Insécurité à Tombouctou : Des délégués de la CMA victimes d’un accident de la route et un braquage audacieux dans la ville

2
Kidal: L'espoir est de mise pour le retour à l'apaisement
Une photo à titre illustratif

Un véhicule transportant des délégués de la CMA à Goundam s’est renversé et a fait plusieurs blessés.  Cet accident s’est passé le 18 novembre 2O15  dans la 6e région du Mali. D’après nos sources, le véhicule transportait les délégués de la CMA pour le congrès de RAZELMA à Goundam, un cercle de la région, près de la frontière mauritanienne, sur la route de LERNEB. Soudain, le conducteur a  perdu le contrôle du véhicule qui s’est renversé, faisant du coup plusieurs blessés graves. Un jour plus tard,  soit le jeudi 19 novembre 2015 aux environs de 21heures, des coups de feu ont été entendus, puis des mouvements de véhicules furent observés. Nos sources précisent qu’il n’y a pas eu  d’affrontement contrairement à ce que disaient certaines personnes.

La situation sécuritaire était relativement calme ces derniers temps en 6e région, précisément dans le Gourma ainsi que dans le centre-ville de Tombouctou. Car depuis plus d’une semaine, l’accalmie avait pris le dessus sur l’axe Tombouctou-Douentza considéré comme un véritable casse-tête sécuritaire est aujourd’hui l’une des voies les plus sécurisées du nord Pour cause, les transporteurs et autres pratiquants de la route sont de plus en plus  heureux ces jours-ci.

C’est pourquoi, la population Tombouctienne, qui se croyait  être plus en sécurité, fut surprise d’entendre ce lundi 23 novembre 2015 dans la matinée aux environs 06 h 30, des tirs au cœur de la ville de Tombouctou. C’était des individus armé de fusil PM, ils braquèrent le véhicule de l’armée dont deux militaires étaient à son bord. Après l’avoir braqué, ils tirèrent sur les occupants et prirent le véhicule pour disparaitre dans la nature.

Le véhicule en question, était un Pick-up avec cuve qui ravitaillait les éléments du check-point. Il y a eu plus de peur que de ma, les assaillants n’ayant pas fait heureusement  de victime.

C’est ainsi qu’une une mission de poursuite de l’armée s’engagea aussitôt.  Elle a pu retrouver la cuve abandonnée à quelques mètres aux alentours du lieu de braquage. Le pick-up serait  localisé  et l’armée en sa  possession.

Encore une fois, nos forces de sécurité doivent être prêtes à tout moment et dans n’importe quel lieu à affronter ces forces de mal qui peuvent se présenter à tout moment.  Car elles sont des dangers permanents, elles sont partout. L’attaque de l’hôtel Radisson et celle du Bataclan à Paris en sont des illustrations parfaites.

     Nouhoum KONARE

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Apprenez la ponctuation monsieur KONARE. Elle est très importante dans la rédaction.
    Ma contribution.

Comments are closed.