IBK et les logements sociaux : «Non, non Dra, pas de cages ou cubes alignés, il faut des logements dignes d’une famille»

3
Ibrahim Boubacar Keita IBK, Dramane Dembélé (GD)
Ibrahim Boubacar Keita IBK, Dramane Dembélé (GD)

Le pauvre ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat Dramane Dembélé n’oubliera pas de sitôt la visite du président IBK à Ségou. Lui qui a mobilisé les Abeilles de Ségou pour cette tournée, afin qu’elles réservent un accueil exceptionnel au président, a été sévèrement critiqué par IBK.

Le président de la République n’a pas raté Dra lors de son séjour ségovien. Il a haussé le ton lors de sa rencontre avec les partis politiques de la majorité présents à Ségou. S’il n’aimait pas toujours être aux côtés du président de la République à toutes les rencontres, Dra se serait mis à l’abri de cette interpellation présidentielle.

Les responsables Adéma à Ségou pouvaient répondre à l’appel du président. D’après IBK, devant les partis politiques de la mouvance présidentielle, «les logements sociaux sont petits et très petits, pour ne pas dire des cages. Il faut des logements dignes d’une famille malienne». Dramane Dembélé, qui gère son cabinet comme quand il était encore à l’AEEM (Association des élèves et étudiants du Mali), avec sa bande de copains de la jeunesse de l’Adéma et ceux qui l’ont soutenu pour être le candidat de l’Adéma à la présidentielle 2013, était dans ses petits souliers.

Aujourd’hui, devenu ministre, pour avoir divisé l’Adéma, il se rend compte que n’est pas ministre qui le veut. Certes, c’est un poste politique, mais ce n’est pas n’importe quel politicien qui peut gérer un département aussi sensible qu’important. Dramane Dembélé, l’ami des putschistes de Kati, qui les baratinait avec cette niaiserie : avec l’or malien, on peut réformer l’armée, payer des armements, et vous pouvez en profiter à l’insu de tout le monde. C’est ce même Dramane Dembélé qui croupissait en prison pendant la transition dans une affaire qui n’est pas encore jugée. Il a été candidat Adéma, puis ministre, mais la réalité du terrain est en train de le rattraper.

C’est à cause de sa mauvaise gestion de l’attribution des logements sociaux que le président IBK n’a pas présidé la cérémonie de remise des clés des logements de Niamana. C’est ce même Dra encore, avec ses copains et camarades de grin, qui ont sillonné tout le Mali en posant les premières pierres des logements sociaux, inaugurant certains logements sociaux.

Aujourd’hui, le président de la République reconnaît qu’il est en train de faire du mauvais travail, un travail solitaire. «Dra, les logements sociaux sont très petits. Ce sont des cages ou cubes  alignés à  Tominian. Il faut des logements dignes de ce nom, quoi que cela puisse coûter au Mali et à nos partenaires», a fait savoir le président de la République, en visitant ceux de Tominian.

Ces deux déclarations ont sérieusement atteint ministre Dramane Dembélé et sa bande de tripatouilleurs et de détourneurs de logements sociaux de Bamako. Cependant, ces déclarations pourraient un peu apaiser les victimes de Dra qui sont d’ailleurs très nombreuses.

Sinaly KEITA

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Je n’en reviens pas quand j’ai lu l’article; mais hélas c’est vrai, le premier ministre a rejoint la classe rapace , criminelle à la Dramane Dembélé. J’ai désespéré pour mon pays:
    – Quand le premier ministre a laissé passer le faux marché de logiciel de gestion de AMO près de 8 milliards cfa avec Cissé Technologie
    – Quand le premier ministre n’a” ni grondé ni grogner ” dans l’affaire des engrais frelatés( il parait que le terme n’est pas approprié selon TRETA), mais aussi dans celle des tracteurs surfacturés, à plus forte raison sévir
    Le rôle de Modibo Keita s’est limité à nous faire à chaque sortie de la” sociologie morale”, au lieu de s’attaquer aux maux comme la gabegie et la corruption de la clique dirigeante. Dans un pays où les ” Empé”deviennent les meilleurs ministres, où les Igor se payent une résidence de 600 millions cfa à DUBAI, où 7 kilos d’or se perdent entre Boubou Cissé, Karim keita et leur ami à N’Tomikorobougou, il ya de quoi désespérer pour ce pays. Modibo keita avec 33 millions cfa mensuels comme caisse noire m’a deçu. Je suis revulsé.

  2. Je n’en reviens pas quand j’ai lu l’article; mais hélas c’est vrai, le premier ministre a rejoint la classe rapace , criminelle à la Dramane Dembélé. J’ai désespéré pour mon pays:
    – Quand le premier ministre a laissé passer le faux marché de logiciel de gestion de AMO près de 8 milliards cfa avec Cissé Technologie
    – Quand le premier ministre n’a” ni gronder ni grogner ” dans l’affaire des engrais frelatés( il parait que le terme n’est pas approprié selon TRETA), mais aussi dans celle des tracteurs surfacturés, à plus forte raison sevir
    Le rôle de Modibo Keita s’est limité à nous faire à chaque sortie de la” sociologie morale”, au lieu de s’attaquer aux maux comme la gabegie et la corruption de la clique dirigeante. Dans un pays où les ” Empé”deviennent les meilleurs ministres, où les Igor se payent une résidence de 600 millions cfa à DUBAI, où 7 kilos d’or se perdent entre Boubou Cissé, Karim keita et leur ami à N’Tomikorobougou, il ya de quoi désespérer pour ce pays. Modibo keita avec 33 millions cfa mensuels comme caisse noire m’a deçu. Je suis revulsé.

Comments are closed.