Un hélicoptère s’écrase en Inde avec le chef de l’état-major militaire à bord, au moins 7 morts

0

Un hélicoptère transportant le chef de l’état-major militaire indien, le général Bipin Rawat, grande figure de l’armée, s’est écrasé mercredi dans l’État méridional du Tamil Nadu, et fait au moins sept morts, selon un ministre local sur place.

“Un hélicoptère (russe) Mi-17V5 de l’IAF (Indian Air Force), avec à son bord le chef d’état-major de la Défense, le général Bipin Rawat, a eu un accident aujourd’hui près de Coonoor, dans le Tamil Nadu”, a indiqué l’armée de l’air indienne sur Twitter.

“Une enquête a été ordonnée pour déterminer la cause de l’accident”, poursuit le communiqué.

Le sort du général incertain
Le général Rawat et son épouse étaient à bord de l’appareil avec douze autres personnes, en direction du Defence Services Staff College, institution de formation de la défense, a déclaré à l’AFP un officier supérieur de l’armée.

A 10H25 GMT, le sort du général était encore incertain.

Au moins sept corps ont été recouvrés, a déclaré le ministre des Forêts du Tamil Nadu, K. Ramachandran depuis le site de l’accident, cité par le quotidien Times of India.

“Certains des blessés ont été emmenés à l’hôpital”, a déclaré à l’AFP un responsable des pompiers de Coonoor.

Des vidéos diffusées sur les chaînes d’information indiennes ont montré l’épave de l’appareil enflammée sur le site de l’accident, dans une zone forestière dense près leur destination, dans le district de Nilgiris.

L’appareil s’est écrasé à environ 10 kilomètres de la route la plus proche, obligeant les secouristes à se rendre à pied sur le lieu de l’accident, a déclaré à l’AFP un autre responsable des pompiers.

Des images du site montraient une foule s’efforçant d’éteindre l’incendie avec des seaux d’eau tandis qu’un groupe de soldats transportait l’un des passagers sur une civière improvisée.

Les médias locaux rapportaient que l’hélicoptère avait décollé de la base de l’armée de l’air de Sulur, à Coimbatore, mercredi après-midi.

Un proche de Modi
Considéré comme un proche du Premier ministre Narendra Modi, le général Bipin Rawat, 63 ans, est le premier chef d’état-major de l’Inde, un poste créé par le gouvernement indien en 2019.

Issu d’une famille de militaires dont plusieurs générations ont servi dans les forces armées indiennes, le général a rejoint l’armée en tant que sous-lieutenant en 1978.

En quatre décennies de service, il a commandé les forces armées dans le Cachemire administré par l’Inde et celles postées le long de la ligne de contrôle qui la sépare de la Chine.

Parmi ses faits d’arme, il est crédité du fait d’avoir affaibli une insurrection séparatiste à la frontière nord-est de l’Inde. Il a également assuré la supervision d’une opération de transfrontalière avec la Birmanie voisine.

Il a été chef de l’Armée de terre, forte de 1,3 million d’hommes, de 2017 à 2019 avant d’être élevé au rang de chef de l’État-major, afin, selon les analystes, d’améliorer la coordination entre l’armée de terre, la marine et l’armée de l’air.

L’hélicoptère russe Mi-17, entré en service dans les années 1970, et utilisé par les armées du monde entier, a été impliqué dans un certain nombre d’accidents au fil des ans.

Un hélicoptère Mi-17 de l’armée azerbaïdjanaise s’est écrasé lors d’un vol d’entraînement, le mois dernier. Quatorze personnes sont mortes dans l’accident.

En 2019, quatre soldats indonésiens ont été tués et cinq autres blessés dans le centre de Java lors d’un autre accident à l’entraînement impliquant cet appareil.

Par: 7sur7.be

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here