant 240 détenus, a annoncé lundi un porte-parole de l’administration pénitentiaire.

L’identité des assaillants restait inconnue. Le centre et le nord-ouest du Nigeria sont terrorisés par des gangs criminels depuis des années.

“Le centre de détention de moyenne sécurité de Kabba, dans l’État de Kogi, a été attaqué par des hommes armés qui n’ont pas encore été identifiés et 240 détenus ont été libérés par la force”, a déclaré Francis Enobore, porte-parole de l’administration pénitentiaire nigériane, dans un communiqué, précisant que des recherches étaient en cours pour retrouver les détenus évadés.

Deuxième évasion d’ampleur en cinq mois

Vers 22 h 45 GMT dimanche, des assaillants venus en nombre “ont engagé de violents échanges de tirs avec les gardes armés” de la prison, selon lui. Les hommes armés ont ensuite envahi la prison, où se trouvaient 294 personnes en détention dont 224 en attente d’être jugées.

Des évasions de prisonniers de grande ampleur ne sont pas rares au Nigeria. Le 5 avril, lors d’une attaque audacieuse, des hommes armés avaient pris le QG de la police d’Owerri (sud-est du Nigeria, capitale de l’État d’Imo) et libéré plus de 1 800 prisonniers.

Les forces de sécurité nigérianes sont souvent surmenées et débordées, faisant face à une insurrection jihadiste depuis 12 ans dans le Nord-Est et de l’agitation séparatiste dans le Sud-Est.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here