Lutte contre la pauvreté à Gao et Kidal : Plus de 13 milliards de F CFA pour l''eau et l''assainissement

0

Dans le cadre de l”exécution de la politique du gouvernement du Mali de lutter contre la pauvreté en dotant les collectivités décentralisées d”infrastructures hydrauliques et d”assainissement, le Programme d”alimentation en eau potable et d”assainissement en milieu rural (PAEPA-MR) a été mis en place en 2006. Il couvre les régions de Kidal et Gao avec comme objectif de réhabiliter les puits et faire des forages équipés de pompes manuelles. Le coût total des travaux est estimé à plus de 13 milliards de F CFA.

Le programme d’alimentation en eau potable et d’assainissement en milieu rural (PAEPA-MR) s”inscrit parmi les batteries de mesures que le gouvernement du Mali a mise en place pour lutter contre la pauvreté. C”est le fruit de la coopération entre le gouvernement malien et la Banque africaine de développement.

Ce programme vise à doter les collectivités décentralisées d”infrastructures hydrauliques et d”assainissement. Il couvre, présentement, les régions de Kidal et Gao. Son principal objectif consiste à réhabiliter 40 puits et 21 forages équipés de pompes manuelles et à réaliser 40 puits modernes et de 30 forages équipés de pompes manuelles. A Gao, spécifiquement, le programme réhabilitera 300 puits.

En outre, il mènera d”importantes activités d”information, d”éducation et de sensibilisation des populations bénéficiaires pour une meilleure gestion des points d”eau et l”incitation à la réalisation d”ouvrages d”assainissement.

Le coût du programme est de 13, 26 milliards de F CFA dont près de 10 milliards de F CFA sont financés par le Fonds africain de développement et la contre-partie du Mali au programme s”élève à près de 3,26 milliards de F CFA.

Afin d”apprécier, d”une part, l”état d”avancement du programme et, d”autre part, examiner le programme d”activités et le projet de budget 2007, les membres de l”unité de coordination du programme se sont réunis en session, le mercredi 7 mars, à la Direction nationale de l”eau.

Placée sous la présidence du département des Mines de l”énergie et de l”eau, la cérémonie d”ouverture, très modeste, a été marquée par la seule allocution de Mohamed Kéïta, conseiller technique. M.Kéïta a rappelé que le programme a pour objet de réduire la pauvreté et d”améliorer les conditions de vie des populations rurales sur le territoire malien en fournissant des infrastructures hydrauliques et d”assainissements de base, et en renforçant la viabilité de celles-ci.

S”agissant de l”état d”avancement des activités, il faut noter que le lancement officiel des travaux a eu lieu le 28 février 2006 à Tacharane dans la commune de Gounzourèye, cercle de Gao sous la présidence de Ahmed Diane Séméga, ministre des Mines, de l”énergie et de l”eau.

Sur les 140 puits à réhabiliter, 111 chantiers ont été ouverts dont 39 réceptionnés. Soit un taux d”exécution physique de 27,8% en terme de chantiers réceptionnés et 79% en terme de chantiers ouverts.

Concernant, les travaux de réhabilitation des puits dans la région de Gao, les travaux ont démarré le 10 novembre 2006 et se poursuivent actuellement.

Sur les 200 puits à réhabiliter, 64 chantiers ont été ouverts, soit un taux de réalisation en terme de chantiers ouverts de 32% pour un délai consommé en moyenne de 2,5 mois.

Abdoul Karim KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER