Moussa Ag Acharatoumane, membre du MSA : « Relire l’Accord d’Alger, c’est ouvrir la boite à pandore »

11

Lors des débats sur le Plan d’Action du Gouvernement, le Premier ministre de la Transition, Choguel Kokalla Maïga a affirmé une relecture consensuelle de l’Accord de ma paix pour son application. Mais Moussa Ag Acharatoumane, membre du Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) n’est pas cet avis. Il a affirmé que relire l’Accord d’Alger, c’est ouvrir la boite à pandore.

Depuis sa signature en 2015, l’Accord de paix issu du processus d’Algérie est confronté à de sérieux problèmes entre ceux-là qui ont apposé leur signature ce qui fait qu’aujourd’hui la mise en œuvre de ce document est devenue une patate chaude pour les acteurs qui sont censés l’appliquer. Ces derniers mois, on attend plus une lecture voire un nouvel Accord dicté par les Maliens.

L’arrivée de Choguel Kokalla Maïga à la Primature dont la position est connue sur l’Accord, a mis les ex-rebelles dans des doutes après, Choguel leur a donné des garanties tout en disant qu’une relecture intelligente est nécessaire.

La semaine dernière, lors des débats sur le Plan d’Action du Gouvernement, qui a été adopté par le Conseil national de Transition, le Premier ministre de la Transition, Choguel Kokalla Maïga a annoncé qu’il passe d’une relecture intelligente à une relecture consensuelle, mais certains groupes signataires ne veulent pas entendre de leurs oreilles une quelconque relecture que ce soit de nature intelligente ou consensuelle, mais il faut juste mettre l’Accord en œuvre.

Pour Moussa Ag Acharatoumane du MSA non moins membre du CNT, « relire l’Accord d’Alger, c’est ouvrir la boite à pandore et donner l’occasion aux extrémistes des deux bords ceux du sud et du nord qui veulent remettre en cause les acquis qu’on a eu ces dernières années».

Dans ses dires, malgré que l’Accord avance lentement, il y a des acquis qui font qu’aujourd’hui, les deux parties ne se tirent pas dessus et faire des choses sur le terrain. Selon lui, une relecture de l’Accord, c’est un jeu qui ne va pas servir qu’à ceux qui sont contre cet Accord et contre cette réconciliation.

Ousmane Mahamane  

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. LES ETRANGERS MALHONNETES ET HYPOCRITES APRES AVOIR ENVAHI NOS TERRES SE TROUVENT EN DIFFICULTEE MAIS VEULENT SE SEPARER AVEC UN BOUT DE NOS TERRES, COMME LA MAURITANIE, LE MAROC, LALGERIE, LA TUNISIE, LA LIBYE ET LE PSEUDO-EGYPTE ONT COUPE NOTRE CONTINENT EN TERRES NORDS ET SUDS….
    NOUS REFUSONS LA DIVISION DU MALI, VOUS NE VOULEZ PAS VOIR LES NEGRES ALLEZ VOUS EN DE NOSTERRES DE LA MEDITERRANNEE AU CAP SUD

    • COUSIN NOUR AL ISLAM, il faut t’eloigner des idees racistes et ethnocentristes! Je te conseille egalement de lire l’histoire du continent africain en general et celle de l’Afrique de l’ouest en particulier pour mieux comprendre certaines choses! Je vous informe que les GANGARA (les ancetres des soninke’s d’aujourd’hui), sont en retrait strategique qui dure depuis plus de 500 ans. LOL! QUAND JE VOIS YUGU SE MOQUER DU “GUERRIER BAMBARA, JE ME DIS QU’IL NE CONNAIT RIEN DE L’HISTOIRE DE SES ANCETRES LES GANGARA)! Les arabes exercaient une pression sur les berberes et les berberes a’ leur tour, exercaient une pression sur les populations GANGARA. Ainsi, nous avons vu un mouvement de certaines population du nord vers le sud! Les historiens disent que ce mouvement etait facilite’ par le climat aussi qui etait de plus en plus aride au nord. Cela poussait les populations noires qui etaient principalement des sedentaires et des agriculteurs a’ descendre vers le sud a’ la recherche des terres agricoles!
      Je constate que vous parlez de ma Mauritanie bien aime’e sans comprendre l’histoire de ce beau pays! Je t’informe que la Mauritanie historique ne correspond pas a’ l’actuelle Mauritanie. La Mauritanie d’aujourd’hui a ete’ cree’e par la France pour servir de zone tampon entre le Maroc et l’Afrique noire. La France voulait limiter les ambitions territoriales du Maroc sur l’Afrique noire. Je t’informe que la capitale de l’empire du Ghana etait Koumbi Saleh qui est sur le territoire de l’actuelle Mauritanie. Une bonne partie de la Mauritanie etait donc dans l’empire du Ghana puis dans l’empire du Mali. Les regions mauritaniennes du Hodh AL CHARGHI, de l’ASSABA (la region de l’actuel president mauritanien Mohamed Ould Cheikh Al Ghazouani) et le Hodh Al Gharbi (le paradis sur bterre car c’est dans cette region que LE ROI BITON DE SEGOU EST NE’), ont ete’ detache’es du Soudan Francais (l’actuel Mali). LE DETACHEMENT DU HODH AL GHARBI DU SOUDAN FRANCAIS ET SON RATTACHEMENT A’ LA COLONIE DE LA MAURITANIE A EU LIEU EN 1945! C’ETAIT A’ LA SUITE D’UN CONFLIT ENTRE LES HAMALLISTES ET LES TINOUAJIB (une tribu maure) que l’administration coloniale francaise a detache’ cette partie du Soudan Francais pour la rattacher a’ la colonie de la Mauritanie pour mieux controler les tribus maures!
      MON COUSIN NOUR AL ISLAM, IL FAUT LIRE! L’IGNORANCE EST A’ LA BASE DE PLUSIEURS DE NOS PROBLEMES. LE METISSAGE ENTRE NOS PEUPLES EST PROFOND. NOUS AVONS UNE HISTOIRE COMMUNE ANCRE’E DANS L’HISTOIRE ET LA GEOGRAPHIE!

      • …AINSI COUSIN, TOI TES ARRIERES PETITS ENFANTS VIVRONT AU POLE SUD CAR LES MEMES ARABES FERONT PRESSION JUSQU AU CAP POINT! TU T EN FOUS JE SAIS, RIRES JE CONNAIS LA MAURITANIE …

  2. Moussa, pourquoi ne pas (par le gouvernement), diffuser les fameux accords pour que le peuple du sache où donner de la tête ? Parce que jusque-là, seules les autorités successives, les groupes armés et la communauté internationale et tiennent. Je suis sûr que le peuple sera d’accord si lesdits accords sont pas plutôt une abdication et ne remettent pas en cause l’unité nationale, l’intégrité territoriale et la laïcité du pays. Si ce n’est pas le cas, il n’y a aucune raison pour qu’on ne les applique pas.
    Je suis sûr que si les groupes armés intègrent les FAMAS avec sincérité, le Mali, sans l’appui de personne d’autres, parviendra à éradiquer le terrorisme sur son sol pour prêter mains fortes à ses voisins. Mais il y a proverbe bambara qui dit ceci :”Quand celui qui est chargé de retrouver le pinçon perdu a lui-même les pieds posés sur le poinçon perdu, on peut être sur que le pinçon perdu ne sera jamais retrouvé.
    Quant à cette guerre fratricide et bête, nous devons être sûr que personne ne peut en sortir victorieux.
    Au Mali, il n’y a pas un seul village, hameau, fraction nomade, qui n’ait pas été fondé par un guerrier. Nous savons donc tous ce que c’est que la guerre. S’il y a eu des moments graves de flottements, lesquels ont entraîné la mort atroce de centaines de jeunes soldats maliens, cela ne veut pas dire que nous allons abdiquer, que nous avons eu peur. Un garçon Bambara (et c’est valable chez toutes les communautés du Mali, se promène avec la mort en poche. Ceux qu’il faudrait cependant épargner dans notre sauvagerie, c’est les femmes et les enfants.
    Pour l’amour de nous-mêmes arrêtons donc avec des propos de va-t-en guerre.

  3. Le primitivisme a ete depasse au Mali depuis le 5eme siecle.Les peuls sont venus parler un bambara tres colore au Wassoulou.Des armees de 250000 combattants avec des soldats fraternisants.N’oublions pas que nos ancetres nous ont confie une mission sacree ,de faire l’Unite du Continent africain.Nous ne pouvons pas avancer a reculons,

    • …ximple non?…dit nous alors pouequoi en sommes-nous la quand le peulh de Mopti se sentirait superieur a celui du Wassoulou et meme le Dieu du Dogon et du Bamanan et de meme le Touaregue qui se pense maitre des noirs tous reunis et les Arabes une minoritee se pense en mission civilisatrice de tous les peuples….noirs dans la zone!

  4. Cet Accord met en peril l’independance du Mali.Cela est inadmissible.Le bonheur de tous citoyens Maliens va au-dela de l’Unite du Mali actuel .Nous devons faire de la CEDEAO un grand espace d’investissement et un grand marche regional avant d’aller en avant vers les Etats-Unis d’Afrique par la fusion des cinq Etats regionaux.Allons progressivement en balayant le tribalisme,le clanisme .Les grands Etats ont ete crees sur les tombes des millions de personnes qui s’opposaient aux bonheur des generations futures.Souhaitons qiu’on y parvienne par le dialogue .Mais le primitisme ne vaincra pas en Afrique.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here