La France occupe le fauteuil de la présidence mensuelle du Conseil de sécurité de l’ONU

0

Le mandat de la Guinée Équatoriale arrivé à termes le 28 février dernier au Conseil de sécurité de l’ONU, la France a occupé ce fauteuil à partir du 1er mars dernier. Cette mutation dans la présidence mensuelle des Nations-Unies arrivent à une période où la communauté internationale reste confrontée à un défi immense. Néanmoins, la France se dit consciente  de toute la responsabilité qui lui incombe ainsi que de la charte des Nations-Unies qui est de maintenir la paix et la sécurité dans le monde.

Durant ce mandat, la France entend renouveler les mandats d’opérations de maintien de la paix, les « briefings » du Secrétariat général ou encore des débats ouverts, ainsi que par l’adoption de textes. La situation en Syrie, au Yémen, au Mali, dans le Sahel, au Soudan du Sud, en RDC, au Burundi, en Haïti et au Sahara Occidental continuera d’occuper la France durant ce mandat.

Le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian, devra se rendre à New York du 28 mars au 2 avril pour marquer l’engagement de la France, en particulier sur les priorités suivantes :la lutte contre le financement du terrorisme ;le soutien actif au maintien de la paix, en particulier au Mali où la France est déterminée à lutter contre tous ceux qui entravent le retour de la paix ;la résolution des conflits et l’engagement pour la paix ;le respect du droit international humanitaire et en particulier le renforcement de la protection des personnels humanitaires et des personnels médicaux opérant en zones de conflits et la préservation de l’espace humanitaire ;L’environnement et le climat.

La participation de l’armée danoise à l’opération Barkhane attendue

Des consultations avec le parlement sont en cours sur l’initiative du gouvernement danois en vue d’une possible participation de l’armée danoise à l’opération Barkhane au Mali. Cela, dès le second semestre 2019. Cette participation devra consister au déploiement  de deux hélicoptères de transport.

La sécurité au Sahel reste un enjeu crucial pour la région comme plus largement pour la sécurité des Européens selon la France. Celle-ci dit vouloir continuer d’appuyer les efforts des pays de la région dans la lutte contre le terrorisme et les ennemis de la paix, en soutenant notamment les forces armées maliennes et la force conjointe du G5 Sahel, qui constitue une réponse coordonnée des pays de la région contre les groupes terroristes.

La solidarité et l’appui des partenaires européens de la France, dans le cadre de l’opération Barkhane comme dans celui des missions de l’Union européenne, sont à cet égard précieuses et contribuent à développer une culture stratégique européenne commune. La France salue la contribution du Royaume-Uni et de l’Estonie à l’opération Barkhane.

La France, le Danemark et le Mali sont en étroite consultation pour préparer ce déploiement qui interviendrait fin 2019, à l’invitation du gouvernement malien.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here