Mise en œuvre de l’Accord de paix au Mali: Trois premiers contrevenants sanctionnés par l’ONU

1
Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune
Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune, l'un des contrevenants de l'ONU

Les noms de trois contrevenants au processus de paix ont été dévoilés, ce jeudi 20 décembre, à l’issue d’une réunion du Comité de sanction du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Mali. Une première, depuis la mise en place de ce Comité par la résolution 2374 (2017), complétée par la Résolution 2432 (2018).

Les contrevenants sont frappés par l’ « Interdiction de voyager», en vertu des paragraphes 2, résolution 2374. Cette sanction pourrait être suivie du « gel des avoirs ». La sanction prise concerne: Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune, secrétaire général de la Coalition du peuple pour l’Azawad (CPA); Ahmoudou Ag Asriw, responsable du Groupe d’autodéfense touareg imghad et alliés (Gatia) et Mahamadou Ag Rhissa, membre du Haut conseil pour l’unicité de l’Azawad (Hcua).

Né le 16 avril 1972, selon les informations publiées sur le site du Conseil de Sécurité de l’ONU, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune est accusé de complicité avec le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (JNIM), un groupe qui a revendiqué des attaques meurtrières contre des forces maliennes. Membre influent du Gatia, Ahmoudou Ag Asriw est né le 1er janvier 1982. Il est accusé de trafic drogue dans le nord du Mali depuis 2016 et de violation du cessez-le-feu en 2017 et 2018 à Kidal. Quant à Mahamadou Ag Rhissa, membre du HCUA, il est né le 1er janvier 1983, il est suspecté de participation à des activités terroristes, notamment de trafic de pétrole entre l’Algérie et Kidal et de trafic de migrants.

Dans leur communiqué de presse, Les membres du Comité affirment qu’ils envisageraient de retirer ces personnes de la liste si les principales dispositions de l’Accord énumérées au paragraphe 4 de la résolution 2423 (2018) étaient pleinement appliquées et si les personnes désignées cessaient toute activité illicite.

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here