Soutien militaire de la Russie au Mali : Le problème, ce n’est pas Poutine

9
Syrie : Poutine seul maître de l'arrêt des bombardements chimiques d'Assad
Le président russe Vladimir Poutine. © AFP/ Grigoriy Sisoev

La récente visite dans notre pays du vice-ministre russe des Affaires étrangères, Michaël Bogdanov, a suscité beaucoup d’espoir chez de nombreux Maliens, qui y voient une alternative enfin crédible à la résolution de la crise du Nord et à la lutte contre le terrorisme.

Mais ils devraient se détromper. Car, le problème, ce n’est point la Russie, mais le Mali, précisément les autorités maliennes. En effet, obnubilées par la toute-puissance française,  celles-ci semblent désormais dépourvues de bon sens pour comprendre que le salut du Mali ne passe guère par la France qui a des visées autres que celles du peuple malien. Il est fort probable d’ailleurs que cette visite du vice-ministre russe ne soit qu’une opération de charme organisée par les autorités maliennes en vue de faire comprendre aux millions de Maliens, qui ne cessent de réclamer l’intervention russe, qu’elles prennent en compte leurs préoccupations. On sait que depuis plusieurs mois maintenant circule une pétition en faveur de l’intervention russe, que plus de deux millions de Maliens y ont déjà apposé leurs signatures, que plusieurs  autres concitoyens sont prêts à leur emboîter le pas, mais sans savoir parfois comment. Il est indéniable que la Russie est sincère lorsqu’elle se dit prête à soutenir le Mali. En effet, pour des raisons historiques, la Russie a été parmi les premiers pays à réaliser de nombreuses infrastructures au Mali, à former de nombreux élèves, étudiants et fonctionnaires ici et en ex-URSS, puis en Russie elle-même. On sait aussi que la puissance de l’armée malienne était le résultat de la bonne coopération entre les deux pays.

Et ce que de nombreux Maliens ignorent, c’est qu’à l’éclatement de l’URSS en 1991, la Russie, héritière de l’union, se retrouvait comme le premier pays créancier du Mali. Elle renoncera d’ailleurs quasiment à toute cette dette, le Mali étant incapable d’ y faire face et au nom des relations historiques. Cependant, les autorités de l’ère dite démocratique ont fait table rase de tout cela, réduisant à néant des efforts consentis pendant des décennies, laissant pourrir allégrement tous ces équipements militaires qui auraient pu nous éviter la honte subie. Et préférant se tourner vers des supposés partenaires dont l’intention malveillante a, à plusieurs reprises, été éprouvée.

Faut-il espérer que les choses vont désormais bouger avec la Russie ?

Peu probable. On se souvient que, alors que le président IBK était nouvellement élu, le ministre des Affaires étrangères,, M. Diop, avait effectué une visite en Russie qui avait suscité beaucoup d’espoir. Mais ce fût tout, on n’en parla presque plus. Les raisons ?  Pas besoin d’être dans les secrets de Dieu pour comprendre qu’un tel rapprochement n’était pas du goût de Paris. Dans ces conditions, le choix est vite fait par nos gouvernants qui mesurent sûrement la capacité de nuisance de l’Hexagone non pas sur le pays, mais vis-à-vis de leur régime à eux. En d’autres termes, ils préfèrent se protéger eux-mêmes plutôt que de privilégier l’intérêt supérieur de la nation. Et à ce jour, aucun indice nouveau n’est là pour nous faire comprendre un quelconque changement de cap. Aussi est-il fort probable que la relance de la coopération russo-malienne se limite à la forte impression que le président IBK a visiblement produite sur le diplomate russe de par sa connaissance de la littérature russe et des relations historiques liant les deux pays. Ceux des Maliens qui ne cessent de vouloir ‘’dédouaner’’ IBK en mettant tout sur le dos de la France doivent comprendre que les Maliens n’ont pas élu Hollande mais IBK. Lequel a accepté ses fonctions en connaissance de cause et doit assumer ses choix. Même lorsqu’ils sont mauvais. Comme celui qui consiste à penser qu’il suffit de faire plaisir à Paris et à Kidal pour que le Mali retrouve la Paix. La paix passera par les choix douloureux certes mais acceptables et acceptés par la très grande majorité des Maliens. Et non pas par l’Elysée, le Quai d’Orsay, la CMA.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. J’ai parcouru les interventions et me suis posé la question de savoir si elles sont sincères ou partisanes. Premièrement, les forces Serval, Barkhane, MINUSMA sont au Mali il y a trois ans, quels sont les progrès enregistrés, rien. Bien que des militaires spécialistes de l’union européenne se vantent d’encadrer nos militaires nous ne voyons aucun changement sur le terrain, au contraire les choses se sont dégradées. Analysons les faits réels : en 2013 et 2014 le centre du Mali (régions de Mopti et de Ségou) était un peu stable. Aujourd’hui, ces régions sont devenues plus inquiétantes que le grand Nord, avec un transbordement vers le Sud (Bamako et Sikasso). Deuxièmement, si l’appui des forces étrangères présentes sur notre sol se matérialisait par une amélioration significative de la situation sur le terrain ; Chers frères, personne n’allait parler d’un éventuel soutien de la Russie. Je n’ai jamais été en Russie mais je suis un peu séduit par leur politique sincère de gagnant-gagnant. Quand elle est avec toi ; elle s’affiche et te défend, c’est ce qu’elle fait avec la Syrie. Quelqu’un a parlé de langue en ignorant qu’un contingent chinois est à Gao. Il y a une question de religion qui a été évoquée par quelqu’un d’autre. Chers amis, faisons très attention nous sommes dans un pays laïc et devons respecter ce principe ; allions nous refuser une aide au motif que tel ou tel pays accueille pas favorablement telle ou telle religion. Troisièmement, qu’allions nous perdre en renforçant notre collaboration avec la Russie ou en acceptant son appui militaire, j’aimerais vraiment connaitre les risques encourus en termes de conséquences si ce n’est que la foudre le maitre colonisateur de notre pays. Allions nous rester dans cette posture, qui consiste à tout faire pour ne pas fâcher Paris, qui ne défend que ses intérêts et non ceux du Peuple Malien. Malgré que nous ayons tout accepté (accords de défense et autres) qu’avons-nous gagné.

    • La Russie ne défend “que ses intérêts” encore plus que Paris. Et prendre l’exemple de la Syrie ou elle massacre le peuple syrien est vraiment mal

  2. La Russie a déjà essayé de combattre le terrorisme en Afghanistan …
    Après quelques années de combats terribles et des pertes considérables elle a abandonné le terrain..
    Quelle expérience de l’Afrique a la Russie ?
    Depuis janvier 2013 la France , la MINUSMA et bien d’autres ont sillonné l’immense Nord qu’ils connaissent ..
    La traque des djihadistes dans l’Adrar des Ifhoghas a été menée pied à pied par les troupes françaises …Les Russes pourraient-ils en faire autant ?

    Puis une question toute bête : La Langue, et surtout connaitre l’histoire
    Il existe une logistique sur place combien de temps pour la remplacer ?

  3. Il faut être vraiment idiot pour soutenir la Russie. Faut il rappeler que la Russie est professionnel à tuer des musulmans. Et que dans ce pays le racisme est “normal”. Y tuer un noir est moins grave que tuer un chien…

    Refuser l’impérialisme occidental pour courir vers l’impérialisme fasciste russe, il n’y a rien de plus bête…

    Avez vous vu en Europe quels sont les mouvements liés à la Russie ? Les partis d’extrême-droite et les mouvements communistes staliniens

  4. Une autre manière de dire que la France fait chanter IBK avec l’affaire Tomi.

  5. Nous avons bien compris que les rebelles de tous poils vont se rendre dès que les Russes
    feront leur apparition..
    La CMA remettra les clés de Kidal aux forces Russes qui du coup les inviterons à manger du bortsch
    Plus de trafiquants de drogue, plus de corruption ..

  6. La vraie faute est aux autorites du Mali.La Russie a tout le temps aide et est prete a aider le Mali.L’interet superieur du Mali doit passer avant les interets particuliers et partisans.

  7. LA FRANCE ET LES USA SONT AU MALI .SI VOUS INVITEZ LA RUSSIE A PARTICIPER A LA MERDE VOUS CREEZ LE DESORDRE ET AU PRIX DE VOS PAISIBLE POPULATIONS.
    LE MOIS DERNIER DES ANCIENS ETUDIANTS DE LA RUSSIE ETAIENT SUR LA PORTE DE L’AMBASSADE DE LA RUSSIE POUR FAIRE APPEL .SI CES GENS ONT LA NOSTALIE DE LA RUSSIE QU’ILS RETOURNENT A MOSCOU .
    SE SONT LES MALIENS MEME QUI DOIVENT REVENIR A LA RAISON ET FAIRE LA PAIX .QUI A INVITER LES AFRICAINS CHEZ EUX POUR REGLER QUOI QUE CE SOIT ? PEUT ETRE POUR FAIRE CE QUE EUX ILS NE VEULENT PAS FAIRE COMME TRAVAIL.
    LES MALIENS ONT UN BEAU PAYS ET LE PEUPLE MALIEN EST FORT DE CARACTAIRE.REGLEER VOS DIFFERENDS TOUT LE MONDE A N’A CHEZ EUX.

    • Dans la langue de Molière, un imbécile n’est autre qu’un crétin, quelqu’un qui ne voit plus loin que sont nez. Combien de fois on doit te rappeler a toi Siko que l’intérêt du Mali n’est et ne serait jamais entre les mains de la France.

Comments are closed.