La fin du franc CFA pourrait «couper les liens entre le Trésor français» et l’Afrique

9

Une éventuelle sortie des pays africains du franc CFA, la création d’une monnaie unique sur le continent ou encore les répercussions sur l’économie française après ces hypothétiques changements: voici les sujets évoqués par le député sénégalais Abdoulaye Balde dans un entretien à Sputnik lors du Forum économique de Yalta.

Déjà «lancé», le processus «irréversible» visant à la sortie des pays d’Afrique du franc CFA pourrait se terminer dans un horizon de «cinq ans au plus tard», a estimé au micro de Sputnik Abdoulaye Balde, député à l’Assemblée nationale et maire de la ville sénégalaise de Ziguinchor, qui s’est rendu en Crimée à l’occasion du Forum économique annuel se déroulant actuellement à Yalta.

Comme l’a expliqué M.Balde, les chefs d’État d’Afrique sont «déjà en train de mettre en œuvre» ce processus. Pour l’interlocuteur de Sputnik, ce dernier est indispensable pour «relancer l’économie et la dignité africaine» ainsi qu’«affirmer la souveraineté économique» sur le continent.

Abdoulaye Balde - © SPUTNIK . DIANA SAIFULLINA
Abdoulaye Balde – © SPUTNIK . DIANA SAIFULLINA

Néanmoins, il ne faudrait pas en «sortir de façon brutale» maintenant.

«Je pense qu’il faut que nous puissions mettre en place tout un processus de retrait global, collectif, pour qu’il n’y ait pas qu’un seul pays qui se retire», a précisé le participant au Forum économique de Yalta.

Création de sa propre monnaie

D’après lui, la sortie du franc CFA pourrait prendre quelques années et finira par l’apparition d’une monnaie africaine unique.

«Cela va peut-être prendre deux ou trois ans. Mais, je pense que dans un horizon de cinq ans au plus tard, nous devons sortir du franc CFA et de toutes ces monnaies qui ne sont pas des monnaies africaines, de manière à avoir une monnaie unique», a souligné l’interlocuteur de Sputnik.

Il a exprimé l’espoir que cette nouvelle devise ait «peut-être sa propre évolution au niveau de l’Afrique et au niveau mondial, dans le marché économique mondial».

Un éventuel impact sur l’économie française?

Abordant la question d’une éventuelle répercussion que pourrait avoir la création d’une monnaie africaine sur l’économie française, Abdoulaye Balde a rappelé que ce n’était pas toute l’Afrique qui utilisait le franc CFA mais huit États, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Togo ainsi que son pays.

«Et tous les autres ont leur propre monnaie. Et, bien entendu, le fait qu’ils sortent, c’est vrai, cela coupe un lien historique avec la France. Cela aura certainement des répercussions sur l’économie française», a résumé l’interlocuteur de Sputnik.

Une sortie éventuelle peut également «couper les liens, ces liens entre le Trésor français et les économies africaines». Pourtant, selon M.Balde, les «autorités françaises ont dû prendre des garde-fous» pour se sécuriser.

Source: sputniknews.com –

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. Saddest portion of this news article is where it is acknowledged that it may take as long as five years to end CFA franc. That clearly show that france will have five years of continuing to rob citizens of Mali by its thieving method of devaluing cfa franc. Irony is that this process is to continue as long as IBK is in office. IBK government could plus should do better. With all ways france steals billions of US dollars in resources from Mali surely france do not need to steal by way of devalued CFA franc plus may omit that method from it ways. IBK longer france is in Mali more you look like one of people of Mali major problems in security plus development of perpetual world class modern living.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Wassa, c’est la france qui organise la corruption de nos dirrigeants. Celui qu n’accepte pas d’etre corrompu sera consideré comme un enemi et sera eliminé soit par un assassinat ou par la prison. Inutile de vous donner la liste des victimes de cette politique satanique. Mais cela ne veut pas dire que nos dirrigeants n’ont pas de responasbilité dans la corruption. Finalement ils y prennent gout et deviennent colonisateurs de leur propre pays en le pillant.

  3. “La fin du franc CFA pourrait «couper les liens entre le Trésor français» et l’Afrique”

    Arrêtez d’insulter toute l’Afrique !!!!
    L’Afrique est remplie de pays libre, digne, qui se prennent en main : angola, kenya, Botswana, Maurice …

    Le franc des colonies franSSaises d’afrique, ne concerne que les pays minables francofous encore sous domination la suBpremaSSie blanche franSSaise !!!

    Aucune nation ne se developpe sous l’esclavage !!!

    Tout cela est la fautde nminables de sous dirigeants, qui prennet n’importe quel blanc pour un ami …
    Ces gens sont minables sous esclaves qui refusent de libérer leurs peupels des armées franSSaises et leurs crimes inpunies !!

  4. Ce n’est pas la France qui “colonise” l’Afrique. C’est plutôt l’Afrique qui rampe à quatre pattes derrière la France parce qu’elle est incapable de se prendre en charge. Arrêtez de tromper les jeunes par des inepties qui ne tiennent pas la route. Avec tous ces gouvernements et ministres africains corrompus……

  5. NOUS DISONS "NON" Á TOUTE MONNAIE UNIQUE. NOUS DISONS "OUI" Á UNE MONNAIE COMMUNE AVEC Á COTÉ LES MONNAIES NATIONALES

    Kinguiranke,

    NOUS DISONS “NON” Á TOUTE MONNAIE UNIQUE. NOUS DISONS “OUI” Á UNE MONNAIE COMMUNE AVEC Á COTÉ LES MONNAIES NATIONALES

  6. Nous disons OUI a la fin del colonisation Francaise, nous disons OUI a la fin du CFA et nous disons OUI a une monnaie unique qui aura un poids sur le marche international.

  7. NOUS DISONS "NON" Á TOUTE MONNAIE UNIQUE. NOUS DISONS "OUI" Á UNE MONNAIE COMMUNE AVEC Á COTÉ LES MONNAIES NATIONALES

    une monnaie africaine unique N’EST PAS ÉGALE Á UNE MONNAIE COMMUNE!!!

    NUL BESOIN D’ UNE MONNAIE UNIQUE POUR LES EX-PAYS DE LA ZONE CFA SINON CE SONT LES MÉCHANISMES FASCISTES DU CFA QUI VONT RESTER Á LA BASE.

    NE REMARQUONS-NOUS PAS QUE LA MONNAIE UNIQUE EST UN VOEUX PIEUX DE LA FRANCE ET DE SES LARBINS AFRICAINS???

    POURQUOI OTER Á UNE NATION SOUVERAINE LE DROIT Á UNE POLITIQUE MONÉTAIRE NATIONALE???

    CECI N’ EST-IL PAS LE PILLIER MAITRE DU CFA???

    EN PLUS, LA MONNAIE UNIQUE DE 18 PAYS EUROPÉENS, SUR LES 28 PAYS QUE COMPTE L’ UE, N’ EST-ELLE PAS LA CAUSE PRINCIPALE DES PROBLEMES SOCIO-ÉCONOMIQUES ET POLITIQUES QUI MURISSENT DANS L’ UE, ET QUI LUI SERONT FATALS DANS UN AVENIR TRES TRES PROCHE???

    POURQUOI NOUS FORCER Á REPETER LES ERREURS ET ÉCHECS DES AUTRES..???

    —–

    NOUS DISONS “NON” Á TOUTE MONNAIE UNIQUE.

    NOUS DISONS “OUI” Á UNE MONNAIE COMMUNE AVEC Á COTÉ LES MONNAIES NATIONALES GÉRÉES PAR DES POLITIQUES MONÉTAIRES NATIONALES , ÉMISES PAR DES BANQUES CENTRALES NATIONALES ET ADOSSÉES EN PARTIE Á NOS MATIERES PREMIERES.

    LES RESPONSABLES DE L’ ACTION MONÉTAIRE DOIVENT ETRE CONNUS DES PEUPLES, ET DOIVENT Á LEUR TOUR CONNAITRE LES PEUPLES, CRITERE DE LA PLÉNITUDE DE TOUTE RESPONSABILITÉ.

    LA MONNAIE COMUNE DOIT ETRE IMPÉRATIVEMENT UNE CRYTO-MONNAIE GÉRÉE ENSEMBLE PAR LES BANQUE CENTRALES NATIONALES.

    EN SOMME UNE MONNAIE UNIQUE SERAIT UN PIÉGE FATAL POUR LES AFRICAINS DES ZONES FRANC CFA.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here